Gestion documentaire : du mode Licence au Cloud Computing – Par Evelyne Maisonneuve, Editique Médias Services(E.M.S).

Cloud Computing

L’actualité déborde d’articles sur l’économie numérique ; où en est-on du côté des prestataires de services, cabinets de conseils, intégrateurs et SSII spécialisées du Cloud Computing ?

Comme tous les étés, nous constatons l’arrivée dès septembre de nouveaux acronymes dont certains prêtent d’ailleurs à sourire. 2014 n’est pas en reste ! Les analystes, consultants ou fournisseurs de tous poils, n’ont, une fois de plus, pas manqué de créativité. Après le SaaS, PaaS, IaaS, … le MHaaS (managed hosting as a service) ! Autrement dit l’informatique dans les nuages n’en finit plus de stimuler nos neurones. Le Cloud oblige en effet à revoir nos processus et modes opératoires. Quelles en sont les conséquences pour les projets de gestion documentaire ?

Pendant longtemps les logiciels liés à l’éditique, à l’output managent, à l’archivage… n’étaient proposés qu’en mode Licence. Les solutions étaient alors installées sur des serveurs dédiés de l’entreprise. Puis est arrivé le document à la demande poussé par le Tsunami « Cloud Computing ». Les solutions existantes se sont, pour certaines, adaptées à cette nouvelle attitude de consommation des logiciels métiers. De plus ce nouveau mode d’utilisation des logiciels promettait de belles prises de parts de marché. Il s’agissait souvent d’une adaptation au mode en ligne et non d’une refonte globale des solutions logicielles. Il faut être conscient que le mode « dans les nuages » répond à des attentes particulières ne correspondant pas aux usages habituels des solutions installées sur site. L’usage des outils est spécifique et les besoins aussi. Et pour être performante une solution Cloud doit être pensée pour cette utilisation et développée dans ce sens.

Cloud versus logiciels installés sur serveur d’entreprise, autant de façons de mettre en œuvre les solutions informatiques qui viennent compliquer les choix stratégiques que doivent réaliser les entreprises. C’est dans ce contexte que les cabinets de conseils, intégrateurs et SSII prennent tout leur sens car, pour répondre à ces nouveaux usages, ils ont dû former leurs équipes et les faire monter en compétences sur ces nouveaux usages et modes d’utilisation. L’investissement consenti n’est pas des moindres et la conduite du changement dans les mentalités est aussi importante et à prendre en compte. Résultat : des experts formés dans un domaine métier spécifique et rompus aux déploiements de projets complexes reposant sur des bases industrielles.

Ces prestataires externes à l’organisation, qui se positionnent souvent comme des partenaires, mettent au service de leurs clients leur savoir-faire et leur expertise. Ils accompagnent les entreprises dans leurs choix et les assistent dans la mise en œuvre des outils. Ils n’ont d’autres objectifs que de satisfaire les buts stratégiques de l’entreprise en regard des usages des utilisateurs pour une meilleure performance globale.

 

Evelyne Maisonneuve_100Evelyne Maisonneuve, Directrice Générale de Editique Médias Services (E.M.S)

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Gestion documentaire : du mode Licence au Cloud Computing – Par Evelyne Maisonneuve, Editique Médias Services(E.M.S).

Cloud Computing 18th septembre, 2014

L’actualité déborde d’articles sur l’économie numérique ; où en est-on du côté des prestataires de services, cabinets de conseils, intégrateurs et SSII spécialisées du Cloud Computing ?

Comme tous les étés, nous constatons l’arrivée dès septembre de nouveaux acronymes dont certains prêtent d’ailleurs à sourire. 2014 n’est pas en reste ! Les analystes, consultants ou fournisseurs de tous poils, n’ont, une fois de plus, pas manqué de créativité. Après le SaaS, PaaS, IaaS, … le MHaaS (managed hosting as a service) ! Autrement dit l’informatique dans les nuages n’en finit plus de stimuler nos neurones. Le Cloud oblige en effet à revoir nos processus et modes opératoires. Quelles en sont les conséquences pour les projets de gestion documentaire ?

Pendant longtemps les logiciels liés à l’éditique, à l’output managent, à l’archivage… n’étaient proposés qu’en mode Licence. Les solutions étaient alors installées sur des serveurs dédiés de l’entreprise. Puis est arrivé le document à la demande poussé par le Tsunami « Cloud Computing ». Les solutions existantes se sont, pour certaines, adaptées à cette nouvelle attitude de consommation des logiciels métiers. De plus ce nouveau mode d’utilisation des logiciels promettait de belles prises de parts de marché. Il s’agissait souvent d’une adaptation au mode en ligne et non d’une refonte globale des solutions logicielles. Il faut être conscient que le mode « dans les nuages » répond à des attentes particulières ne correspondant pas aux usages habituels des solutions installées sur site. L’usage des outils est spécifique et les besoins aussi. Et pour être performante une solution Cloud doit être pensée pour cette utilisation et développée dans ce sens.

Cloud versus logiciels installés sur serveur d’entreprise, autant de façons de mettre en œuvre les solutions informatiques qui viennent compliquer les choix stratégiques que doivent réaliser les entreprises. C’est dans ce contexte que les cabinets de conseils, intégrateurs et SSII prennent tout leur sens car, pour répondre à ces nouveaux usages, ils ont dû former leurs équipes et les faire monter en compétences sur ces nouveaux usages et modes d’utilisation. L’investissement consenti n’est pas des moindres et la conduite du changement dans les mentalités est aussi importante et à prendre en compte. Résultat : des experts formés dans un domaine métier spécifique et rompus aux déploiements de projets complexes reposant sur des bases industrielles.

Ces prestataires externes à l’organisation, qui se positionnent souvent comme des partenaires, mettent au service de leurs clients leur savoir-faire et leur expertise. Ils accompagnent les entreprises dans leurs choix et les assistent dans la mise en œuvre des outils. Ils n’ont d’autres objectifs que de satisfaire les buts stratégiques de l’entreprise en regard des usages des utilisateurs pour une meilleure performance globale.

 

Evelyne Maisonneuve_100Evelyne Maisonneuve, Directrice Générale de Editique Médias Services (E.M.S)

By
@coesteve1
backtotop