5 priorités business pour 2015 – Par Esther Edelstein, UNIT4

Alors que le digital chamboule tout dans les entreprises, il y a beaucoup à faire à présent pour satisfaire la génération Y ou ‘digital native’ et pour rendre les clients heureux. Tous les secteurs sont menacés par de nouveaux business models et les entreprises doivent maintenant faire les bons choix  technologiques pour rester dans la course.

La tendance actuelle est au cloud et au tout digital. Les entreprises souhaitent utiliser des services informatiques innovants et sécurisés pour plus de rapidité et d’efficacité. La révolution du cloud est bien en route. Toutes les entreprises cherchent tout d’abord à générer de la valeur en proposant des initiatives centrées  sur le client afin de générer d’importants bénéfices au travers de nouvelles technologies telles que le social, la mobilité et l’analytique. C’est pourquoi il est vital de constituer et développer, sur le long terme, des communautés qui proposent un service au consommateur de qualité.

Les cinq priorités à ne pas sous-estimer pour tous les éditeurs logiciels en 2015 :

L’humain avant les produits

Les nouvelles technologies contribuent à améliorer le secteur des services en permettant aux employés de se consacrer davantage à leurs clients plutôt que de passer trop de temps à manipuler des données dans des systèmes informatiques compliqués.  En 2015 les entreprises passeront  plus de temps à repenser  leur stratégie client et à optimiser leur outil de CRM. Il est désormais essentiel pour tous les secteurs d’activité d’avoir les bonnes personnes et les bons outils pour répondre aux besoins des clients de plus en plus exigeants.

La mobilité avant le poste de travail sédentaire

Depuis quelques années, le recours à la mobilité s’est développé de manière importante même dans le monde du travail. Beaucoup d’éditeurs proposent déjà une version mobile de leurs applications mais proposer des versions mobiles pour certaines applications comme l’ERP est plus compliqué. En effet, pour avoir une expérience utilisateur de qualité, il ne suffit pas pour un éditeur de lancer une simple extension de la plateforme, il faut l’adapter à l’outil mobile. La nouvelle génération d’ERP mobile est reliée directement au backoffice du système d’information et a été développée pour des tâches adaptées aux smartphones comme la gestion des notes de frais, le « reporting » et les feuilles de temps. L’année 2015 sera encore riche en développements mobiles pour les éditeurs de logiciels.

Le consommateur avant le prestataire de services

Les investissements en matière d’ERP ont toujours été très importants pour les entreprises. Parfois, même si elles n’étaient pas satisfaites de leur système intégré, certaines renonçaient à changer d’éditeur pour des raisons financières. Les technologies digitales ont changé la donne. Les esprits ont également changé, avec des offres de plus en plus compétitives et des promesses de développement et d’intégration sur le long terme. Le consommateur est désormais prioritaire et au centre des préoccupations, car il est libre de partir à tout moment. Les vendeurs de logiciels doivent faire face à une nouvelle réalité : accepter que le pouvoir ne soit plus entre leurs mains mais dans celles de leurs clients. Les équipes commerciales en 2015 seront donc sensibilisées à l’idée que le « client est roi ».

Les utilisateurs avant les consultants

Le changement est devenu une donnée constante : un système rigide est synonyme de faillite de l’entreprise. La clé du succès au XXIe siècle est l’agilité. Les utilisateurs de logiciels étaient habitués à faire appel à un développeur ou consultant externe. En 2015, les utilisateurs souhaitent configurer leur plateforme eux-mêmes et effectuer des opérations sans avoir besoin de contacter un support. Le logiciel doit donc être avant tout flexible et simple d’utilisation.

L’expérience avant les fonctionnalités

Les utilisateurs de logiciels sont habitués à utiliser au quotidien des outils simples, tels que les smartphones, les réseaux sociaux et le cloud privé. La tolérance pour les plateformes non didactiques et compliquées est de plus en plus faible. L’espace de travail doit être intuitif, collaboratif, mobile, adapté à chaque métier et accessible en mode cloud. Les fonctionnalités sont importantes, mais il ne faut pas oublier l’usage qui va accompagner l’outil. Car il sera déterminant dans le choix du logiciel ERP.

 Esther Edelstein est directrice marketing France de UNIT4
Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

5 priorités business pour 2015 – Par Esther Edelstein, UNIT4

24th décembre, 2014

Alors que le digital chamboule tout dans les entreprises, il y a beaucoup à faire à présent pour satisfaire la génération Y ou ‘digital native’ et pour rendre les clients heureux. Tous les secteurs sont menacés par de nouveaux business models et les entreprises doivent maintenant faire les bons choix  technologiques pour rester dans la course.

La tendance actuelle est au cloud et au tout digital. Les entreprises souhaitent utiliser des services informatiques innovants et sécurisés pour plus de rapidité et d’efficacité. La révolution du cloud est bien en route. Toutes les entreprises cherchent tout d’abord à générer de la valeur en proposant des initiatives centrées  sur le client afin de générer d’importants bénéfices au travers de nouvelles technologies telles que le social, la mobilité et l’analytique. C’est pourquoi il est vital de constituer et développer, sur le long terme, des communautés qui proposent un service au consommateur de qualité.

Les cinq priorités à ne pas sous-estimer pour tous les éditeurs logiciels en 2015 :

L’humain avant les produits

Les nouvelles technologies contribuent à améliorer le secteur des services en permettant aux employés de se consacrer davantage à leurs clients plutôt que de passer trop de temps à manipuler des données dans des systèmes informatiques compliqués.  En 2015 les entreprises passeront  plus de temps à repenser  leur stratégie client et à optimiser leur outil de CRM. Il est désormais essentiel pour tous les secteurs d’activité d’avoir les bonnes personnes et les bons outils pour répondre aux besoins des clients de plus en plus exigeants.

La mobilité avant le poste de travail sédentaire

Depuis quelques années, le recours à la mobilité s’est développé de manière importante même dans le monde du travail. Beaucoup d’éditeurs proposent déjà une version mobile de leurs applications mais proposer des versions mobiles pour certaines applications comme l’ERP est plus compliqué. En effet, pour avoir une expérience utilisateur de qualité, il ne suffit pas pour un éditeur de lancer une simple extension de la plateforme, il faut l’adapter à l’outil mobile. La nouvelle génération d’ERP mobile est reliée directement au backoffice du système d’information et a été développée pour des tâches adaptées aux smartphones comme la gestion des notes de frais, le « reporting » et les feuilles de temps. L’année 2015 sera encore riche en développements mobiles pour les éditeurs de logiciels.

Le consommateur avant le prestataire de services

Les investissements en matière d’ERP ont toujours été très importants pour les entreprises. Parfois, même si elles n’étaient pas satisfaites de leur système intégré, certaines renonçaient à changer d’éditeur pour des raisons financières. Les technologies digitales ont changé la donne. Les esprits ont également changé, avec des offres de plus en plus compétitives et des promesses de développement et d’intégration sur le long terme. Le consommateur est désormais prioritaire et au centre des préoccupations, car il est libre de partir à tout moment. Les vendeurs de logiciels doivent faire face à une nouvelle réalité : accepter que le pouvoir ne soit plus entre leurs mains mais dans celles de leurs clients. Les équipes commerciales en 2015 seront donc sensibilisées à l’idée que le « client est roi ».

Les utilisateurs avant les consultants

Le changement est devenu une donnée constante : un système rigide est synonyme de faillite de l’entreprise. La clé du succès au XXIe siècle est l’agilité. Les utilisateurs de logiciels étaient habitués à faire appel à un développeur ou consultant externe. En 2015, les utilisateurs souhaitent configurer leur plateforme eux-mêmes et effectuer des opérations sans avoir besoin de contacter un support. Le logiciel doit donc être avant tout flexible et simple d’utilisation.

L’expérience avant les fonctionnalités

Les utilisateurs de logiciels sont habitués à utiliser au quotidien des outils simples, tels que les smartphones, les réseaux sociaux et le cloud privé. La tolérance pour les plateformes non didactiques et compliquées est de plus en plus faible. L’espace de travail doit être intuitif, collaboratif, mobile, adapté à chaque métier et accessible en mode cloud. Les fonctionnalités sont importantes, mais il ne faut pas oublier l’usage qui va accompagner l’outil. Car il sera déterminant dans le choix du logiciel ERP.

 Esther Edelstein est directrice marketing France de UNIT4
By
@coesteve1
backtotop