Les Réseaux Sociaux d’Entreprise sont le socle de la transformation digitale – Etude Lecko : « S’organiser et s’équiper pour se transformer » avec les témoignages de Accor, Swisslife, La Poste….

The Team.The dude x 9 building colorful puzzle from blueprint.

Le marché a augmenté de 40% en 2014 pour atteindre 56 Millions d’Euros en 2014

Lecko, cabinet de conseil en organisation pour la transformation numérique, publie aujourd’hui la 7ème édition de son étude annuelle sur les réseaux sociaux d’entreprise (RSE). Depuis 7 ans, le cabinet capitalise sur l’expérience clients de ses consultants (80 projets) et sa R&D pour produire un état de l’art sur le marché et les usages des RSE.

La transformation numérique est l’adaptation de l’entreprise à l’ère numérique (nouveaux produits, nouveaux modèles économiques, nouveau positionnement…), ce n’est pas une numérisation des activités de l’entreprise. C’est pourquoi les Réseaux Sociaux d’Entreprise jouent un rôle central.  Toutes les entreprises mettent en réseau leurs collaborateurs pour amorcer leur transformation numérique en s’équipant d’un RSE.

Le marché  des RSE a été multiplié par près de 10 en 5 ans pour atteindre 56 millions d’Euros en 2014. 

  • 40% des entreprises du CAC 40 ont créé le poste de Chief Digital Officer (CDO). Rattachés à la DG, les Chief Digital Officers sont en charge du pilotage de la transformation digitale  signe que celle-ci est désormais considérée comme un enjeu stratégique.
  • Augmentation des projets RSE dans les entreprises: 80% des entreprises du CAC 40 ont au moins un RSE. Pour 75% des sociétés du CAC40 il existe un RSE transversal accessible à tous les collaborateurs du groupe. Certaines entreprises (Orange, Bouygues…) en sont déjà à un RSE de deuxième génération.
  • Augmentation du nombre d’utilisateurs et du taux d’engagement
    Le nombre d’utilisateurs a significativement cru sur les plateformes étudiées par Lecko dans le cadre du Benchmark rassemblant 20 entreprises référentes représentant près de 9 353 communautés actives et 101 774 utilisateurs actifs. (+ 60%. pour certaines plateformes).  Les taux d’engagement ont augmenté de 17% sur les plateformes suivies par Lecko augmentent également et se situent entre 15 et 50% selon les entreprises.
  • Croissance du marché : La vente de licences SAAS de réseaux sociaux d’entreprise a atteint 56 Millions d’Euros en 2014 soit + 40% par rapport à 2013 (pour rappel le marché avait bondi de 173% en 2012, puis de 54% en 2013).

La collaboration, pilier de la transformation numérique, se professionnalise

L’économie digitale contraint l’entreprise à se transformer en profondeur pour s’adapter aux mouvements de fond qui sont à l’œuvre. L’accompagnement de la transformation interne de l’entreprise a besoin de professionnalisation pour piloter un changement long et complexe qui impacte autant les métiers, l’organisation de l’entreprise que son business model. Les RSE permettent de porter des initiatives nouvelles conduisant à la transformation interne. La professionnalisation de l’accompagnement des acteurs de la transformation permet d’augmenter la capacité de transformation des entreprises. Les Community Managers s’organisent et se professionnalisent. Ils demandent des outils et leurs organisations structurent les dispositifs et valorisent leur rôle. Le leadership apparait nettement comme la qualité primordiale pour réussir à fédérer les collaborateurs et faire évoluer leurs pratiques de travail. La facilité d’accès à l’outil ou la présence d’un sponsor même exemplaire sont des accélérateurs mais ne sont pas suffisants.

S’organiser pour se transformer : le rôle du Chief Digital Officer

Lecko a benchmarké pour la 1ère fois les pratiques d’animation de communautés en associant des mesures d’analytics et d’évaluation qualitative. 92 Community Managers (dont 22 étrangers) ont participé parmi les 20 entreprises du panel des abaques Lecko.
Ce benchmark inédit apporte des nouveaux enseignements sur les meilleurs pratiques pour développer les usages sociaux et collaboratifs et montre :

  • L’influence relative du sponsor sur la réussite des communautés.
  • L’éloignement et la recherche de nouveaux liens comme un facteur de réussite
  • La forte influence de l’accès en mobilité pour les communautés de pratiques
  • L’utilité métier sous un caractère indispensable (donc contraint) ne favorise pas la réussite
  • 71% des espaces performants sont le fruit de l’initiative d’un Community Manager
  • L’absence d’efficacité des pratiques d’accompagnement des CM vers les utilisateurs
  • Le levier positif de l’accompagnement des CM
  • Dans tous les cas (réussite ou non des espaces déployés) le ressenti général des CM de contribuer à changer les pratiques de leurs collègues.

40% des entreprises du CAC 40 ont recruté un Chief Digital Officer, en charge du pilotage de la transformation digitale, signe que celle-ci est désormais considérée comme un enjeu stratégique.
Le CDO a deux missions principales qui sont d’innover en matière d’offre mais aussi d’accompagner la transformation interne de l’entreprise pour la rendre plus agile, fluide et efficace. Seul le mode d’organisation en réseau permet de la mettre durablement en mouvement.
Lecko constate que les moyens humains et financiers sont principalement  accordés à la partie émergée de l’icerberg que représente la transformation numérique c’est-à-dire le développement d’une offre complémentaire. La partie immergée de l’iceberg est la transformation interne de l’entreprise, qui nécessite plus de temps et une impulsion de la direction.
Si 80% des entreprises du CAC 40 ont mis en place un RSE, pour beaucoup il s’agit d’un outil qui a une valeur d’usage et pas une valeur métier. Dans 70% des cas, les communautés sur ces RSE sont le fruit du travail du Community Manager, qui bâtit et engage les communautés d’utilisateurs, en accompagnant l’adoption.
Le sondage qualitatif réalisé par Lecko montre le rôle moteur des porteurs d’initiatives  sur les RSE, mais l’entreprise leur accorde peu d’attention, alors que leur rôle est essentiel. Ainsi, valoriser le « leadership » du changement est un enjeu stratégique.

L’entreprise doit bâtir une offre collaborative pour favoriser l’adoption

Pour réussir la transformation digitale, il est fondamental de distinguer les usages matures, des usages disruptifs, notamment dans la démarche d’équipement des utilisateurs. Les technologies autant que les usages évoluant très vite, le choix technologique est basé sur la compréhension des besoins utilisateurs et la capacité d’une solution à contribuer à l’apprentissage de nouvelles pratiques. L’intégration du RSE et de l’outil collaboratif est décisive dans l’adoption plus ou moins rapide par les utilisateurs. Il faut définir au préalable la place accordée au social et collaboratif dans le Système d’Information de l’entreprise. Dernière étape clé de la construction d’une offre collaborative : information, formation et accompagnement. Pour se transformer, l’entreprise a besoin de changer ses pratiques de conduite du changement, au risque de rester au stade de la modernisation.

L’analyse du Marché des éditeurs de RSE révèle que  la couverture fonctionnelle des solutions a augmenté de 11%* en 2014 (*progression de l’indice du référentiel Lecko analysant le marché depuis 6 ans).

Lecko a  analysé en détail 40 solutions du marché de BlueKiwi à Whaller, en passant par Jive, Sharepoint 2013, Yammer, IBM, Hoozin, Knowledge Plaza…

  • Positionnement relatif des solutions  par rapport à des usages potentiels.

Lecko a passé les solutions du marché au crible de ses indicateurs et les a positionnées sur plusieurs matrices : potentiels sociaux, communication, productivité,  gestion des connaissances, gestion des communautés externes et outillage des processus.  La matrice des potentiels sociaux mesure la capacité des solutions à aider à la transformation numérique en favorisant le développement de nouveaux usages collaboratifs. Ces matrices permettent d’avoir une vue d’ensemble du marché pour comprendre comment les solutions se positionnent les unes par rapport aux autres en fonction d’usages précis.

  • Mesure de la couverture fonctionnelle de chaque solution sur 10 axes

Pour mesurer l’efficacité et la pertinence de chaque solution et appréhender l’exhaustivité de leur couverture fonctionnelle, Lecko les a évaluées sur 10 axes :

  • Productivité
  • Mise en relation
  • Gestion des contenus et pages web
  • Knowledge Management
  • Partage et conversation
  • Outillage de processus
  • Communication et animation
  • Stratégie et interopérabilité
  • Animation d’une communauté externe
  • Expérience utilisateur

Pour chaque solution Lecko présente les nouveautés de 2014, sa stratégie et son positionnement ainsi que son ergonomie. Les matrices permettent d’identifier les solutions leaders en fonction des usages dont l’entreprise a besoin et les fiches solutions permettent de connaître chaque solution en profondeur pour affiner son choix et comprendre les forces et les faiblesses de chacune.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Les Réseaux Sociaux d’Entreprise sont le socle de la transformation digitale – Etude Lecko : « S’organiser et s’équiper pour se transformer » avec les témoignages de Accor, Swisslife, La Poste….

The Team.The dude x 9 building colorful puzzle from blueprint. 30th janvier, 2015

Le marché a augmenté de 40% en 2014 pour atteindre 56 Millions d’Euros en 2014

Lecko, cabinet de conseil en organisation pour la transformation numérique, publie aujourd’hui la 7ème édition de son étude annuelle sur les réseaux sociaux d’entreprise (RSE). Depuis 7 ans, le cabinet capitalise sur l’expérience clients de ses consultants (80 projets) et sa R&D pour produire un état de l’art sur le marché et les usages des RSE.

La transformation numérique est l’adaptation de l’entreprise à l’ère numérique (nouveaux produits, nouveaux modèles économiques, nouveau positionnement…), ce n’est pas une numérisation des activités de l’entreprise. C’est pourquoi les Réseaux Sociaux d’Entreprise jouent un rôle central.  Toutes les entreprises mettent en réseau leurs collaborateurs pour amorcer leur transformation numérique en s’équipant d’un RSE.

Le marché  des RSE a été multiplié par près de 10 en 5 ans pour atteindre 56 millions d’Euros en 2014. 

  • 40% des entreprises du CAC 40 ont créé le poste de Chief Digital Officer (CDO). Rattachés à la DG, les Chief Digital Officers sont en charge du pilotage de la transformation digitale  signe que celle-ci est désormais considérée comme un enjeu stratégique.
  • Augmentation des projets RSE dans les entreprises: 80% des entreprises du CAC 40 ont au moins un RSE. Pour 75% des sociétés du CAC40 il existe un RSE transversal accessible à tous les collaborateurs du groupe. Certaines entreprises (Orange, Bouygues…) en sont déjà à un RSE de deuxième génération.
  • Augmentation du nombre d’utilisateurs et du taux d’engagement
    Le nombre d’utilisateurs a significativement cru sur les plateformes étudiées par Lecko dans le cadre du Benchmark rassemblant 20 entreprises référentes représentant près de 9 353 communautés actives et 101 774 utilisateurs actifs. (+ 60%. pour certaines plateformes).  Les taux d’engagement ont augmenté de 17% sur les plateformes suivies par Lecko augmentent également et se situent entre 15 et 50% selon les entreprises.
  • Croissance du marché : La vente de licences SAAS de réseaux sociaux d’entreprise a atteint 56 Millions d’Euros en 2014 soit + 40% par rapport à 2013 (pour rappel le marché avait bondi de 173% en 2012, puis de 54% en 2013).

La collaboration, pilier de la transformation numérique, se professionnalise

L’économie digitale contraint l’entreprise à se transformer en profondeur pour s’adapter aux mouvements de fond qui sont à l’œuvre. L’accompagnement de la transformation interne de l’entreprise a besoin de professionnalisation pour piloter un changement long et complexe qui impacte autant les métiers, l’organisation de l’entreprise que son business model. Les RSE permettent de porter des initiatives nouvelles conduisant à la transformation interne. La professionnalisation de l’accompagnement des acteurs de la transformation permet d’augmenter la capacité de transformation des entreprises. Les Community Managers s’organisent et se professionnalisent. Ils demandent des outils et leurs organisations structurent les dispositifs et valorisent leur rôle. Le leadership apparait nettement comme la qualité primordiale pour réussir à fédérer les collaborateurs et faire évoluer leurs pratiques de travail. La facilité d’accès à l’outil ou la présence d’un sponsor même exemplaire sont des accélérateurs mais ne sont pas suffisants.

S’organiser pour se transformer : le rôle du Chief Digital Officer

Lecko a benchmarké pour la 1ère fois les pratiques d’animation de communautés en associant des mesures d’analytics et d’évaluation qualitative. 92 Community Managers (dont 22 étrangers) ont participé parmi les 20 entreprises du panel des abaques Lecko.
Ce benchmark inédit apporte des nouveaux enseignements sur les meilleurs pratiques pour développer les usages sociaux et collaboratifs et montre :

  • L’influence relative du sponsor sur la réussite des communautés.
  • L’éloignement et la recherche de nouveaux liens comme un facteur de réussite
  • La forte influence de l’accès en mobilité pour les communautés de pratiques
  • L’utilité métier sous un caractère indispensable (donc contraint) ne favorise pas la réussite
  • 71% des espaces performants sont le fruit de l’initiative d’un Community Manager
  • L’absence d’efficacité des pratiques d’accompagnement des CM vers les utilisateurs
  • Le levier positif de l’accompagnement des CM
  • Dans tous les cas (réussite ou non des espaces déployés) le ressenti général des CM de contribuer à changer les pratiques de leurs collègues.

40% des entreprises du CAC 40 ont recruté un Chief Digital Officer, en charge du pilotage de la transformation digitale, signe que celle-ci est désormais considérée comme un enjeu stratégique.
Le CDO a deux missions principales qui sont d’innover en matière d’offre mais aussi d’accompagner la transformation interne de l’entreprise pour la rendre plus agile, fluide et efficace. Seul le mode d’organisation en réseau permet de la mettre durablement en mouvement.
Lecko constate que les moyens humains et financiers sont principalement  accordés à la partie émergée de l’icerberg que représente la transformation numérique c’est-à-dire le développement d’une offre complémentaire. La partie immergée de l’iceberg est la transformation interne de l’entreprise, qui nécessite plus de temps et une impulsion de la direction.
Si 80% des entreprises du CAC 40 ont mis en place un RSE, pour beaucoup il s’agit d’un outil qui a une valeur d’usage et pas une valeur métier. Dans 70% des cas, les communautés sur ces RSE sont le fruit du travail du Community Manager, qui bâtit et engage les communautés d’utilisateurs, en accompagnant l’adoption.
Le sondage qualitatif réalisé par Lecko montre le rôle moteur des porteurs d’initiatives  sur les RSE, mais l’entreprise leur accorde peu d’attention, alors que leur rôle est essentiel. Ainsi, valoriser le « leadership » du changement est un enjeu stratégique.

L’entreprise doit bâtir une offre collaborative pour favoriser l’adoption

Pour réussir la transformation digitale, il est fondamental de distinguer les usages matures, des usages disruptifs, notamment dans la démarche d’équipement des utilisateurs. Les technologies autant que les usages évoluant très vite, le choix technologique est basé sur la compréhension des besoins utilisateurs et la capacité d’une solution à contribuer à l’apprentissage de nouvelles pratiques. L’intégration du RSE et de l’outil collaboratif est décisive dans l’adoption plus ou moins rapide par les utilisateurs. Il faut définir au préalable la place accordée au social et collaboratif dans le Système d’Information de l’entreprise. Dernière étape clé de la construction d’une offre collaborative : information, formation et accompagnement. Pour se transformer, l’entreprise a besoin de changer ses pratiques de conduite du changement, au risque de rester au stade de la modernisation.

L’analyse du Marché des éditeurs de RSE révèle que  la couverture fonctionnelle des solutions a augmenté de 11%* en 2014 (*progression de l’indice du référentiel Lecko analysant le marché depuis 6 ans).

Lecko a  analysé en détail 40 solutions du marché de BlueKiwi à Whaller, en passant par Jive, Sharepoint 2013, Yammer, IBM, Hoozin, Knowledge Plaza…

  • Positionnement relatif des solutions  par rapport à des usages potentiels.

Lecko a passé les solutions du marché au crible de ses indicateurs et les a positionnées sur plusieurs matrices : potentiels sociaux, communication, productivité,  gestion des connaissances, gestion des communautés externes et outillage des processus.  La matrice des potentiels sociaux mesure la capacité des solutions à aider à la transformation numérique en favorisant le développement de nouveaux usages collaboratifs. Ces matrices permettent d’avoir une vue d’ensemble du marché pour comprendre comment les solutions se positionnent les unes par rapport aux autres en fonction d’usages précis.

  • Mesure de la couverture fonctionnelle de chaque solution sur 10 axes

Pour mesurer l’efficacité et la pertinence de chaque solution et appréhender l’exhaustivité de leur couverture fonctionnelle, Lecko les a évaluées sur 10 axes :

  • Productivité
  • Mise en relation
  • Gestion des contenus et pages web
  • Knowledge Management
  • Partage et conversation
  • Outillage de processus
  • Communication et animation
  • Stratégie et interopérabilité
  • Animation d’une communauté externe
  • Expérience utilisateur

Pour chaque solution Lecko présente les nouveautés de 2014, sa stratégie et son positionnement ainsi que son ergonomie. Les matrices permettent d’identifier les solutions leaders en fonction des usages dont l’entreprise a besoin et les fiches solutions permettent de connaître chaque solution en profondeur pour affiner son choix et comprendre les forces et les faiblesses de chacune.

By
@coesteve1
backtotop