Pourquoi faut-il miser sur le stockage sur bande ? Par Marc Delhaie, Iron Mountain

La bande magnétique de stockage de données informatiques apparaît en 1951. Vers le milieu des années 1970, cassettes et cartouches sont les supports de stockage par excellence des entreprises.  Mais l’arrivée des disques de stockage, puis le Cloud, ont freiné d’un coup leur popularité.  Au regard des nouvelles alternatives, les bandes sont apparues obsolètes, trop coûteuses, inflexibles et peu fiables. Dans la logique des choses, les entreprises n’allaient plus les intégrer à leur infrastructure de stockage et de protection de données.  On annonçait la disparition programmée des bandes de stockage du paysage IT.  Et pourtant…

A l’heure du Big Data, où les enjeux environnementaux, la complexité des infrastructures IT et la pénurie de ressources frappent de plein fouet les entreprises, le stockage sur bande connaît un nouvel essor.  Les investissements dans la technologie se multiplient pour donner naissance à des solutions hautes performances, capables de stocker d’énormes volumes de données.  Techradar.pro a même émis l’idée, en juin dernier, que la bande pourrait bien être le meilleur support de stockage à l’heure actuelle.[i]

Voici quatre excellences raisons de plébisciter le stockage sur bande

  • 1 – Le Big Data

Peu de services au sein d’une entreprise sont épargnés par les impacts de l’explosion des volumes et de la diversité des données à traiter. Pour le service IT, la priorité est d’administrer et de stocker ces données à moindres coûts et en lieu sûr.  Mais il n’est pas toujours possible, ni judicieux, de toutes les conserver sur des serveurs locaux. Les disques sont trop onéreux pour que les entreprises y stockent l’intégralité de leurs données et toutes ne sont pas encore prêtes à confier leurs données au Cloud.  C’est là qu’intervient la bande magnétique : sûre, économique et qui exige plus d’efforts de maintenance.

  • 2 – Les investissements dans l’innovation

Devançant la hausse des besoins en capacité de stockage engendrée par le Big Data, IBM et Fujifilm ont lancé en mai une bande magnétique super dense, capable de stocker 85,9 milliards de bits de données par pouce carré, soit jusqu’à 154 téraoctets de données non compressées par unité (1 téraoctet = 1 000 Go environ).   Celle-ci succède à d’autres technologies de stockage sur bande innovantes en termes de capacité et de flexibilité, comme le format Linear Tape-Open (LTO) et Linear Tape File System (LTFS).

  • 3 – Les économies

La bande magnétique est le système de stockage de données qui affiche le plus faible coût total de possession. C’est aussi la technologie la plus économe en énergie.   Elle offre ainsi aux entreprises une solution avantageuse pour l’archivage de leurs données, sur site et hors site, qui leur permet d’investir dans des systèmes plus coûteux pour leurs données actives, stratégiques ou fréquemment utilisées.

Les entreprises doivent conserver des fichiers de sauvegarde, des archives vidéo et audio, ou encore des copies de données à des fins légales ou pour pouvoir les récupérer si besoin.  Avec ses faibles besoins énergétiques et sa capacité de stockage qui ne cesse de croître, la bande constitue justement le support idéal pour le stockage économique et à long terme de ce type de contenus.

Enfin, la bande est un support connu, utilisé depuis longtemps par les entreprises.  Beaucoup misent sur dessolutions de stockage hiérarchisé ou des solutions hybrides pour tirer le meilleur parti de leurs ressources limitées. L’usage optimisé des systèmes de stockage sur bande en fait partie.

  • 4 – La compatibilité

Quantité d’infrastructures IT se composent aujourd’hui d’un assortiment de serveurs, de logiciels et d’équipements de stockage accumulés au fil du temps, où de vieux systèmes hérités côtoient les dernières technologies du marché ; une configuration qui pose de plus en plus de problèmes de compatibilité des formats de données aux équipes IT.  Les bandes offrent une interface mature, largement supportée, favorable à la compatibilité à long terme des données stockées. 

Une étude récente indique que, si les grandes entreprises sont toujours des adeptes du stockage sur bande, celles de taille moyenne restent à convaincre. 

Les 10 plus grandes banques, les 10 plus grandes compagnies de télécommunications et 8 des 10 plus grands groupes pharmaceutiques au monde ont recours au stockage sur bande[ii].  Par contre, une récente étude de la situation en Europe[iii] révèle que la moitié seulement des 50 entreprises de taille moyenne interrogées utilise cette technologie.  Les 25 concernées ont recours à des solutions de stockage hiérarchisé économiques, qui associent stockage sur bande, sur site, sur disque et, de plus en plus, en Cloud. Les autres semblent refroidies par les mauvaises expériences du passé, en termes de fiabilité et de récupération de données.

Personne ne comparerait les performances de son smartphone d’aujourd’hui avec celles de son téléphone portable d’il y a 10 ans. Alors pourquoi tant d’entreprises semblent le faire avec le stockage sur bande ?  Il est grand temps de changer de regard sur cette technologie. Le monde est désormais piloté par les données. Leur stockage est devenu un véritable enjeu stratégique,  que les solutions bande peuvent aider à relever, contrairement aux idées reçues.

Marc Delhaie Marc Delhaie, Président-Directeur Général d’Iron Mountain France et Suisse

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Pourquoi faut-il miser sur le stockage sur bande ? Par Marc Delhaie, Iron Mountain

28th août, 2014

La bande magnétique de stockage de données informatiques apparaît en 1951. Vers le milieu des années 1970, cassettes et cartouches sont les supports de stockage par excellence des entreprises.  Mais l’arrivée des disques de stockage, puis le Cloud, ont freiné d’un coup leur popularité.  Au regard des nouvelles alternatives, les bandes sont apparues obsolètes, trop coûteuses, inflexibles et peu fiables. Dans la logique des choses, les entreprises n’allaient plus les intégrer à leur infrastructure de stockage et de protection de données.  On annonçait la disparition programmée des bandes de stockage du paysage IT.  Et pourtant…

A l’heure du Big Data, où les enjeux environnementaux, la complexité des infrastructures IT et la pénurie de ressources frappent de plein fouet les entreprises, le stockage sur bande connaît un nouvel essor.  Les investissements dans la technologie se multiplient pour donner naissance à des solutions hautes performances, capables de stocker d’énormes volumes de données.  Techradar.pro a même émis l’idée, en juin dernier, que la bande pourrait bien être le meilleur support de stockage à l’heure actuelle.[i]

Voici quatre excellences raisons de plébisciter le stockage sur bande

  • 1 – Le Big Data

Peu de services au sein d’une entreprise sont épargnés par les impacts de l’explosion des volumes et de la diversité des données à traiter. Pour le service IT, la priorité est d’administrer et de stocker ces données à moindres coûts et en lieu sûr.  Mais il n’est pas toujours possible, ni judicieux, de toutes les conserver sur des serveurs locaux. Les disques sont trop onéreux pour que les entreprises y stockent l’intégralité de leurs données et toutes ne sont pas encore prêtes à confier leurs données au Cloud.  C’est là qu’intervient la bande magnétique : sûre, économique et qui exige plus d’efforts de maintenance.

  • 2 – Les investissements dans l’innovation

Devançant la hausse des besoins en capacité de stockage engendrée par le Big Data, IBM et Fujifilm ont lancé en mai une bande magnétique super dense, capable de stocker 85,9 milliards de bits de données par pouce carré, soit jusqu’à 154 téraoctets de données non compressées par unité (1 téraoctet = 1 000 Go environ).   Celle-ci succède à d’autres technologies de stockage sur bande innovantes en termes de capacité et de flexibilité, comme le format Linear Tape-Open (LTO) et Linear Tape File System (LTFS).

  • 3 – Les économies

La bande magnétique est le système de stockage de données qui affiche le plus faible coût total de possession. C’est aussi la technologie la plus économe en énergie.   Elle offre ainsi aux entreprises une solution avantageuse pour l’archivage de leurs données, sur site et hors site, qui leur permet d’investir dans des systèmes plus coûteux pour leurs données actives, stratégiques ou fréquemment utilisées.

Les entreprises doivent conserver des fichiers de sauvegarde, des archives vidéo et audio, ou encore des copies de données à des fins légales ou pour pouvoir les récupérer si besoin.  Avec ses faibles besoins énergétiques et sa capacité de stockage qui ne cesse de croître, la bande constitue justement le support idéal pour le stockage économique et à long terme de ce type de contenus.

Enfin, la bande est un support connu, utilisé depuis longtemps par les entreprises.  Beaucoup misent sur dessolutions de stockage hiérarchisé ou des solutions hybrides pour tirer le meilleur parti de leurs ressources limitées. L’usage optimisé des systèmes de stockage sur bande en fait partie.

  • 4 – La compatibilité

Quantité d’infrastructures IT se composent aujourd’hui d’un assortiment de serveurs, de logiciels et d’équipements de stockage accumulés au fil du temps, où de vieux systèmes hérités côtoient les dernières technologies du marché ; une configuration qui pose de plus en plus de problèmes de compatibilité des formats de données aux équipes IT.  Les bandes offrent une interface mature, largement supportée, favorable à la compatibilité à long terme des données stockées. 

Une étude récente indique que, si les grandes entreprises sont toujours des adeptes du stockage sur bande, celles de taille moyenne restent à convaincre. 

Les 10 plus grandes banques, les 10 plus grandes compagnies de télécommunications et 8 des 10 plus grands groupes pharmaceutiques au monde ont recours au stockage sur bande[ii].  Par contre, une récente étude de la situation en Europe[iii] révèle que la moitié seulement des 50 entreprises de taille moyenne interrogées utilise cette technologie.  Les 25 concernées ont recours à des solutions de stockage hiérarchisé économiques, qui associent stockage sur bande, sur site, sur disque et, de plus en plus, en Cloud. Les autres semblent refroidies par les mauvaises expériences du passé, en termes de fiabilité et de récupération de données.

Personne ne comparerait les performances de son smartphone d’aujourd’hui avec celles de son téléphone portable d’il y a 10 ans. Alors pourquoi tant d’entreprises semblent le faire avec le stockage sur bande ?  Il est grand temps de changer de regard sur cette technologie. Le monde est désormais piloté par les données. Leur stockage est devenu un véritable enjeu stratégique,  que les solutions bande peuvent aider à relever, contrairement aux idées reçues.

Marc Delhaie Marc Delhaie, Président-Directeur Général d’Iron Mountain France et Suisse

By
@coesteve1
backtotop