L’impact du e-commerce sur la logistique des PME – Patrick REHEL Directeur Commercial NEGSYS

cloud computing apps and solutions

E-Commerce : Rappelons que les ventes en ligne dépassent aujourd’hui les 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec près de 600 millions de transactions, à travers 144.000 sites marchands dont 20.000 ont été créés sur un an et un nombre d’acheteurs en ligne qui atteint les 34 millions. Indéniablement, un nombre très important de PME voit leurs ventes progresser. Mais en est-il de même de leur marge ?

Pour les PME, si la logique qui a prévalu était de se concentrer d’abord sur le développement des premières parts de marché, elle veut qu’aujourd’hui les managers entrent dans une démarche de marge, en s’appuyant sur la logistique, qui est devenue un facteur essentiel, vital, en phase de croissance des ventes, c’est-à-dire lorsque l’e-commerçant grossit.

(Sources FEVAD, qui prévoit un chiffre d’affaires 2014 du e-commerce de 57,5 milliards d’euros, soit une progression de 12% par rapport à 2013)

« Quels changements pour cette logistique du e-commerce ? »

Il faut se rappeler que près de 90% des e-commerçants traitent leur logistique en interne. Classiquement, pour faire face à l’augmentation du volume de colis, on investit dans les entrepôts et dans les systèmes informatiques. Si quelques mètres carrés de stockage suffisaient pour le démarrage, il faut à présent investir dans des surfaces toujours plus grandes. Les installations et l’organisation ne sont plus adaptées.

Le WMS semble incontournable dans bien des cas, notamment en mode Saas, qui permet de disposer d’un système complet et s’installe en quelques jours. Pour le client, pas d’applicatif à gérer et pas d’investissement. Et avec un atout opérationnel important pour la planification du transport : Le plan transport va « aspirer » les commandes en priorisant les préparations dans le WMS, une synchronisation totale entre WMS et TMS. Il suffit d’ailleurs de lire les cahiers des charges des PME pour se rendre compte de leurs priorités en phase de changement : Moins de personnel à gérer pour plus d’activité et plus de qualité.

La première démarche est de pouvoir disposer tout de suite d’un système qui permette d’avoir un accès simple et rapide aux fonctions essentielles, avec un démarrage «clé en main» puis une montée en charge de l’activité sans mauvaise surprise. En un mot, il faut gagner du temps pour pouvoir s’adapter rapidement, parfois en urgence, aux variations de volumes en traitant en temps réel des commandes souvent mono-produit, les livrer sans erreurs et avec le transporteur de son choix.

La deuxième démarche est de s’assurer que le système choisi s’intègre facilement dans l’environnement informatique de la PME, ce qui veut dire un outil multi-canal, l’utilisation d’un WebService et d’interfaces temps réel. Les facteurs-clés sont la flexibilité et la réactivité.

La troisième démarche est de s’assurer que le système choisi dispose d’un tableau de bord simple et complet, qui permette le pilotage de l’activité « en un clin d’oeil ».

NEGSYS, par exemple, expert du mode Saas « on demand » propose aux PME un WMS locatif étendu qui fonctionne tout de suite et très bien marié au TMS.

« A qui s’adresse SPIDY® on demand ? »

SPIDY® « on demand » s’adresse aux PME qui cherchent une solution sans investissement, fiable, flexible, simple, extrêmement rapide à déployer et qui couvre tous les besoins de gestion de l’entrepôt.

Si l’intérêt pour le mode SaaS-on demand tient à la rapidité de sa mise en oeuvre, il est aussi lié au coût, qui chez NEGSYS, inclut les services informatiques (serveurs, ressources humaines), les matériels nécessaires, la maintenance et les montées en versions. L’offre est absolument complète et nombreuses sont les PME à y trouver un bénéfice majeur. Un des éléments innovants de SPIDY® est le tableau de manutention assistée, qui regroupe sur un seul écran, l’ensemble des opérations et alertes liées à l’exploitation. NEGSYS est un des rares éditeurs à proposer ce type de fonctionnalité en standard.

SPIDY® on demand s’adresse également aux logisticiens, afin qu’ils puissent respecter les exigences de leurs clients BtoC. « Nous avons été précurseurs d’une véritable offre « on demand » dont les premiers contrats datent de 2007 ! Pour 80% des besoins des PME du e-commerce, le WMS SPIDY® on demand s’installe en quelques jours. D’ailleurs, la meilleure façon de vérifier la fiabilité d’un prestataire est d’aller interroger nos clients.» rappelle Patrick Rehel, Directeur commercial chez NEGSYS.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

L’impact du e-commerce sur la logistique des PME – Patrick REHEL Directeur Commercial NEGSYS

cloud computing apps and solutions 24th septembre, 2014

E-Commerce : Rappelons que les ventes en ligne dépassent aujourd’hui les 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires avec près de 600 millions de transactions, à travers 144.000 sites marchands dont 20.000 ont été créés sur un an et un nombre d’acheteurs en ligne qui atteint les 34 millions. Indéniablement, un nombre très important de PME voit leurs ventes progresser. Mais en est-il de même de leur marge ?

Pour les PME, si la logique qui a prévalu était de se concentrer d’abord sur le développement des premières parts de marché, elle veut qu’aujourd’hui les managers entrent dans une démarche de marge, en s’appuyant sur la logistique, qui est devenue un facteur essentiel, vital, en phase de croissance des ventes, c’est-à-dire lorsque l’e-commerçant grossit.

(Sources FEVAD, qui prévoit un chiffre d’affaires 2014 du e-commerce de 57,5 milliards d’euros, soit une progression de 12% par rapport à 2013)

« Quels changements pour cette logistique du e-commerce ? »

Il faut se rappeler que près de 90% des e-commerçants traitent leur logistique en interne. Classiquement, pour faire face à l’augmentation du volume de colis, on investit dans les entrepôts et dans les systèmes informatiques. Si quelques mètres carrés de stockage suffisaient pour le démarrage, il faut à présent investir dans des surfaces toujours plus grandes. Les installations et l’organisation ne sont plus adaptées.

Le WMS semble incontournable dans bien des cas, notamment en mode Saas, qui permet de disposer d’un système complet et s’installe en quelques jours. Pour le client, pas d’applicatif à gérer et pas d’investissement. Et avec un atout opérationnel important pour la planification du transport : Le plan transport va « aspirer » les commandes en priorisant les préparations dans le WMS, une synchronisation totale entre WMS et TMS. Il suffit d’ailleurs de lire les cahiers des charges des PME pour se rendre compte de leurs priorités en phase de changement : Moins de personnel à gérer pour plus d’activité et plus de qualité.

La première démarche est de pouvoir disposer tout de suite d’un système qui permette d’avoir un accès simple et rapide aux fonctions essentielles, avec un démarrage «clé en main» puis une montée en charge de l’activité sans mauvaise surprise. En un mot, il faut gagner du temps pour pouvoir s’adapter rapidement, parfois en urgence, aux variations de volumes en traitant en temps réel des commandes souvent mono-produit, les livrer sans erreurs et avec le transporteur de son choix.

La deuxième démarche est de s’assurer que le système choisi s’intègre facilement dans l’environnement informatique de la PME, ce qui veut dire un outil multi-canal, l’utilisation d’un WebService et d’interfaces temps réel. Les facteurs-clés sont la flexibilité et la réactivité.

La troisième démarche est de s’assurer que le système choisi dispose d’un tableau de bord simple et complet, qui permette le pilotage de l’activité « en un clin d’oeil ».

NEGSYS, par exemple, expert du mode Saas « on demand » propose aux PME un WMS locatif étendu qui fonctionne tout de suite et très bien marié au TMS.

« A qui s’adresse SPIDY® on demand ? »

SPIDY® « on demand » s’adresse aux PME qui cherchent une solution sans investissement, fiable, flexible, simple, extrêmement rapide à déployer et qui couvre tous les besoins de gestion de l’entrepôt.

Si l’intérêt pour le mode SaaS-on demand tient à la rapidité de sa mise en oeuvre, il est aussi lié au coût, qui chez NEGSYS, inclut les services informatiques (serveurs, ressources humaines), les matériels nécessaires, la maintenance et les montées en versions. L’offre est absolument complète et nombreuses sont les PME à y trouver un bénéfice majeur. Un des éléments innovants de SPIDY® est le tableau de manutention assistée, qui regroupe sur un seul écran, l’ensemble des opérations et alertes liées à l’exploitation. NEGSYS est un des rares éditeurs à proposer ce type de fonctionnalité en standard.

SPIDY® on demand s’adresse également aux logisticiens, afin qu’ils puissent respecter les exigences de leurs clients BtoC. « Nous avons été précurseurs d’une véritable offre « on demand » dont les premiers contrats datent de 2007 ! Pour 80% des besoins des PME du e-commerce, le WMS SPIDY® on demand s’installe en quelques jours. D’ailleurs, la meilleure façon de vérifier la fiabilité d’un prestataire est d’aller interroger nos clients.» rappelle Patrick Rehel, Directeur commercial chez NEGSYS.

By
@coesteve1
backtotop