Zebestof dresse le bilan de l’utilisation du RTB pour les marques et marchands.

hand holding world of business collection

Zebestof, spécialiste français de l’achat aux enchères et en temps réel de publicité en ligne (Real Time Bidding ou RTB), constate une amélioration des usages et de la compréhension des enjeux du RTB, à la même vitesse que la révolution qui avait eu lieu en 2000 avec l’arrivée des liens sponsorisés.

Les marques utilisent de plus en plus le RTB au détriment de leurs investissements dans les régies traditionnelles.

Hormis les opérations spéciales incluant de la création de contenu, les grandes marques utilisent désormais le display & vidéo RTB afin de gagner en couverture, tout en maîtrisant la pression globale publicitaire sur un internaute en lui adressant un message in finé plus ciblé.

Les marques sont via le RTB en demande de transparence et de volume de diffusion rapide afin de pouvoir faciliter la production de leurs opérations de lancement de produit, de jeux concours, de test drive, de web2store. Le RTB est devenu l’outil le plus puissant pour leur permettre de mieux cibler tout en abaissant leurs coûts médias.

Par ailleurs, la vidéo poursuit sa croissance en RTB avec des technologies permettant d’adapter le concept du GRP au digital sur la base de données déclaratives et non extrapolées.

Elles n’hésitent donc plus à passer le pilotage de leurs campagnes à des trading desk afin d’avoir plus de compréhension dans la manière de réaliser leurs objectifs.

Les grandes marques nationales mandatent leurs agences globales pour passer par un trading desk, ceux-ci possédant des technologies propriétaires très évoluées pour réussir leurs campagnes.

Les marchands utilisent le RTB et l’intègrent de plus en plus avec leurs datas CRM.

Les marchands transvasent progressivement leurs budgets régis, affiliation (display) et retargeting vers le RTB en profitant des technos de bannières dynamiques (DCO) mises à jour par les trading desk spécialisés. Ils regardent désormais de plus près d’autres KPI jadis sous évalués comme le taux de rebond, les ventes issues d’une bannière effectivement vue et la Customer Life Value), soit la valeur d’un client sur une période de 6 à 12 mois.

Globalement le RTB permet de changer de manière de valoriser ses investissements média et de redonner de la valeur aux leviers dit de conquête plutôt qu’aux leviers dit de « closing ». La transparence qu’il propose est une vraie valeur ajoutée pour assurer des opérations de branding comme des opérations d’ecommerce impactantes.

Avec des hausses d’investissement à 3 chiffres, le RTB s’annonce comme une révolution bientôt multi écrans qui devrait bientôt rentrer dans les noms des piliers des systèmes marketing d’entreprise comme le  CRM, ERP, BI ou encore DAM, prédit Emmanuel PONCET, Associé chez ZeBestOf.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Zebestof dresse le bilan de l’utilisation du RTB pour les marques et marchands.

hand holding world of business collection 30th juillet, 2014

Zebestof, spécialiste français de l’achat aux enchères et en temps réel de publicité en ligne (Real Time Bidding ou RTB), constate une amélioration des usages et de la compréhension des enjeux du RTB, à la même vitesse que la révolution qui avait eu lieu en 2000 avec l’arrivée des liens sponsorisés.

Les marques utilisent de plus en plus le RTB au détriment de leurs investissements dans les régies traditionnelles.

Hormis les opérations spéciales incluant de la création de contenu, les grandes marques utilisent désormais le display & vidéo RTB afin de gagner en couverture, tout en maîtrisant la pression globale publicitaire sur un internaute en lui adressant un message in finé plus ciblé.

Les marques sont via le RTB en demande de transparence et de volume de diffusion rapide afin de pouvoir faciliter la production de leurs opérations de lancement de produit, de jeux concours, de test drive, de web2store. Le RTB est devenu l’outil le plus puissant pour leur permettre de mieux cibler tout en abaissant leurs coûts médias.

Par ailleurs, la vidéo poursuit sa croissance en RTB avec des technologies permettant d’adapter le concept du GRP au digital sur la base de données déclaratives et non extrapolées.

Elles n’hésitent donc plus à passer le pilotage de leurs campagnes à des trading desk afin d’avoir plus de compréhension dans la manière de réaliser leurs objectifs.

Les grandes marques nationales mandatent leurs agences globales pour passer par un trading desk, ceux-ci possédant des technologies propriétaires très évoluées pour réussir leurs campagnes.

Les marchands utilisent le RTB et l’intègrent de plus en plus avec leurs datas CRM.

Les marchands transvasent progressivement leurs budgets régis, affiliation (display) et retargeting vers le RTB en profitant des technos de bannières dynamiques (DCO) mises à jour par les trading desk spécialisés. Ils regardent désormais de plus près d’autres KPI jadis sous évalués comme le taux de rebond, les ventes issues d’une bannière effectivement vue et la Customer Life Value), soit la valeur d’un client sur une période de 6 à 12 mois.

Globalement le RTB permet de changer de manière de valoriser ses investissements média et de redonner de la valeur aux leviers dit de conquête plutôt qu’aux leviers dit de « closing ». La transparence qu’il propose est une vraie valeur ajoutée pour assurer des opérations de branding comme des opérations d’ecommerce impactantes.

Avec des hausses d’investissement à 3 chiffres, le RTB s’annonce comme une révolution bientôt multi écrans qui devrait bientôt rentrer dans les noms des piliers des systèmes marketing d’entreprise comme le  CRM, ERP, BI ou encore DAM, prédit Emmanuel PONCET, Associé chez ZeBestOf.

By
@coesteve1
backtotop