10 tendances du marché de l’information géographique pour 2015 – David Jonglez, Esri France

Tablet computer city hologram GPS

Dans l’ensemble des secteurs d’activité, il est communément accepté que près de 80% des données de l’entreprise possèdent une dimension géographique. L’information géographique prend ainsi tout son sens pour mesurer, comprendre, décider et communiquer. David Jonglez, Directeur du Business Development chez Esri France, dévoile les 10 tendances qui vont définir la gestion de la donnée géographique pour l’année à venir.

1. De la carte aux flux géolocalisés

Le lieu en tant que tel importe peu. L’âge de la carte laisse place à l’âge des données contextuelles associées aux lieux. La dynamique spatio-temporelle du lieu impacte la nature même des jeux de données géographiques. Ainsi les flux sur les lieux physiques sont une source d’analyse et de Business.

2. L’émergence du « Location based Marketing »

Les « Location Based Services » deviennent une commodité. Le nouvel enjeu est la prise en compte des flux en temps réels en vue de proposer des offres marchandes contextualisées et poussée auprès du prospect en fonction de sa géolocalisation (Géofencing).

3. L’Internet des objets

La dimension géographique est un paramètre clé de l’identité des objets et des usages de l’Internet des objets. 50 milliards d’objets seront connectés fixes et mobiles d’ici à 2020 (d’après CISCO).

4. « Anywhere Anytime ! »

L’accès au service d’informations géographique, partout et tout le temps. C’est une conséquence directe de l’accroissement spectaculaire des objets connectés et de leur capacité à être géolocalisés.

5. La révolution des données

La dimension géographique est une composante intrinsèque des données. L’ouverture croissante des données (OpenData), leurs nouveaux modes de représentations (DataViz) et la capacité à traiter de gros volumes de données (Big Data) mettent au centre de la donnée Géo, les capacités d’analyse et de traitement des Systèmes d’Information Géographique.

6. Le citoyen au centre, le SIG un catalyseur

Que ce soit la gestion intelligente des villes (SmartCities) ou encore le crowdsourcing des données (ex.OpenStreetMap), l’utilisateur final devient actif : un acteur central du système d’information géographique. L’utilisateur est remis au coeur du design des applications Géo.

7. Spatial Analytics

L’analyse spatiale n’est pas nouvelle. Ce qui est nouveau, c’est l’intégration de la dimension spatiale dans les outils de l’informatique analytique et décisionnelle. La Géo offre non seulement la capacité à représenter les résultats sous la forme de cartes mais décuple également la puissance d’analyse de ces outils.

8. L’avènement de la 3D

Les usages de la 3D se développent rapidement et sont propulsés par l’accès facilité aux données (données « sur étagère » ou acquisition sur-mesure par des drones) et les usages Web natifs (HTML5/WebGL).

9. L’âge de la plateforme

Les SIG ne sont plus seulement un produit, ils constituent également un service que l’on consomme à la demande, à travers le Web et sont exploitables par des développeurs au moyen d’APIs. La plateforme permet aux utilisateurs et aux développeurs de contribuer à son enrichissement.

10. Place de marché professionnelle

L’expérience personnelle des Apps impacte profondément la manière d’aborder les usages professionnels de l’IT. La place de marché Géo pour les professionnels permet d’accéder très facilement à des services d’information géographique et à une multitude d’applications.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

10 tendances du marché de l’information géographique pour 2015 – David Jonglez, Esri France

Tablet computer city hologram GPS 3rd novembre, 2014

Dans l’ensemble des secteurs d’activité, il est communément accepté que près de 80% des données de l’entreprise possèdent une dimension géographique. L’information géographique prend ainsi tout son sens pour mesurer, comprendre, décider et communiquer. David Jonglez, Directeur du Business Development chez Esri France, dévoile les 10 tendances qui vont définir la gestion de la donnée géographique pour l’année à venir.

1. De la carte aux flux géolocalisés

Le lieu en tant que tel importe peu. L’âge de la carte laisse place à l’âge des données contextuelles associées aux lieux. La dynamique spatio-temporelle du lieu impacte la nature même des jeux de données géographiques. Ainsi les flux sur les lieux physiques sont une source d’analyse et de Business.

2. L’émergence du « Location based Marketing »

Les « Location Based Services » deviennent une commodité. Le nouvel enjeu est la prise en compte des flux en temps réels en vue de proposer des offres marchandes contextualisées et poussée auprès du prospect en fonction de sa géolocalisation (Géofencing).

3. L’Internet des objets

La dimension géographique est un paramètre clé de l’identité des objets et des usages de l’Internet des objets. 50 milliards d’objets seront connectés fixes et mobiles d’ici à 2020 (d’après CISCO).

4. « Anywhere Anytime ! »

L’accès au service d’informations géographique, partout et tout le temps. C’est une conséquence directe de l’accroissement spectaculaire des objets connectés et de leur capacité à être géolocalisés.

5. La révolution des données

La dimension géographique est une composante intrinsèque des données. L’ouverture croissante des données (OpenData), leurs nouveaux modes de représentations (DataViz) et la capacité à traiter de gros volumes de données (Big Data) mettent au centre de la donnée Géo, les capacités d’analyse et de traitement des Systèmes d’Information Géographique.

6. Le citoyen au centre, le SIG un catalyseur

Que ce soit la gestion intelligente des villes (SmartCities) ou encore le crowdsourcing des données (ex.OpenStreetMap), l’utilisateur final devient actif : un acteur central du système d’information géographique. L’utilisateur est remis au coeur du design des applications Géo.

7. Spatial Analytics

L’analyse spatiale n’est pas nouvelle. Ce qui est nouveau, c’est l’intégration de la dimension spatiale dans les outils de l’informatique analytique et décisionnelle. La Géo offre non seulement la capacité à représenter les résultats sous la forme de cartes mais décuple également la puissance d’analyse de ces outils.

8. L’avènement de la 3D

Les usages de la 3D se développent rapidement et sont propulsés par l’accès facilité aux données (données « sur étagère » ou acquisition sur-mesure par des drones) et les usages Web natifs (HTML5/WebGL).

9. L’âge de la plateforme

Les SIG ne sont plus seulement un produit, ils constituent également un service que l’on consomme à la demande, à travers le Web et sont exploitables par des développeurs au moyen d’APIs. La plateforme permet aux utilisateurs et aux développeurs de contribuer à son enrichissement.

10. Place de marché professionnelle

L’expérience personnelle des Apps impacte profondément la manière d’aborder les usages professionnels de l’IT. La place de marché Géo pour les professionnels permet d’accéder très facilement à des services d’information géographique et à une multitude d’applications.

By
@coesteve1
backtotop