La communication convergente s’invite chez les PME et les ETI – Ludovic Ramos, Responsable de la convergence & de la VOIP chez SCT TELECOM

La gestion du poste télécom connaît de fortes évolutions qui amènent les entreprises à moderniser leur manière de consommer leurs services de communication. Ainsi, il est  absurde de ne parler que de communication monocanale, cette dernière est désormais multicanale et doit pouvoir être gérée de manière centralisée. L’on parle alors de communications unifiées : téléphonie fixe, mobile, visioconférence, service de conciergerie virtuelle… autant de moyens de communication complémentaires et utilisés au quotidien par les entreprises.

Réservée aux grands comptes il y a encore quelque temps, la communication unifiée est désormais largement utilisée par toutes les entreprises notamment grâce à l’évolution des technologies qui ont permis de proposer des offres accessibles et qualitatives. Le marché va donc continuer de s’étendre. Ainsi, IDC estime que sur la région EMEA les communications unifiées devraient représenter un marché de plus de 16,5 milliards de dollars en 2015 à comparer à 5,7 milliards en 2010. Pour le cabinet Gartner, le marché de la communication unifiée était évalué à 15 milliards de dollars en 2010 et devait atteindre 17 milliards à l’horizon 2014.

Cette forte croissance s’explique notamment par la généralisation du Cloud Computing qui a permis de créer des modèles de développement attractifs et de diffuser des technologies industrielles. Les apports du Cloud Computing ont permis d’accéder à des bénéfices multiples : plus de support d’infrastructures complexes pour le client, une tarification à l’usage… Autant de clés pour courtiser les ETI et les PME.

Pour accéder à des services performants, attention à bien sélectionner une offre réellement industrielle et reposant sur une infrastructure robuste orientée réseaux et télécoms. En effet, au regard de la croissance du marché, nombre d’opérateurs ou de sociétés de service proposent des solutions plus ou moins abouties qui ne permettent pas de bénéficier d’un véritable service de communication unifiée.

N’oublions pas que les outils de communication jouent un rôle-clé dans le fonctionnement de l’entreprise. Ces derniers doivent être fluides, conviviaux et toujours disponibles. Une rupture d’exploitation ou une QoS moyenne ne peuvent être acceptables. Les critères de sélection ne doivent donc pas uniquement reposer sur le prix, mais intégrer également des critères techniques et des niveaux de service (SLA).

Au final, les offres de communication unifiée pour les PME doivent donc offrir un niveau de qualité de service comparable à ceux exigés par les grands comptes. Loin d’être un simple concept, de tels dispositifs existent et permettent de démocratiser l’usage de ces solutions. La communication unifiée pour tous est donc enfin une réalité génératrice de gains multiples pour l’ensemble des professionnels.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

La communication convergente s’invite chez les PME et les ETI – Ludovic Ramos, Responsable de la convergence & de la VOIP chez SCT TELECOM

6th novembre, 2014

La gestion du poste télécom connaît de fortes évolutions qui amènent les entreprises à moderniser leur manière de consommer leurs services de communication. Ainsi, il est  absurde de ne parler que de communication monocanale, cette dernière est désormais multicanale et doit pouvoir être gérée de manière centralisée. L’on parle alors de communications unifiées : téléphonie fixe, mobile, visioconférence, service de conciergerie virtuelle… autant de moyens de communication complémentaires et utilisés au quotidien par les entreprises.

Réservée aux grands comptes il y a encore quelque temps, la communication unifiée est désormais largement utilisée par toutes les entreprises notamment grâce à l’évolution des technologies qui ont permis de proposer des offres accessibles et qualitatives. Le marché va donc continuer de s’étendre. Ainsi, IDC estime que sur la région EMEA les communications unifiées devraient représenter un marché de plus de 16,5 milliards de dollars en 2015 à comparer à 5,7 milliards en 2010. Pour le cabinet Gartner, le marché de la communication unifiée était évalué à 15 milliards de dollars en 2010 et devait atteindre 17 milliards à l’horizon 2014.

Cette forte croissance s’explique notamment par la généralisation du Cloud Computing qui a permis de créer des modèles de développement attractifs et de diffuser des technologies industrielles. Les apports du Cloud Computing ont permis d’accéder à des bénéfices multiples : plus de support d’infrastructures complexes pour le client, une tarification à l’usage… Autant de clés pour courtiser les ETI et les PME.

Pour accéder à des services performants, attention à bien sélectionner une offre réellement industrielle et reposant sur une infrastructure robuste orientée réseaux et télécoms. En effet, au regard de la croissance du marché, nombre d’opérateurs ou de sociétés de service proposent des solutions plus ou moins abouties qui ne permettent pas de bénéficier d’un véritable service de communication unifiée.

N’oublions pas que les outils de communication jouent un rôle-clé dans le fonctionnement de l’entreprise. Ces derniers doivent être fluides, conviviaux et toujours disponibles. Une rupture d’exploitation ou une QoS moyenne ne peuvent être acceptables. Les critères de sélection ne doivent donc pas uniquement reposer sur le prix, mais intégrer également des critères techniques et des niveaux de service (SLA).

Au final, les offres de communication unifiée pour les PME doivent donc offrir un niveau de qualité de service comparable à ceux exigés par les grands comptes. Loin d’être un simple concept, de tels dispositifs existent et permettent de démocratiser l’usage de ces solutions. La communication unifiée pour tous est donc enfin une réalité génératrice de gains multiples pour l’ensemble des professionnels.

By
@coesteve1
backtotop