Les entreprises renforcent leurs architectures réseau à l’appui de la mobilité d’entreprise et du Cloud

Contemporary business

Dimension Data fait état d’une progression de 30 % de ses activités sans fil  au cours des 12 derniers mois

De nouvelles données publiées ce jour par Dimension Data, prestataire mondial de solutions et de services TIC dont le chiffre d’affaires s’élève à 6 milliards de dollars, révèlent que, si les entreprises poursuivent leurs investissements dans une connectivité sans fil généralisée à la périphérie de leurs réseaux, elles se mettent également à investir dans l’infrastructure de réseau d’accès qui doit nécessairement accompagner celle-ci.

Tel est l’un des constats de l’édition 2014 du Network Barometer Report de Dimension Data. Publié pour la première fois en 2009, ce rapport a été établi à partir des données techniques recueillies à l’issue de 288 évaluations technologiques portant sur 74 000 équipements réalisées dans des établissements de toutes tailles, tous secteurs d’activité confondus, dans 32 pays. Il s’appuie également sur les données collectées à partir de 91 000 incidents de service enregistrés sur les réseaux clients que Dimension Data prend en charge.

Raoul Tecala, directeur du développement commercial de l’activité Réseaux de Dimension Data, déclare : « Dans l’édition du Network Barometer Report de l’an dernier, nous faisions valoir que la mobilité d’entreprise exigerait de faire évoluer l’architecture de réseau de commutation d’accès – qui, de câblée pour une large part deviendrait essentiellement sans fil. »

« Ce que nous constatons depuis douze mois, c’est une progression continue – de l’ordre de 30 % environ – de nos activités sans fil. Or, à présent, celle-ci s’accompagne également d’une modernisation de l’infrastructure de commutation d’accès à l’appui de la connectivité sans fil. La proportion de ports de commutation d’accès gigabit par rapport au nombre total de ports, par exemple, est ainsi passée du tiers l’an dernier à un peu moins de la moitié (45 %) cette année. De même, la part des commutateurs gérant des liaisons montantes à 10 gigabit est passée de 11 % à 23 %. Celle des ports PoE (Power-over-Ethernet) affiche une progression nettement plus modeste : eux qui représentaient un peu moins de la moitié du parc l’an dernier la dépassent à peine cette année. »

« Autre point intéressant : la modernisation des commutateurs d’accès intervient alors que les équipements installés sont encore à plusieurs années de leur fin de vie. Alors que, globalement, les réseaux vieillissent puisque les entreprises s’efforcent d’user leurs ressources « jusqu’à la corde » afin de réduire leurs coûts, ces mêmes entreprises n’hésitent pourtant pas à les moderniser dès lors que le besoin de nouvelles fonctionnalités bien spécifiques se fait plus urgent. »

« Si davantage de bande passante est requise à l’appui d’une connectivité sans fil généralisée, par exemple, en raison de la multitude de nouveaux équipements mobiles amenés sur le lieu de travail par les employés, l’entreprise n’aura d’autre choix que d’opérer plus tôt cette modernisation », conclut Raoul Tecala.

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Les entreprises renforcent leurs architectures réseau à l’appui de la mobilité d’entreprise et du Cloud

Contemporary business 25th juin, 2014

Dimension Data fait état d’une progression de 30 % de ses activités sans fil  au cours des 12 derniers mois

De nouvelles données publiées ce jour par Dimension Data, prestataire mondial de solutions et de services TIC dont le chiffre d’affaires s’élève à 6 milliards de dollars, révèlent que, si les entreprises poursuivent leurs investissements dans une connectivité sans fil généralisée à la périphérie de leurs réseaux, elles se mettent également à investir dans l’infrastructure de réseau d’accès qui doit nécessairement accompagner celle-ci.

Tel est l’un des constats de l’édition 2014 du Network Barometer Report de Dimension Data. Publié pour la première fois en 2009, ce rapport a été établi à partir des données techniques recueillies à l’issue de 288 évaluations technologiques portant sur 74 000 équipements réalisées dans des établissements de toutes tailles, tous secteurs d’activité confondus, dans 32 pays. Il s’appuie également sur les données collectées à partir de 91 000 incidents de service enregistrés sur les réseaux clients que Dimension Data prend en charge.

Raoul Tecala, directeur du développement commercial de l’activité Réseaux de Dimension Data, déclare : « Dans l’édition du Network Barometer Report de l’an dernier, nous faisions valoir que la mobilité d’entreprise exigerait de faire évoluer l’architecture de réseau de commutation d’accès – qui, de câblée pour une large part deviendrait essentiellement sans fil. »

« Ce que nous constatons depuis douze mois, c’est une progression continue – de l’ordre de 30 % environ – de nos activités sans fil. Or, à présent, celle-ci s’accompagne également d’une modernisation de l’infrastructure de commutation d’accès à l’appui de la connectivité sans fil. La proportion de ports de commutation d’accès gigabit par rapport au nombre total de ports, par exemple, est ainsi passée du tiers l’an dernier à un peu moins de la moitié (45 %) cette année. De même, la part des commutateurs gérant des liaisons montantes à 10 gigabit est passée de 11 % à 23 %. Celle des ports PoE (Power-over-Ethernet) affiche une progression nettement plus modeste : eux qui représentaient un peu moins de la moitié du parc l’an dernier la dépassent à peine cette année. »

« Autre point intéressant : la modernisation des commutateurs d’accès intervient alors que les équipements installés sont encore à plusieurs années de leur fin de vie. Alors que, globalement, les réseaux vieillissent puisque les entreprises s’efforcent d’user leurs ressources « jusqu’à la corde » afin de réduire leurs coûts, ces mêmes entreprises n’hésitent pourtant pas à les moderniser dès lors que le besoin de nouvelles fonctionnalités bien spécifiques se fait plus urgent. »

« Si davantage de bande passante est requise à l’appui d’une connectivité sans fil généralisée, par exemple, en raison de la multitude de nouveaux équipements mobiles amenés sur le lieu de travail par les employés, l’entreprise n’aura d’autre choix que d’opérer plus tôt cette modernisation », conclut Raoul Tecala.

By
@coesteve1
backtotop