L’innovation du livre à l’heure du numérique

TER---0847-BIBLIOTHEQUE-DIGITALE-TER-LORRAINE-(2B)

L’ère du numérique a tout bouleversé et le secteur du livre n’est pas en reste. L’innovation se lit sur divers aspects : mobilité, large choix de contenus, interactivité, recommandations, contenus multimédias et enrichis, nouveaux supports de lecture,… Le livre et l’imprimé se réinventent. Rencontre avec quatre acteurs qui ont compris tout l’intérêt de se mettre à la page.

Maud Laurent

 

 

 

Maud Laurent, journaliste pour DOCaufutur.fr

YouScribe, le Youtube de l’imprimé

Commençons notre tour d’horizon avec la start-up YouScribe, fondée en 2011. Elle représente la première bibliothèque digitale ouverte d’Europe et se considère comme le Youtube de l’imprimé. « La promesse de YouScribe est de permettre à n’importe qui de pouvoir publier du contenu, il n’y a aucune sélection contrairement à une maison d’édition » indique Juan Pirlot de Corbion, fondateur. Fin 2014, la plateforme comptait 2 millions de documents numériques pour 5 millions d’utilisateur par mois et 900 000 membres inscrits. La création d’un compte offre la possibilité de publier ou de télécharger du contenu. Mais également de partager et commenter via les réseaux sociaux. Pratique, pédagogique, littéraire, … Les 150 thématiques ont été classées au sein d’une arborescence. Autre fonction, YouScribe propose un feuilleteur exclusif et sa fonction « embed » plébiscité par de nombreux journalistes. Ils s’en servent pour illustrer leurs articles avec des études, des sondages, des textes … également publiés sur la plateforme. Des contenus premium sont également disponibles : au total ce sont 500 000 livres téléchargeables et payants qui ont été uploadés par des professionnels de l’édition.

eBook L’innovation est aussi perceptible dans le système de rémunération : « Les professionnels de l’édition veulent parfois rendre publics certains contenus qui n’ont pas de capacité de vente. Pour que ce soit tout de même rentable pour eux, nous leur proposons un système qui va leur permettre de récupérer des datas » précise le fondateur. A titre d’exemple, un organisme de formation propose sur YouScribe des corrigés du bac. Les deux premières pages sont accessibles gratuitement, mais pour continuer la lecture des corrigés, les étudiants doivent remplir un formulaire en inscrivant leur adresse mail et leur spécialité au bac. L’organisme pourra ainsi proposer par mail des formations aux étudiants ayant acceptés le deal. 

Continuons notre parcours avec une librairie numérique indépendante.

Zebook privilégie le secteur professionnel

E-book Livre et Litterature« Nous sommes le partenaire technique des maisons d’édition qui souhaitent numériser leurs catalogues ou créer des sites web e-commerce » raconte Stéphane Leroy, le cofondateur de Zebook. En matière de formats, la demande des éditeurs reste concentrée sur l’ePub2. La raison ? Facile à manier, ce format peut être lu sur tout type de supports. « C’est cependant assez limité en termes de mise en page ou d’interactivité. Et le format epub3 qui autorise une bien plus grande créativité peine encore à s’imposer en raison de problèmes d’interopérabilité. C’est pour cela que nous développons également des applications web » ajoute Stéphane Leroy. « Cela créer des conditions de lecture optimales, on glisse les pages grâce au tactile et on peut ajouter par exemples des photos et des vidéos par rapport à la version papier ».

Quand on lui demande sa vision de l’évolution du livre numérique, le cofondateur de Zebook avoue que le grand public est bien plus réservé en France que dans les pays anglo-saxons. Selon lui, seuls 10% des Français s’intéressent au ebook. Les autres n’y trouvent pas d’intérêt et restent attachés au livre papier. Les consommateurs qui utilisent le plus de ebook sont les lecteurs « boulimiques ». Science fiction, littérature érotique, romance, … certains lecteurs lisent 4 à 5 ouvrages par mois. Pour une consommation immédiate.

Parallèlement à ce marché, un autre se dégage : le secteur du livre professionnel. Juridique, technique, financier, … l’information produite par des entreprises ou des organismes publics se numérise de plus en plus. « A titre d’exemple, le Conseil de l’Europe publiait sous forme de livre papier des compilations de lois européennes. Beaucoup d’énergie dépensée pour des résultats faibles. Aujourd’hui, le Conseil de l’Europe numérise. Résultat ? Le recueil est  référencé sur un moteur de recherche, c’est réalisé à moindre coût et on met à jour les informations plus facilement ». 

Continuons notre voyage, en train cette fois.

La SNCF a un train d’avance

TER---0841-2014-09-30-Bibliothèque-Digitale-TER-Lorraine-(4B) C’est en organisant un data shaker réunissant des start-ups innovantes, que l’idée d’introduire une bibliothèque digitale au sein des trains est née à la SNCF. C’est la région Lorraine qui a expérimenté ce projet à bord de 25 rames TER, sur la ligne Nancy / Luxembourg.

Les start-ups Story Lab éditions et Parallèle éditions ont permis de donner accès aux voyageurs une plateforme web pour accéder à une centaine d’ouvrages.

TER---0840-2014-09-30-Bibliothèque-Digitale-TER-Lorraine-(3B)« En flashant un QR code avec son Smartphone ou sa tablette, les voyageurs accèdent à des grands classiques libres de droit et gratuits, ou à d’autres livres dont le prix varie entre 0,99 € et 4,99 € » explique Claude Denninger, responsable de l’information voyageur. Ce sont 2400 clients de TER qui ont téléchargé 4700 livres, entre septembre et décembre 2014. Pour agrémenter encore plus le voyage, certains trains ont été équipés de visuels en trompe l’œil pour donner l’impression au client d’être dans une bibliothèque. Grande bibliothèque en bois, lampe, … On s’y croirait. Les tablettes des dossiers des sièges sont également munies d’une mini bibliothèque permettant de télécharger une dizaine de livres.

Terminons notre parcours avec une nouvelle expérience de lecture

L’Apprimerie édite des livres interactifs 

relay between old book and electroni book readerLorsqu’on souhaite offrir un livre numérique à quelqu’un, un mail avec le lien adéquat n’a rien de très chaleureux. Les Cartes à Lire conçues par les Apprimeurs répondent à une forte demande. « Il s’agit d’une jolie carte imprimée disponible en ligne et en librairie donnant accès au livre interactif. Elle représente la couverture, mais aussi le résumé, un mot sur l’auteur et une partie vierge pour personnaliser et dédicacer le cadeau ». Une manière de faire coexister l’objet papier et le numérique de manière intelligente !

Même si tout changement engendre des réticences, on a du mal à voir ce qui pourrait empêcher le livre numérique de prendre toute sa place dans le monde de l’édition. Nouvelle expérience de lecture, interactivité, mobilité, partage,… les start-ups innovantes ne seront bientôt plus les seules à ouvrir ce nouveau chapitre.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

L’innovation du livre à l’heure du numérique

TER---0847-BIBLIOTHEQUE-DIGITALE-TER-LORRAINE-(2B) 1st février, 2015

L’ère du numérique a tout bouleversé et le secteur du livre n’est pas en reste. L’innovation se lit sur divers aspects : mobilité, large choix de contenus, interactivité, recommandations, contenus multimédias et enrichis, nouveaux supports de lecture,… Le livre et l’imprimé se réinventent. Rencontre avec quatre acteurs qui ont compris tout l’intérêt de se mettre à la page.

Maud Laurent

 

 

 

Maud Laurent, journaliste pour DOCaufutur.fr

YouScribe, le Youtube de l’imprimé

Commençons notre tour d’horizon avec la start-up YouScribe, fondée en 2011. Elle représente la première bibliothèque digitale ouverte d’Europe et se considère comme le Youtube de l’imprimé. « La promesse de YouScribe est de permettre à n’importe qui de pouvoir publier du contenu, il n’y a aucune sélection contrairement à une maison d’édition » indique Juan Pirlot de Corbion, fondateur. Fin 2014, la plateforme comptait 2 millions de documents numériques pour 5 millions d’utilisateur par mois et 900 000 membres inscrits. La création d’un compte offre la possibilité de publier ou de télécharger du contenu. Mais également de partager et commenter via les réseaux sociaux. Pratique, pédagogique, littéraire, … Les 150 thématiques ont été classées au sein d’une arborescence. Autre fonction, YouScribe propose un feuilleteur exclusif et sa fonction « embed » plébiscité par de nombreux journalistes. Ils s’en servent pour illustrer leurs articles avec des études, des sondages, des textes … également publiés sur la plateforme. Des contenus premium sont également disponibles : au total ce sont 500 000 livres téléchargeables et payants qui ont été uploadés par des professionnels de l’édition.

eBook L’innovation est aussi perceptible dans le système de rémunération : « Les professionnels de l’édition veulent parfois rendre publics certains contenus qui n’ont pas de capacité de vente. Pour que ce soit tout de même rentable pour eux, nous leur proposons un système qui va leur permettre de récupérer des datas » précise le fondateur. A titre d’exemple, un organisme de formation propose sur YouScribe des corrigés du bac. Les deux premières pages sont accessibles gratuitement, mais pour continuer la lecture des corrigés, les étudiants doivent remplir un formulaire en inscrivant leur adresse mail et leur spécialité au bac. L’organisme pourra ainsi proposer par mail des formations aux étudiants ayant acceptés le deal. 

Continuons notre parcours avec une librairie numérique indépendante.

Zebook privilégie le secteur professionnel

E-book Livre et Litterature« Nous sommes le partenaire technique des maisons d’édition qui souhaitent numériser leurs catalogues ou créer des sites web e-commerce » raconte Stéphane Leroy, le cofondateur de Zebook. En matière de formats, la demande des éditeurs reste concentrée sur l’ePub2. La raison ? Facile à manier, ce format peut être lu sur tout type de supports. « C’est cependant assez limité en termes de mise en page ou d’interactivité. Et le format epub3 qui autorise une bien plus grande créativité peine encore à s’imposer en raison de problèmes d’interopérabilité. C’est pour cela que nous développons également des applications web » ajoute Stéphane Leroy. « Cela créer des conditions de lecture optimales, on glisse les pages grâce au tactile et on peut ajouter par exemples des photos et des vidéos par rapport à la version papier ».

Quand on lui demande sa vision de l’évolution du livre numérique, le cofondateur de Zebook avoue que le grand public est bien plus réservé en France que dans les pays anglo-saxons. Selon lui, seuls 10% des Français s’intéressent au ebook. Les autres n’y trouvent pas d’intérêt et restent attachés au livre papier. Les consommateurs qui utilisent le plus de ebook sont les lecteurs « boulimiques ». Science fiction, littérature érotique, romance, … certains lecteurs lisent 4 à 5 ouvrages par mois. Pour une consommation immédiate.

Parallèlement à ce marché, un autre se dégage : le secteur du livre professionnel. Juridique, technique, financier, … l’information produite par des entreprises ou des organismes publics se numérise de plus en plus. « A titre d’exemple, le Conseil de l’Europe publiait sous forme de livre papier des compilations de lois européennes. Beaucoup d’énergie dépensée pour des résultats faibles. Aujourd’hui, le Conseil de l’Europe numérise. Résultat ? Le recueil est  référencé sur un moteur de recherche, c’est réalisé à moindre coût et on met à jour les informations plus facilement ». 

Continuons notre voyage, en train cette fois.

La SNCF a un train d’avance

TER---0841-2014-09-30-Bibliothèque-Digitale-TER-Lorraine-(4B) C’est en organisant un data shaker réunissant des start-ups innovantes, que l’idée d’introduire une bibliothèque digitale au sein des trains est née à la SNCF. C’est la région Lorraine qui a expérimenté ce projet à bord de 25 rames TER, sur la ligne Nancy / Luxembourg.

Les start-ups Story Lab éditions et Parallèle éditions ont permis de donner accès aux voyageurs une plateforme web pour accéder à une centaine d’ouvrages.

TER---0840-2014-09-30-Bibliothèque-Digitale-TER-Lorraine-(3B)« En flashant un QR code avec son Smartphone ou sa tablette, les voyageurs accèdent à des grands classiques libres de droit et gratuits, ou à d’autres livres dont le prix varie entre 0,99 € et 4,99 € » explique Claude Denninger, responsable de l’information voyageur. Ce sont 2400 clients de TER qui ont téléchargé 4700 livres, entre septembre et décembre 2014. Pour agrémenter encore plus le voyage, certains trains ont été équipés de visuels en trompe l’œil pour donner l’impression au client d’être dans une bibliothèque. Grande bibliothèque en bois, lampe, … On s’y croirait. Les tablettes des dossiers des sièges sont également munies d’une mini bibliothèque permettant de télécharger une dizaine de livres.

Terminons notre parcours avec une nouvelle expérience de lecture

L’Apprimerie édite des livres interactifs 

relay between old book and electroni book readerLorsqu’on souhaite offrir un livre numérique à quelqu’un, un mail avec le lien adéquat n’a rien de très chaleureux. Les Cartes à Lire conçues par les Apprimeurs répondent à une forte demande. « Il s’agit d’une jolie carte imprimée disponible en ligne et en librairie donnant accès au livre interactif. Elle représente la couverture, mais aussi le résumé, un mot sur l’auteur et une partie vierge pour personnaliser et dédicacer le cadeau ». Une manière de faire coexister l’objet papier et le numérique de manière intelligente !

Même si tout changement engendre des réticences, on a du mal à voir ce qui pourrait empêcher le livre numérique de prendre toute sa place dans le monde de l’édition. Nouvelle expérience de lecture, interactivité, mobilité, partage,… les start-ups innovantes ne seront bientôt plus les seules à ouvrir ce nouveau chapitre.

By
@coesteve1
backtotop