Eva Chen, CEO de Trend Micro, intervient lors de la 83ème Assemblée Générale d’INTERPOL

smile megaphone

Lors de sa Keynote, Eva Chen a encouragé les acteurs publics et privés à collaborer de façon continue pour lutter contre la cybercriminalité

Eva Chen, CEO de Trend Micro, l’un des leaders mondiaux des solutions et logiciels de sécurité, a animé une keynote lors de la 83ème Assemblée Générale d’INTERPOL qui s’est tenue à Monaco du 3 au 7 novembre derniers. A cette occasion, elle s’est attachée à revenir sur le panorama des menaces à l’échelle mondiale et à souligner l’importance d’une collaboration continue entre les organisations publiques et privées afin de lutter efficacement contre la cybercriminalité. Trend Micro était le seul éditeur de logiciels de sécurité invité à s’exprimer dans le cadre de la session consacrée aux technologies et à la cybercriminalité.

« La prolifération du cyber-crime appelle à une collaboration au niveau mondial afin d’enquêter et, à terme, de traduire les responsables en justice », explique Eva Chen. « C’est un honneur pour moi d’avoir l’opportunité de m’exprimer devant un public international aussi prestigieux afin d’exposer les défis auxquels nous sommes confrontés et de promouvoir l’instauration de partenariats durables entre le secteur privé et les forces de l’ordre à travers le monde. Le partage d’informations et de ressources est essentiel pour tenir les criminels à l’écart et permettre une utilisation constructive et positive des technologies, dans l’intérêt de la communauté internationale. »

Cet événement marque le centenaire du premier Congrès de la Police Criminelle Internationale, organisé à Monaco en 1914. L’édition de cette année a notamment mis à l’honneur le siècle de collaboration internationale entre les forces de l’ordre qui vient de s’écouler, ainsi que la campagne « Turn Back Crime » d’INTERPOL. Composée de délégués des 190 pays membres, l’Assemblée Générale est l’organe de direction suprême d’INTERPOL et se rassemble chaque année en vue d’échanger sur les stratégies et ressources nécessaires à la bonne exécution des missions de l’organisation. C’est également cette assemblée qui procède à l’élection du Comité exécutif.

En septembre dernier, Trend Micro a annoncé un partenariat de trois ans visant à apporter son support à INTERPOL et à ses pays membres en partageant avec eux des informations, ressources et techniques en vue de lutter contre la cybercriminalité au niveau mondial. La société met ainsi à leur disposition ses informations de veille et d’analyse sur les cyber-menaces via ses Threat Intelligence Services en vue d’enquêter, de prévenir et de contrecarrer les cyber-crimes. Un programme de formation aux méthodes d’investigation dans le domaine de la cybercriminalité contribue également à améliorer les techniques et développer les compétences des pays membres. Un chercheur en sécurité de Trend Micro est par ailleurs détaché au Complexe Mondial INTERPOL pour l’Innovation (IGCI), basé à Singapour, afin d’accompagner ces initiatives.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Eva Chen, CEO de Trend Micro, intervient lors de la 83ème Assemblée Générale d’INTERPOL

smile megaphone 13th novembre, 2014

Lors de sa Keynote, Eva Chen a encouragé les acteurs publics et privés à collaborer de façon continue pour lutter contre la cybercriminalité

Eva Chen, CEO de Trend Micro, l’un des leaders mondiaux des solutions et logiciels de sécurité, a animé une keynote lors de la 83ème Assemblée Générale d’INTERPOL qui s’est tenue à Monaco du 3 au 7 novembre derniers. A cette occasion, elle s’est attachée à revenir sur le panorama des menaces à l’échelle mondiale et à souligner l’importance d’une collaboration continue entre les organisations publiques et privées afin de lutter efficacement contre la cybercriminalité. Trend Micro était le seul éditeur de logiciels de sécurité invité à s’exprimer dans le cadre de la session consacrée aux technologies et à la cybercriminalité.

« La prolifération du cyber-crime appelle à une collaboration au niveau mondial afin d’enquêter et, à terme, de traduire les responsables en justice », explique Eva Chen. « C’est un honneur pour moi d’avoir l’opportunité de m’exprimer devant un public international aussi prestigieux afin d’exposer les défis auxquels nous sommes confrontés et de promouvoir l’instauration de partenariats durables entre le secteur privé et les forces de l’ordre à travers le monde. Le partage d’informations et de ressources est essentiel pour tenir les criminels à l’écart et permettre une utilisation constructive et positive des technologies, dans l’intérêt de la communauté internationale. »

Cet événement marque le centenaire du premier Congrès de la Police Criminelle Internationale, organisé à Monaco en 1914. L’édition de cette année a notamment mis à l’honneur le siècle de collaboration internationale entre les forces de l’ordre qui vient de s’écouler, ainsi que la campagne « Turn Back Crime » d’INTERPOL. Composée de délégués des 190 pays membres, l’Assemblée Générale est l’organe de direction suprême d’INTERPOL et se rassemble chaque année en vue d’échanger sur les stratégies et ressources nécessaires à la bonne exécution des missions de l’organisation. C’est également cette assemblée qui procède à l’élection du Comité exécutif.

En septembre dernier, Trend Micro a annoncé un partenariat de trois ans visant à apporter son support à INTERPOL et à ses pays membres en partageant avec eux des informations, ressources et techniques en vue de lutter contre la cybercriminalité au niveau mondial. La société met ainsi à leur disposition ses informations de veille et d’analyse sur les cyber-menaces via ses Threat Intelligence Services en vue d’enquêter, de prévenir et de contrecarrer les cyber-crimes. Un programme de formation aux méthodes d’investigation dans le domaine de la cybercriminalité contribue également à améliorer les techniques et développer les compétences des pays membres. Un chercheur en sécurité de Trend Micro est par ailleurs détaché au Complexe Mondial INTERPOL pour l’Innovation (IGCI), basé à Singapour, afin d’accompagner ces initiatives.

By
@coesteve1
backtotop