UDAP : réfléchir aux évolutions des assureurs à l’aune des nouvelles générations

digital natives: funny design with laptop, feeding bottle and pa

La montée en puissance de la génération Y, puis des Digital natives que sont les membres de la génération Z, interpelle l’UDAP. T

Témoin, elle y consacre une partie de ses réflexions. Comment accueillir ces populations plus mobiles à tout point de vue (intellectuellement, socialement, géographiquement, etc.) ?

Djamel Souami 2Avant tout, il est nécessaire d’analyser « leurs liens avec les employeurs, leurs engagements et les contreparties qu’ils en attendent sachant qu’ils seront radicalement différents de ceux de la génération de leurs parents », explique Djamel Souami, délégué général de l’UDAP. Pour ce dernier, « les modes de fonctionnement au sein des entreprises d’assurances sont appelés à évoluer sous l’influence de différents facteurs qui se combinent : les changements des comportements des clients : réflexe affinitaires sous-jacents à l’exploitation des réseaux sociaux, consumérisme, instantanéité, volatilité, nomadisme, consommation collaborative. Dans ce contexte, va s’opérer le renouvellement des collaborateurs recrutés dans les années 70 ».

Ils seront remplacés par des salariés souvent à des fonctions nouvelles : chateurs, animateurs de réseaux sociaux, etc. Et auront un comportement différent de celui de leurs aînés. Carriéristes ? Non. Slashers, sûrement, chacun à son degré. Dans ces conditions, il devient nécessaire de plancher sur l’art de collaborer avec eux. Une réflexion qui vaut pour tous les métiers.

Emmanuel MayegaE. M.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

UDAP : réfléchir aux évolutions des assureurs à l’aune des nouvelles générations

digital natives: funny design with laptop, feeding bottle and pa 1st septembre, 2014

La montée en puissance de la génération Y, puis des Digital natives que sont les membres de la génération Z, interpelle l’UDAP. T

Témoin, elle y consacre une partie de ses réflexions. Comment accueillir ces populations plus mobiles à tout point de vue (intellectuellement, socialement, géographiquement, etc.) ?

Djamel Souami 2Avant tout, il est nécessaire d’analyser « leurs liens avec les employeurs, leurs engagements et les contreparties qu’ils en attendent sachant qu’ils seront radicalement différents de ceux de la génération de leurs parents », explique Djamel Souami, délégué général de l’UDAP. Pour ce dernier, « les modes de fonctionnement au sein des entreprises d’assurances sont appelés à évoluer sous l’influence de différents facteurs qui se combinent : les changements des comportements des clients : réflexe affinitaires sous-jacents à l’exploitation des réseaux sociaux, consumérisme, instantanéité, volatilité, nomadisme, consommation collaborative. Dans ce contexte, va s’opérer le renouvellement des collaborateurs recrutés dans les années 70 ».

Ils seront remplacés par des salariés souvent à des fonctions nouvelles : chateurs, animateurs de réseaux sociaux, etc. Et auront un comportement différent de celui de leurs aînés. Carriéristes ? Non. Slashers, sûrement, chacun à son degré. Dans ces conditions, il devient nécessaire de plancher sur l’art de collaborer avec eux. Une réflexion qui vaut pour tous les métiers.

Emmanuel MayegaE. M.

By
@coesteve1
backtotop