IBELEM : une stratégie gagnante

Multi platform media template

Le Directeur Général d’IBELEM nous dévoile la stratégie qui a permis, à cette société spécialisée dans la Mobilité, d’enregistrer une croissance de son chiffre d’affaires de 65% sur 2014.

Rappelons tout d’abord que le métier d’IBELEM, filiale mobilité de ITS Group, est d’accompagner les Directions Informatique, Télécoms et Achats dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie mobilité.

Jean-Cédric MINIOT, Directeur Général de la structure, nous dévoile la stratégie qui, dans un contexte général morose, a permis à cette organisation à taille humaine d’enregistrer une si belle performance

Selon lui, le succès non démenti d’IBELEM sur les dernières années et la très belle performance enregistrée sur 2014, reposeraient sur 3 raisons principales, à savoir :

  • La capacité à anticiper les « switchs technologiques » et tendances du marché
  • Le positionnement différencié
  • La culture d’entreprise basée sur l’écoute et la réactivité

L’anticipation des « switchs technologiques » et des tendances du marché

Selon Jean-Cédric MINIOT, la première clé de succès repose sur la capacité à anticiper les « switchs technologiques » et les nouveaux usages. Cette anticipation permanente du marché a permis à IBELEM de croître continuellement en dépit de ruptures technologiques potentiellement dangereuses dans son domaine d’activité.

La société a par exemple su proposer, très rapidement, les services et logiciels permettant de répondre aux nouveaux besoins des entreprises : intégration de nouveaux constructeurs et OS, déploiement de tablettes, mise en place de politiques de BYOD, COPE*… Pour ce faire, IBELEM a noué en avance de phase des partenariats solides avec des éditeurs tels que MobileIron, AirWatch, Good Technology, Samsung.

La société a aussi su anticiper la mode du « made in France » et le souhait des entreprises de privilégier un hébergement sur le territoire national. Dès 2010, elle a développé son propre logiciel d’Enterprise Mobility Management** multi-OS : PushManager. Cette solution, utilisée par de nombreuses entreprises, est désormais référencée sur la centrale d’achat public de l’UGAP.

La capacité d’IBELEM à répondre aux tendances du marché s’illustre également au travers de sa démarche de plus en plus « verticalisée ». Forte de la gestion de nombreux projets de déploiement de tablettes conduits dans les établissements scolaires, elle a, par exemple, créé une Business Unit « Education ». Cette Division devrait représenter 20% de son chiffre d’affaires global en 2015.

Un positionnement différencié

La deuxième raison évoquée par Jean-Cédric MINIOT pour expliquer le succès de cette PME réside dans son positionnement. Alors que la plupart de ses concurrents ont développé une activité mobilité en parallèle de leurs activités informatiques historiques, IBELEM s’affiche depuis sa création (2001) comme un « pure player de la mobilité » et n’a jamais dérogé à cette règle. Ses collaborateurs bénéficient ainsi d’une réputation d’experts dans le domaine de la mobilité.

Par ailleurs, contrairement à la plupart des autres acteurs, la société adopte un positionnement « impartial ». Elle propose à ses clients la solution la plus adaptée à leur contexte parmi la dizaine référencée au catalogue tandis que ses concurrents intègrent, en général, une solution.

Evidemment ce parti-pris d’IBELEM n’est pas sans conséquence. Jean-Cédric MINIOT nous dévoile ainsi certaines difficultés qui en découlent : « Nous devons toujours être au fait des nouveautés éditeurs et nous montrer réactifs sur chaque technologie. Pour une structure de notre taille, l’investissement est lourd : formation continue, mise à jour des livrables et présentations… De fait, nous axons notre recrutement sur des profils de collaborateurs fortement autonomes et volontaires. Mais les bénéfices contrebalancent ces inconvénients. En effet, dans un contexte technologique en perpétuelle évolution, la  multiplication des partenariats présente l’avantage non négligeable, pour nos clients, d’utiliser la solution la plus pertinente et, pour IBELEM, de minimiser la prise de risque ».

Une culture d’entreprise basée sur l’écoute et la réactivité

Troisième et dernière raison développée par le Directeur Général d’IBELEM pour expliquer la croissance soutenue : la culture d’entreprise basée sur l’écoute et la réactivité.

Jean-Cédric MINIOT décrit le mode de fonctionnement de la structure : « Nous nous  renouvelons en permanence, souvent sous l’impulsion de nos clients ou de nos partenaires. Si on sent un besoin ou une opportunité, on effectue des études de marché pour essayer d’estimer la rentabilité du projet ou sa faisabilité mais on n’attend pas d’avoir de certitudes. Notre taille, la jeunesse et l’esprit des équipes nous permettent de nous lancer sans partis pris et très vite, que ce soit sur de nouvelles technologies, de nouveaux marchés ou pour étendre notre périmètre d’intervention ».

A titre d’exemple, sur les deux dernières années, IBELEM a enrichi son offre de services passant d’un métier d’intégrateur à une société de services mobilité délivrant des prestations de conseil, de déploiement de terminaux mobiles, d’administration de solutions pour le compte des clients…

Ses équipes accompagnent désormais non seulement, les Directions Informatique, mais aussi, Télécoms & Achats dans la réflexion et la mise en œuvre de leur stratégie mobilité. Cette approche plus globale des solutions mobilité a conduit à la création d’une Business Unit dédiée aux « Services Managés ». Les collaborateurs de cette Division délivrent, entre autres, des prestations de « guichet unique opérateur »*** et de pilotage financier pour optimiser les factures mobiles en s’appuyant sur les principaux outils de TEM (Telecom Expense Management) du marché.

En résumé, Jean-Cédric MINIOT insiste sur le fait qu’il ne suffit pas d’évoluer sur un marché dit « porteur » pour assurer croissance et pérennité. Il faut aussi anticiper, savoir se remettre en cause en permanence et saisir rapidement les opportunités qui se présentent.

Quand on l’interroge sur les focus et ambitions d’IBELEM pour 2015, Jean-Cédric MINIOT nous en dévoile trois : la sécurité, le développement de la verticalisation et l’ouverture à l’international.

* : BYOD : Bring Your Own Device : utilisation des terminaux personnels des collaborateurs à des fins professionnelles – COPE : Corporate Owned, Personnaly Enabled : utilisation des terminaux professionnels à des fins personnelles

* *: Enterprise Mobility Management(EMM)  ou Mobile Device Management (MDM)

*** Interface entre les équipes internes du client et celles des opérateurs

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

IBELEM : une stratégie gagnante

Multi platform media template 9th février, 2015

Le Directeur Général d’IBELEM nous dévoile la stratégie qui a permis, à cette société spécialisée dans la Mobilité, d’enregistrer une croissance de son chiffre d’affaires de 65% sur 2014.

Rappelons tout d’abord que le métier d’IBELEM, filiale mobilité de ITS Group, est d’accompagner les Directions Informatique, Télécoms et Achats dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie mobilité.

Jean-Cédric MINIOT, Directeur Général de la structure, nous dévoile la stratégie qui, dans un contexte général morose, a permis à cette organisation à taille humaine d’enregistrer une si belle performance

Selon lui, le succès non démenti d’IBELEM sur les dernières années et la très belle performance enregistrée sur 2014, reposeraient sur 3 raisons principales, à savoir :

  • La capacité à anticiper les « switchs technologiques » et tendances du marché
  • Le positionnement différencié
  • La culture d’entreprise basée sur l’écoute et la réactivité

L’anticipation des « switchs technologiques » et des tendances du marché

Selon Jean-Cédric MINIOT, la première clé de succès repose sur la capacité à anticiper les « switchs technologiques » et les nouveaux usages. Cette anticipation permanente du marché a permis à IBELEM de croître continuellement en dépit de ruptures technologiques potentiellement dangereuses dans son domaine d’activité.

La société a par exemple su proposer, très rapidement, les services et logiciels permettant de répondre aux nouveaux besoins des entreprises : intégration de nouveaux constructeurs et OS, déploiement de tablettes, mise en place de politiques de BYOD, COPE*… Pour ce faire, IBELEM a noué en avance de phase des partenariats solides avec des éditeurs tels que MobileIron, AirWatch, Good Technology, Samsung.

La société a aussi su anticiper la mode du « made in France » et le souhait des entreprises de privilégier un hébergement sur le territoire national. Dès 2010, elle a développé son propre logiciel d’Enterprise Mobility Management** multi-OS : PushManager. Cette solution, utilisée par de nombreuses entreprises, est désormais référencée sur la centrale d’achat public de l’UGAP.

La capacité d’IBELEM à répondre aux tendances du marché s’illustre également au travers de sa démarche de plus en plus « verticalisée ». Forte de la gestion de nombreux projets de déploiement de tablettes conduits dans les établissements scolaires, elle a, par exemple, créé une Business Unit « Education ». Cette Division devrait représenter 20% de son chiffre d’affaires global en 2015.

Un positionnement différencié

La deuxième raison évoquée par Jean-Cédric MINIOT pour expliquer le succès de cette PME réside dans son positionnement. Alors que la plupart de ses concurrents ont développé une activité mobilité en parallèle de leurs activités informatiques historiques, IBELEM s’affiche depuis sa création (2001) comme un « pure player de la mobilité » et n’a jamais dérogé à cette règle. Ses collaborateurs bénéficient ainsi d’une réputation d’experts dans le domaine de la mobilité.

Par ailleurs, contrairement à la plupart des autres acteurs, la société adopte un positionnement « impartial ». Elle propose à ses clients la solution la plus adaptée à leur contexte parmi la dizaine référencée au catalogue tandis que ses concurrents intègrent, en général, une solution.

Evidemment ce parti-pris d’IBELEM n’est pas sans conséquence. Jean-Cédric MINIOT nous dévoile ainsi certaines difficultés qui en découlent : « Nous devons toujours être au fait des nouveautés éditeurs et nous montrer réactifs sur chaque technologie. Pour une structure de notre taille, l’investissement est lourd : formation continue, mise à jour des livrables et présentations… De fait, nous axons notre recrutement sur des profils de collaborateurs fortement autonomes et volontaires. Mais les bénéfices contrebalancent ces inconvénients. En effet, dans un contexte technologique en perpétuelle évolution, la  multiplication des partenariats présente l’avantage non négligeable, pour nos clients, d’utiliser la solution la plus pertinente et, pour IBELEM, de minimiser la prise de risque ».

Une culture d’entreprise basée sur l’écoute et la réactivité

Troisième et dernière raison développée par le Directeur Général d’IBELEM pour expliquer la croissance soutenue : la culture d’entreprise basée sur l’écoute et la réactivité.

Jean-Cédric MINIOT décrit le mode de fonctionnement de la structure : « Nous nous  renouvelons en permanence, souvent sous l’impulsion de nos clients ou de nos partenaires. Si on sent un besoin ou une opportunité, on effectue des études de marché pour essayer d’estimer la rentabilité du projet ou sa faisabilité mais on n’attend pas d’avoir de certitudes. Notre taille, la jeunesse et l’esprit des équipes nous permettent de nous lancer sans partis pris et très vite, que ce soit sur de nouvelles technologies, de nouveaux marchés ou pour étendre notre périmètre d’intervention ».

A titre d’exemple, sur les deux dernières années, IBELEM a enrichi son offre de services passant d’un métier d’intégrateur à une société de services mobilité délivrant des prestations de conseil, de déploiement de terminaux mobiles, d’administration de solutions pour le compte des clients…

Ses équipes accompagnent désormais non seulement, les Directions Informatique, mais aussi, Télécoms & Achats dans la réflexion et la mise en œuvre de leur stratégie mobilité. Cette approche plus globale des solutions mobilité a conduit à la création d’une Business Unit dédiée aux « Services Managés ». Les collaborateurs de cette Division délivrent, entre autres, des prestations de « guichet unique opérateur »*** et de pilotage financier pour optimiser les factures mobiles en s’appuyant sur les principaux outils de TEM (Telecom Expense Management) du marché.

En résumé, Jean-Cédric MINIOT insiste sur le fait qu’il ne suffit pas d’évoluer sur un marché dit « porteur » pour assurer croissance et pérennité. Il faut aussi anticiper, savoir se remettre en cause en permanence et saisir rapidement les opportunités qui se présentent.

Quand on l’interroge sur les focus et ambitions d’IBELEM pour 2015, Jean-Cédric MINIOT nous en dévoile trois : la sécurité, le développement de la verticalisation et l’ouverture à l’international.

* : BYOD : Bring Your Own Device : utilisation des terminaux personnels des collaborateurs à des fins professionnelles – COPE : Corporate Owned, Personnaly Enabled : utilisation des terminaux professionnels à des fins personnelles

* *: Enterprise Mobility Management(EMM)  ou Mobile Device Management (MDM)

*** Interface entre les équipes internes du client et celles des opérateurs

By
@coesteve1
backtotop