« Les entreprises veulent se concentrer sur leur métier » – 
Interview d’Aline Saponara, Directrice commerciale France Document Imaging de la marque Kodak Alaris par DOCaufutur

Avant de connaître votre point de vue sur l’évolution de la gestion documentaire, pouvez-vous tout d’abord nous présenter votre entreprise « Kodak Alaris » ? 

Aline Saponara_300Kodak Alaris a pris le relais de la marque Kodak il y a un an. Nous conservons l’héritage et le patrimoine de la marque Kodak tout en incarnant une plus grande agilité répondant aux changements du marché. Nous sommes 56 salariés en France pour 5 000 dans le monde. Notre entreprise se décompose en deux entités : « Document Imaging » et « Personalized Imaging ». Le matériel de numérisation, les logiciels de capture et la maintenance ou assistance technique sont les trois domaines d’expertise de « Document Imaging ». Nous éditons des solutions logicielles qui capturent les données à partir de sources numériques et papier et livrent la bonne information aux bonnes personnes, au bon moment. A côté de cela, la division « Personalized Imaging » commercialise des produits tels que des applications mobiles qui permettent de lancer une impression de photos ou des kiosques d’impression de photos également.

Pour revenir à Document Imaging, nous travaillons avec des grossistes spécialisés dans le domaine de la capture de documents et l’IT, qui répondent aux besoins de numérisation et de gestion des informations pour des entreprises travaillant dans des secteurs d’activité variés tels que le milieu bancaire, celui des assurances, de la santé, du gouvernement (famille, finance, santé) ou encore pour des prestataires de services assurant l’externalisation de cette activité. 

Quelles évolutions avez-vous constatées en matière de dématérialisation ces dernières années ?

Les projets de dématérialisation ont évolué. Il s’agissait auparavant de numériser uniquement du papier. Mais depuis deux ans, on traite tout type de flux et de supports documentaires (papier et électronique). L’autre évolution majeure concerne le type d’entreprise concernée par la dématérialisation. Seuls les grands groupes du secteur de l’assurance, de la banque et des finances ainsi que la gouvernance s’y intéressaient. On se rend compte aujourd’hui que les PME s’y mettent. Elles ont compris que c’était dans leur intérêt d’installer une politique de gestion documentaire. Toute entreprise, de la PME au grand groupe, a finalement les mêmes objectifs : gagner du temps, fidéliser ses clients en prenant en charge leurs requêtes, économiser de l’argent. Les entreprises veulent se concentrer sur leur métier en ne perdant pas de temps avec la gestion documentaire.  

Comment la marque Kodak s’est-elle adaptée à ces mutations ?

Historiquement, Kodak travaillait dans la dématérialisation de flux physiques. Mais depuis 2008, notre marque fait de la dématérialisation « intelligente », autrement dit, de la gestion de flux électroniques. Nos solutions sont adaptées aux besoins de nos clients. Nous avons par exemple la version 5 du logiciel « Kodak Capture pro » qui vient de sortir. Elle gère des flux entrants de tout type en déclenchant des workflows pour orienter les documents vers les bons interlocuteurs et extraire de l’information pour enrichir les bases métiers. Nous proposons également des logiciels tels que « Info Insight » car la relation client devient un élément clé pour toute entreprise. Cette plateforme permet de lire, comprendre et utiliser les données provenant de tout type de format, structure ou source et ainsi de répondre rapidement et efficacement au client pour maximiser sa satisfaction.

Afin de faciliter les échanges entre les entreprises et leurs clients, Kodak Alaris offre aussi des solutions de numérisation transactionnelle. Nos scanners permettent de lancer des numérisations rapides et d’orienter les documents directement au bon endroit, ce qui permet à l’employé en contact direct avec le client de rester disponible pour lui en minimisant le temps passé à la gestion administrative. Les transactions se réalisent ainsi plus rapidement et plus efficacement.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

« Les entreprises veulent se concentrer sur leur métier » – 
Interview d’Aline Saponara, Directrice commerciale France Document Imaging de la marque Kodak Alaris par DOCaufutur

27th novembre, 2014

Avant de connaître votre point de vue sur l’évolution de la gestion documentaire, pouvez-vous tout d’abord nous présenter votre entreprise « Kodak Alaris » ? 

Aline Saponara_300Kodak Alaris a pris le relais de la marque Kodak il y a un an. Nous conservons l’héritage et le patrimoine de la marque Kodak tout en incarnant une plus grande agilité répondant aux changements du marché. Nous sommes 56 salariés en France pour 5 000 dans le monde. Notre entreprise se décompose en deux entités : « Document Imaging » et « Personalized Imaging ». Le matériel de numérisation, les logiciels de capture et la maintenance ou assistance technique sont les trois domaines d’expertise de « Document Imaging ». Nous éditons des solutions logicielles qui capturent les données à partir de sources numériques et papier et livrent la bonne information aux bonnes personnes, au bon moment. A côté de cela, la division « Personalized Imaging » commercialise des produits tels que des applications mobiles qui permettent de lancer une impression de photos ou des kiosques d’impression de photos également.

Pour revenir à Document Imaging, nous travaillons avec des grossistes spécialisés dans le domaine de la capture de documents et l’IT, qui répondent aux besoins de numérisation et de gestion des informations pour des entreprises travaillant dans des secteurs d’activité variés tels que le milieu bancaire, celui des assurances, de la santé, du gouvernement (famille, finance, santé) ou encore pour des prestataires de services assurant l’externalisation de cette activité. 

Quelles évolutions avez-vous constatées en matière de dématérialisation ces dernières années ?

Les projets de dématérialisation ont évolué. Il s’agissait auparavant de numériser uniquement du papier. Mais depuis deux ans, on traite tout type de flux et de supports documentaires (papier et électronique). L’autre évolution majeure concerne le type d’entreprise concernée par la dématérialisation. Seuls les grands groupes du secteur de l’assurance, de la banque et des finances ainsi que la gouvernance s’y intéressaient. On se rend compte aujourd’hui que les PME s’y mettent. Elles ont compris que c’était dans leur intérêt d’installer une politique de gestion documentaire. Toute entreprise, de la PME au grand groupe, a finalement les mêmes objectifs : gagner du temps, fidéliser ses clients en prenant en charge leurs requêtes, économiser de l’argent. Les entreprises veulent se concentrer sur leur métier en ne perdant pas de temps avec la gestion documentaire.  

Comment la marque Kodak s’est-elle adaptée à ces mutations ?

Historiquement, Kodak travaillait dans la dématérialisation de flux physiques. Mais depuis 2008, notre marque fait de la dématérialisation « intelligente », autrement dit, de la gestion de flux électroniques. Nos solutions sont adaptées aux besoins de nos clients. Nous avons par exemple la version 5 du logiciel « Kodak Capture pro » qui vient de sortir. Elle gère des flux entrants de tout type en déclenchant des workflows pour orienter les documents vers les bons interlocuteurs et extraire de l’information pour enrichir les bases métiers. Nous proposons également des logiciels tels que « Info Insight » car la relation client devient un élément clé pour toute entreprise. Cette plateforme permet de lire, comprendre et utiliser les données provenant de tout type de format, structure ou source et ainsi de répondre rapidement et efficacement au client pour maximiser sa satisfaction.

Afin de faciliter les échanges entre les entreprises et leurs clients, Kodak Alaris offre aussi des solutions de numérisation transactionnelle. Nos scanners permettent de lancer des numérisations rapides et d’orienter les documents directement au bon endroit, ce qui permet à l’employé en contact direct avec le client de rester disponible pour lui en minimisant le temps passé à la gestion administrative. Les transactions se réalisent ainsi plus rapidement et plus efficacement.

By
@coesteve1
backtotop