Informatisation de la fonction RH : un ROI rapide et fréquemment inférieur à 2 ans

human-65930__180

La première objection avancée face à la mise en œuvre d’un SIRH* est le plus souvent d’ordre financier. Pourtant, contrairement aux idées reçues, le ROI est très rapide, de l’ordre de deux à trois ans en fonction des modules implémentés. Bodet Software a réussi à mettre au point une modélisation des coûts et des gains de productivité liés à la gestion informatisée de la fonction RH. Vincent Noyet, Expert SIRH au sein de la société, présente l’exemple d’une entreprise de 400 personnes qui opte pour un module de gestion de la formation.  

Aujourd’hui, il est souvent difficile pour les entreprises de calculer le ROI d’un projet SIRH. Or à partir de 100 salariés, ces systèmes d’information deviennent rapidement rentables et efficaces. En tant qu’éditeur de solutions de gestion des ressources humaines, nous avons mis au point une méthode permettant de calculer le temps passé sur différentes tâches des processus RH croisé avec des données officielles (CEREQ, INSEE), le profil de l’entreprise et le contexte de son projet.

Pour illustrer ce propos, nous avons modélisé le cas d’une entreprise de 400 salariés qui choisit de s’équiper d’un module de gestion de la formation. Ce domaine d’application est aujourd’hui privilégié par les DRH, notamment pour son cadre législatif. Nous constatons généralement qu’un salarié sur deux réalise une demande de formation sur une année. L’ensemble de ces demandes va inévitablement nécessiter un temps de traitement de la part du manager et aussi de la fonction RH.

En l’espace de trois ans, cette entreprise gagnera 20 000€ grâce à l’implémentation du module au sein de son système informatique, pour un investissement initial de 10 000€. Il sera ainsi rentabilisé dès le 18ème mois. En optant pour des modules complémentaires tels que ceux pour le recrutement et l’administration du personnel, elle obtiendra un ROI de 30 000€. Concrètement, l’informatisation permet de ne plus ressaisir les formations demandées/réalisées au sein des dossiers administratifs des salariés. De plus, les souhaits de formation inscrits sur la fiche d’évaluation du salarié seront automatiquement transférés au sein du module formation.

Zoom sur le Risk of Non Investment (RONI)

Le RONI est une démarche consistant à évaluer le risque en cas de non-investissement. Le cas le plus classique dans la gestion de la formation concerne l’administrateur des formations qui dispose d’un tableur contenant l’ensemble du plan (les demandes, les inscriptions, les programmes, les convocations aux sessions, etc.). Lorsque le fichier en question devient défaillant (les causes peuvent être multiples), le temps nécessaire pour le reconstituer est abyssal. Investir dans un module de gestion de la formation permet de centraliser, partager et d’exploiter toutes ces données de façon sécurisée. 

Selon nos estimations, le temps nécessaire pour la reconstitution du fichier est d’environ 480 heures, soit une perte d’environ 14 000€, et ce, seulement pour les demandes et besoins de formation d’une année !  

Quels retours sur investissement attendus ?

Au-delà de l’aspect quantitatif, la fonction RH est en attente d’améliorations concrètes pour faciliter son travail quotidien. Nous avons récemment présenté, en partenariat avec le CXP, les résultats de la nouvelle édition du Baromètre RH**. A la question sur les ROI souhaités lors de la mise en œuvre d’un SIRH, les sondés citent trois points majeurs : une communication facilitée, plus de productivité et une meilleure fiabilité des données.

Ces bénéfices répondent aux exigences demandées de façon classique dans les projets SIRH. Ils sont globalement observés dans les mêmes proportions pour les entreprises de plus ou de moins de 250 salariés.

Une surprise concernant l’incidence sur la motivation des salariés : près d’un tiers des répondants d’entreprises de moins de 250 salariés mentionnent ce point contre seulement 16% dans les entreprises de plus grande taille.

Disposer d’une solution moderne contribue aujourd’hui sans conteste à améliorer la marque employeur.

 

*Selon l’édition 2013 du Baromètre RH de Bodet Software  

** Ce Baromètre RH repose sur les résultats d’une enquête en ligne réalisée en France au premier trimestre 2014 auprès de 202 directeurs et responsables des Ressources Humaines.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Informatisation de la fonction RH : un ROI rapide et fréquemment inférieur à 2 ans

human-65930__180 27th octobre, 2014

La première objection avancée face à la mise en œuvre d’un SIRH* est le plus souvent d’ordre financier. Pourtant, contrairement aux idées reçues, le ROI est très rapide, de l’ordre de deux à trois ans en fonction des modules implémentés. Bodet Software a réussi à mettre au point une modélisation des coûts et des gains de productivité liés à la gestion informatisée de la fonction RH. Vincent Noyet, Expert SIRH au sein de la société, présente l’exemple d’une entreprise de 400 personnes qui opte pour un module de gestion de la formation.  

Aujourd’hui, il est souvent difficile pour les entreprises de calculer le ROI d’un projet SIRH. Or à partir de 100 salariés, ces systèmes d’information deviennent rapidement rentables et efficaces. En tant qu’éditeur de solutions de gestion des ressources humaines, nous avons mis au point une méthode permettant de calculer le temps passé sur différentes tâches des processus RH croisé avec des données officielles (CEREQ, INSEE), le profil de l’entreprise et le contexte de son projet.

Pour illustrer ce propos, nous avons modélisé le cas d’une entreprise de 400 salariés qui choisit de s’équiper d’un module de gestion de la formation. Ce domaine d’application est aujourd’hui privilégié par les DRH, notamment pour son cadre législatif. Nous constatons généralement qu’un salarié sur deux réalise une demande de formation sur une année. L’ensemble de ces demandes va inévitablement nécessiter un temps de traitement de la part du manager et aussi de la fonction RH.

En l’espace de trois ans, cette entreprise gagnera 20 000€ grâce à l’implémentation du module au sein de son système informatique, pour un investissement initial de 10 000€. Il sera ainsi rentabilisé dès le 18ème mois. En optant pour des modules complémentaires tels que ceux pour le recrutement et l’administration du personnel, elle obtiendra un ROI de 30 000€. Concrètement, l’informatisation permet de ne plus ressaisir les formations demandées/réalisées au sein des dossiers administratifs des salariés. De plus, les souhaits de formation inscrits sur la fiche d’évaluation du salarié seront automatiquement transférés au sein du module formation.

Zoom sur le Risk of Non Investment (RONI)

Le RONI est une démarche consistant à évaluer le risque en cas de non-investissement. Le cas le plus classique dans la gestion de la formation concerne l’administrateur des formations qui dispose d’un tableur contenant l’ensemble du plan (les demandes, les inscriptions, les programmes, les convocations aux sessions, etc.). Lorsque le fichier en question devient défaillant (les causes peuvent être multiples), le temps nécessaire pour le reconstituer est abyssal. Investir dans un module de gestion de la formation permet de centraliser, partager et d’exploiter toutes ces données de façon sécurisée. 

Selon nos estimations, le temps nécessaire pour la reconstitution du fichier est d’environ 480 heures, soit une perte d’environ 14 000€, et ce, seulement pour les demandes et besoins de formation d’une année !  

Quels retours sur investissement attendus ?

Au-delà de l’aspect quantitatif, la fonction RH est en attente d’améliorations concrètes pour faciliter son travail quotidien. Nous avons récemment présenté, en partenariat avec le CXP, les résultats de la nouvelle édition du Baromètre RH**. A la question sur les ROI souhaités lors de la mise en œuvre d’un SIRH, les sondés citent trois points majeurs : une communication facilitée, plus de productivité et une meilleure fiabilité des données.

Ces bénéfices répondent aux exigences demandées de façon classique dans les projets SIRH. Ils sont globalement observés dans les mêmes proportions pour les entreprises de plus ou de moins de 250 salariés.

Une surprise concernant l’incidence sur la motivation des salariés : près d’un tiers des répondants d’entreprises de moins de 250 salariés mentionnent ce point contre seulement 16% dans les entreprises de plus grande taille.

Disposer d’une solution moderne contribue aujourd’hui sans conteste à améliorer la marque employeur.

 

*Selon l’édition 2013 du Baromètre RH de Bodet Software  

** Ce Baromètre RH repose sur les résultats d’une enquête en ligne réalisée en France au premier trimestre 2014 auprès de 202 directeurs et responsables des Ressources Humaines.

By
@coesteve1
backtotop