Gestion documentaire: vers une fusion de l’entrée & la sortie – brève DOCaufutur avec notre partenaire expert Compart

Les entreprises travaillent leur gestion documentaire sous deux angles distincts. Elles se donnent les moyens de créer et de conserver leurs documents entrants avec des plateformes ECM d’une part et cherchent à optimiser leur production documentaire en insistant sur les processus de diffusion d’autre part. La digitalisation de la communication des entreprises tend vers une fusion de ces deux mondes.

La gestion de contenu d’entreprise et la gestion de la production documentaire font partie du même nouveau monde, celui du digital. Elles ont donc intérêt à ne faire qu’un. Les usines documentaires (ADF) et les plateformes ECM possèdent déjà des points communs :

  • L’automatisation du processus avec autorisation d’interaction avec l’utilisateur lorsque c’est utile,
  • La notion d’archivage des documents sortants,
  • Les processus d’acquisition documentaire (sources numériques ou de documents papier numérisés),
  • Une base d’information commune qui peut être enrichie et partagée par les applis ECM et les applis ADF.

Le client réclame aujourd’hui un processus de traitement documentaire continu; un processus fluide, simple et transparent qui va du document entrant vers le document sortant.

Une fusion entre l’ECM et l’ADF constitue un levier de réduction des délais d’exécution et des coûts de la communication client. Deux systèmes en un, en somme. Les avantages concurrentiels ? Vitesse, qualité et simplicité !

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Gestion documentaire: vers une fusion de l’entrée & la sortie – brève DOCaufutur avec notre partenaire expert Compart

13th janvier, 2015

Les entreprises travaillent leur gestion documentaire sous deux angles distincts. Elles se donnent les moyens de créer et de conserver leurs documents entrants avec des plateformes ECM d’une part et cherchent à optimiser leur production documentaire en insistant sur les processus de diffusion d’autre part. La digitalisation de la communication des entreprises tend vers une fusion de ces deux mondes.

La gestion de contenu d’entreprise et la gestion de la production documentaire font partie du même nouveau monde, celui du digital. Elles ont donc intérêt à ne faire qu’un. Les usines documentaires (ADF) et les plateformes ECM possèdent déjà des points communs :

  • L’automatisation du processus avec autorisation d’interaction avec l’utilisateur lorsque c’est utile,
  • La notion d’archivage des documents sortants,
  • Les processus d’acquisition documentaire (sources numériques ou de documents papier numérisés),
  • Une base d’information commune qui peut être enrichie et partagée par les applis ECM et les applis ADF.

Le client réclame aujourd’hui un processus de traitement documentaire continu; un processus fluide, simple et transparent qui va du document entrant vers le document sortant.

Une fusion entre l’ECM et l’ADF constitue un levier de réduction des délais d’exécution et des coûts de la communication client. Deux systèmes en un, en somme. Les avantages concurrentiels ? Vitesse, qualité et simplicité !

By
@coesteve1
backtotop