L’ergonomie : le maillon-clé de l’adoption du BPM – Jean-René BEZANCON, Directeur ADVANTYS

Digital news concept

Les technologies de Business Process management jouent un rôle prépondérant dans le bon fonctionnement des entreprises en leur permettant de renforcer leur agilité et de fluidifier le traitement de leurs opérations. Ainsi, sur les dix dernières années, le BPM s’est répandu au sein des systèmes d’information, notamment chez les grands comptes qui ont su entrevoir dès le départ l’intérêt de s’appuyer sur des outils générateurs de productivité et de confort de travail.

Pour autant, de nombreux projets n’ont pas été menés en raison de l’approche souvent trop technologique liée au déploiement de plateformes de BPM. À tort où à raison, nombre d’entreprises et notamment de PME, ont vu un frein majeur lié au paramétrage et au déploiement des outils de BPM.

Fort de ce constat, le marché du BPM a dû se renouveler et positionner l’ergonomie et la simplicité d’utilisation au centre de son modèle. N’oublions pas que le BPM s’adresse principalement à des utilisateurs « fonctionnels » qui souhaitent utiliser des outils répondant à leur organisation et à leurs attentes métiers.

En ce sens, une approche uniquement centrée sur la technologie ne peut être adaptée. Le BPM ne doit pas être uniquement adressé à la DSI, mais plutôt aux opérationnels. Au regard de cette donnée, l’on assiste depuis peu à une évolution des positionnements des éditeurs du marché qui, à grand renfort de marketing, mettent en avant les notions de fluidification, de modélisation dynamique et d’ergonomie comme des points forts de leurs offres. On ne peut que se réjouir de cette prise de conscience.

Pour autant, il faut bien étudier les différentes approches proposées, car il existe de nombreuses différences qui contribuent à créer des disparités entre les offres. Il est en effet complexe de faire évoluer certains modèles alors que d’autres ont bénéficié de conception ou de réécriture entièrement tournées vers les notions d’ergonomie. N’oublions pas que la simplicité de paramétrage et d’utilisation doit permettre à des opérationnels de lancer leurs projets sans contraintes techniques.

On notera à ce sujet que l’usage de technologies riches et innovantes comme HTML 5.0 permettent d’arriver à de tels résultats. Des investissements de la part des professionnels de l’édition sont donc incontournables. Seuls les fournisseurs ayant pris cette direction pourronts’adapter aux nouvelles attentes formulées par les entreprises et notamment les ETI.

Au-delà de la richesse des fonctionnalités des offres de BPM, l’on constate donc que l’ergonomie est une composante centrale qui favorisera le déploiement des offres à grande échelle. Cette donnée n’est pas une option, mais doit se positionner au centre des stratégies de modernisation des offres du marché.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

L’ergonomie : le maillon-clé de l’adoption du BPM – Jean-René BEZANCON, Directeur ADVANTYS

Digital news concept 12th janvier, 2015

Les technologies de Business Process management jouent un rôle prépondérant dans le bon fonctionnement des entreprises en leur permettant de renforcer leur agilité et de fluidifier le traitement de leurs opérations. Ainsi, sur les dix dernières années, le BPM s’est répandu au sein des systèmes d’information, notamment chez les grands comptes qui ont su entrevoir dès le départ l’intérêt de s’appuyer sur des outils générateurs de productivité et de confort de travail.

Pour autant, de nombreux projets n’ont pas été menés en raison de l’approche souvent trop technologique liée au déploiement de plateformes de BPM. À tort où à raison, nombre d’entreprises et notamment de PME, ont vu un frein majeur lié au paramétrage et au déploiement des outils de BPM.

Fort de ce constat, le marché du BPM a dû se renouveler et positionner l’ergonomie et la simplicité d’utilisation au centre de son modèle. N’oublions pas que le BPM s’adresse principalement à des utilisateurs « fonctionnels » qui souhaitent utiliser des outils répondant à leur organisation et à leurs attentes métiers.

En ce sens, une approche uniquement centrée sur la technologie ne peut être adaptée. Le BPM ne doit pas être uniquement adressé à la DSI, mais plutôt aux opérationnels. Au regard de cette donnée, l’on assiste depuis peu à une évolution des positionnements des éditeurs du marché qui, à grand renfort de marketing, mettent en avant les notions de fluidification, de modélisation dynamique et d’ergonomie comme des points forts de leurs offres. On ne peut que se réjouir de cette prise de conscience.

Pour autant, il faut bien étudier les différentes approches proposées, car il existe de nombreuses différences qui contribuent à créer des disparités entre les offres. Il est en effet complexe de faire évoluer certains modèles alors que d’autres ont bénéficié de conception ou de réécriture entièrement tournées vers les notions d’ergonomie. N’oublions pas que la simplicité de paramétrage et d’utilisation doit permettre à des opérationnels de lancer leurs projets sans contraintes techniques.

On notera à ce sujet que l’usage de technologies riches et innovantes comme HTML 5.0 permettent d’arriver à de tels résultats. Des investissements de la part des professionnels de l’édition sont donc incontournables. Seuls les fournisseurs ayant pris cette direction pourronts’adapter aux nouvelles attentes formulées par les entreprises et notamment les ETI.

Au-delà de la richesse des fonctionnalités des offres de BPM, l’on constate donc que l’ergonomie est une composante centrale qui favorisera le déploiement des offres à grande échelle. Cette donnée n’est pas une option, mais doit se positionner au centre des stratégies de modernisation des offres du marché.

By
@coesteve1
backtotop