EDI et mode SaaS, une équation porteuse par Stéphane JOBARD, Directeur des opérations de TX2 Concept

WhitePaper Cloud Computing

Le Cloud Computing et le SaaS se positionnent désormais comme un axe de croissance important pour les éditeurs. Mais pourquoi un tel succès ? Une des premières réponses tient aux nombreux apports offerts aux clients : économiques, techniques… Ainsi, sur toute la chaine de valeur, le SaaS est générateur de bénéfices.

Pour autant, tous les pans de l’édition de logiciel n’ont pas connu la même trajectoire sur leur migration vers un modèle SaaS. En ce sens, l’on note par exemple que l’EDI a tardé à aborder ce marché pourtant générateur de croissance. Ainsi, les pionniers du secteur ont pris une réelle avance face à une concurrence qui cherche aujourd’hui à se positionner sur le marché du SaaS.

Un autre point à mettre en avant tient à la maturité des offres. En effet, pour passer en SaaS, il convient d’avoir une offre industrielle et d’offrir de solides garanties. Ce point est crucial au regard de la criticité des flux échangés en EDI. Le service doit être disponible à tout moment et totalement sécurisé. On comprend donc aisément qu’il est nécessaire pour les éditeurs d’investir massivement pour proposer une solution en SaaS qui offre une réelle maturité.

Une solution EDI en mode SaaS ne doit pas être positionnée comme une version light, mais comme une solution proposant les mêmes fonctionnalités que la version traditionnelle « On premise ». Rappelons qu’une offre EDI permet d’effectuer un échange de données (commandes, avis d’expédition, factures électroniques…) avec les différents partenaires, et ceci directement depuis les applications métier.

L’offre SaaS doit également permettre au client de bénéficier d’une réversibilité s’il le souhaite et de basculer en mode licence simplement. Il ne doit pas être enfermé par un modèle d’accès à sa solution, mais doit pouvoir passer simplement d’un modèle à l’autre sans impacter la production.

Grâce au SaaS, les avantages d’une solution EDI en mode cloud sont : une mise en œuvre rapide, un budget évolutif et maitrisé, un support assuré par des consultants et techniciens expérimentés, une facturation forfaitaire, et ce avec une sécurité maximale sur laquelle les éditeurs s’engagent au travers de SLA et PRA.

L’EDI en mode SaaS se positionne donc comme un marché porteur pour les clients comme pour les éditeurs. Les fournisseurs du marché vont donc devoir s’adapter à cette tendance et faire évoluer leurs offres traditionnelles pour rester compétitifs et ne pas se laisser distancer. À terme, cela sera principalement bénéfique pour les clients qui pourront lancer plus rapidement leurs projets dans des conditions privilégiées.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

EDI et mode SaaS, une équation porteuse par Stéphane JOBARD, Directeur des opérations de TX2 Concept

WhitePaper Cloud Computing 6th février, 2015

Le Cloud Computing et le SaaS se positionnent désormais comme un axe de croissance important pour les éditeurs. Mais pourquoi un tel succès ? Une des premières réponses tient aux nombreux apports offerts aux clients : économiques, techniques… Ainsi, sur toute la chaine de valeur, le SaaS est générateur de bénéfices.

Pour autant, tous les pans de l’édition de logiciel n’ont pas connu la même trajectoire sur leur migration vers un modèle SaaS. En ce sens, l’on note par exemple que l’EDI a tardé à aborder ce marché pourtant générateur de croissance. Ainsi, les pionniers du secteur ont pris une réelle avance face à une concurrence qui cherche aujourd’hui à se positionner sur le marché du SaaS.

Un autre point à mettre en avant tient à la maturité des offres. En effet, pour passer en SaaS, il convient d’avoir une offre industrielle et d’offrir de solides garanties. Ce point est crucial au regard de la criticité des flux échangés en EDI. Le service doit être disponible à tout moment et totalement sécurisé. On comprend donc aisément qu’il est nécessaire pour les éditeurs d’investir massivement pour proposer une solution en SaaS qui offre une réelle maturité.

Une solution EDI en mode SaaS ne doit pas être positionnée comme une version light, mais comme une solution proposant les mêmes fonctionnalités que la version traditionnelle « On premise ». Rappelons qu’une offre EDI permet d’effectuer un échange de données (commandes, avis d’expédition, factures électroniques…) avec les différents partenaires, et ceci directement depuis les applications métier.

L’offre SaaS doit également permettre au client de bénéficier d’une réversibilité s’il le souhaite et de basculer en mode licence simplement. Il ne doit pas être enfermé par un modèle d’accès à sa solution, mais doit pouvoir passer simplement d’un modèle à l’autre sans impacter la production.

Grâce au SaaS, les avantages d’une solution EDI en mode cloud sont : une mise en œuvre rapide, un budget évolutif et maitrisé, un support assuré par des consultants et techniciens expérimentés, une facturation forfaitaire, et ce avec une sécurité maximale sur laquelle les éditeurs s’engagent au travers de SLA et PRA.

L’EDI en mode SaaS se positionne donc comme un marché porteur pour les clients comme pour les éditeurs. Les fournisseurs du marché vont donc devoir s’adapter à cette tendance et faire évoluer leurs offres traditionnelles pour rester compétitifs et ne pas se laisser distancer. À terme, cela sera principalement bénéfique pour les clients qui pourront lancer plus rapidement leurs projets dans des conditions privilégiées.

By
@coesteve1
backtotop