Sécurité des paiements en ligne : Ogone présente les résultats de son baromètre 3-D Secure 2014 réalisé auprès de 50.000 e-commerçants européens

Homme effectuant un paiement en ligne
  • De grandes disparités en Europe sur l’usage et l’adoption du processus d’authentification 3-D Secure : de 16,6% en Espagne à 81,8% en Belgique
  • En France, 19,4% des achats en ligne payés par carte sont réalisés avec 3-D secure
  • La solution Flex3DS d’Ogone permet aux commerçants de relever le défi entre sécurité et conversion.

Ogone, spécialiste des solutions de paiement en ligne et filiale du Groupe Ingenico, présente les résultats de son panorama 3-D Secure* réalisé en mars 2014 dans 7 pays européens : en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne et en Suisse.

En France, 19,4% des paiements par carte sont réalisés par la solution 3-D Secure. En un an, l’adoption de cette technologie a donc diminué de 2,1 points. Par ailleurs, près de 50% des commerçants ont choisi d’utiliser ce processus d’authentification. Une majeure partie des marchands utilise donc la solution 3-D Secure de manière sélective. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à chercher le meilleur équilibre entre l’expérience utilisateur de leurs clients et leur exposition aux risques de fraude.

Authentification 3-D Secure : de grandes disparités entre la France et ses voisins européens.

L’étude d’Ogone, représentant plus de 10 millions de transactions, révèle de fortes disparités entre les pays sondés. Alors que la majorité des paiements par carte passent par le processus d’authentification 3-D Secure au Royaume-Uni (52,5%), aux Pays-Bas (60,1%), en Belgique (81,8%) ou encore en Suisse (74,6%), les acheteurs en ligne d’autres pays s’authentifient moins d’une fois sur 3 lorsqu’ils achètent avec leurs cartes. C’est le cas de la France (19,4%), de l’Allemagne (28%) ou encore de l’Espagne (16,6%).

Flex3DS, la solution 3-D Secure débrayable optimisée pour relever le défi de l’équilibre entre sécurité et conversion

Afin de sécuriser leur activité tout en maximisant leur taux de conversion, les e-commerçants utilisent de plus en plus l’authentification 3-D Secure de manière sélective grâce notamment à la solution d’Ogone. En effet, Ogone propose un outil flexible permettant au marchand d’activer ou de désactiver l’étape supplémentaire d’authentification du porteur de carte en fonction d’un certain nombre de critères parmi lesquels : l’origine de la carte, le montant du panier d’achat, le canal ou encore le caractère suspect de la commande.

« Ce 5ème baromètre 3-D Secure confirme l’ambition d’Ogone de répondre au mieux aux problématiques des commerçants relatives à l’e-commerce.  Grâce à la solution Flex3DS déployée en France et en Europe, nous continuons d’aider nos clients et prospects à relever le défi de la sécurité des paiements en ligne tout en augmentant leur taux de conversion», analyse Simon-Pierre de la Seiglière, Directeur Europe du Sud chez Ogone.

Méthodologie du baromètre

Pour ce cinquième baromètre 3-D Secure, l’étude a été réalisée sur un total de 10.567.005 transactions effectuées entre le 15 mars 2014 et le 31 mars 2014 auprès de 50.000 e-commerçants Ogone. Il analyse l’adoption de 3-D Secure sur 7 marchés européens (France, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, Espagne et Suisse) grâce à plusieurs indicateurs :

  • Le déploiement 3-D Secure par pays
  • La réussite d’authentification
  • Le déploiement 3-D Secure marchand par pays  (traditionnel ou débrayable).

Ces statistiques ne tiennent pas compte des abandons de panier effectués avant la finalisation de la commande qui se veulent particulièrement significatifs dans les pays où l’authentification 3-D Secure n’est pas largement déployée.

 

*Rappel sur 3-D Secure

Déployé sous les appellations commerciales Verified By Visa,  MasterCard SecureCode, American Express SafeKey, Diners ProtectBuy et JCB J-Secure, le système de sécurisation 3-D Secure permet aux marchands de limiter le risque de fraude lié aux tentatives d’usurpation d’identité. Il consiste à s’assurer, lors de chaque paiement, que la carte est bien utilisée par son titulaire.

Dans ce dernier cas où, à la fois le commerçant et la banque du porteur sont équipés, une étape supplémentaire a lieu au moment du paiement. En plus du numéro de carte bancaire et des trois derniers chiffres du code de sécurité, l’internaute doit saisir un mot de passe, tel que sa date de naissance (authentification simple) ou un code dynamique à usage unique (authentification forte). Pour bénéficier de la fonctionnalité Flex3DS, le marchand doit avoir l’autorisation de son acquéreur. En cas de fraude, 3-D Secure permet aussi aux e-commerçants de transférer la responsabilité dans la chaîne de paiement.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Sécurité des paiements en ligne : Ogone présente les résultats de son baromètre 3-D Secure 2014 réalisé auprès de 50.000 e-commerçants européens

Homme effectuant un paiement en ligne 14th mai, 2014
  • De grandes disparités en Europe sur l’usage et l’adoption du processus d’authentification 3-D Secure : de 16,6% en Espagne à 81,8% en Belgique
  • En France, 19,4% des achats en ligne payés par carte sont réalisés avec 3-D secure
  • La solution Flex3DS d’Ogone permet aux commerçants de relever le défi entre sécurité et conversion.

Ogone, spécialiste des solutions de paiement en ligne et filiale du Groupe Ingenico, présente les résultats de son panorama 3-D Secure* réalisé en mars 2014 dans 7 pays européens : en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne et en Suisse.

En France, 19,4% des paiements par carte sont réalisés par la solution 3-D Secure. En un an, l’adoption de cette technologie a donc diminué de 2,1 points. Par ailleurs, près de 50% des commerçants ont choisi d’utiliser ce processus d’authentification. Une majeure partie des marchands utilise donc la solution 3-D Secure de manière sélective. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à chercher le meilleur équilibre entre l’expérience utilisateur de leurs clients et leur exposition aux risques de fraude.

Authentification 3-D Secure : de grandes disparités entre la France et ses voisins européens.

L’étude d’Ogone, représentant plus de 10 millions de transactions, révèle de fortes disparités entre les pays sondés. Alors que la majorité des paiements par carte passent par le processus d’authentification 3-D Secure au Royaume-Uni (52,5%), aux Pays-Bas (60,1%), en Belgique (81,8%) ou encore en Suisse (74,6%), les acheteurs en ligne d’autres pays s’authentifient moins d’une fois sur 3 lorsqu’ils achètent avec leurs cartes. C’est le cas de la France (19,4%), de l’Allemagne (28%) ou encore de l’Espagne (16,6%).

Flex3DS, la solution 3-D Secure débrayable optimisée pour relever le défi de l’équilibre entre sécurité et conversion

Afin de sécuriser leur activité tout en maximisant leur taux de conversion, les e-commerçants utilisent de plus en plus l’authentification 3-D Secure de manière sélective grâce notamment à la solution d’Ogone. En effet, Ogone propose un outil flexible permettant au marchand d’activer ou de désactiver l’étape supplémentaire d’authentification du porteur de carte en fonction d’un certain nombre de critères parmi lesquels : l’origine de la carte, le montant du panier d’achat, le canal ou encore le caractère suspect de la commande.

« Ce 5ème baromètre 3-D Secure confirme l’ambition d’Ogone de répondre au mieux aux problématiques des commerçants relatives à l’e-commerce.  Grâce à la solution Flex3DS déployée en France et en Europe, nous continuons d’aider nos clients et prospects à relever le défi de la sécurité des paiements en ligne tout en augmentant leur taux de conversion», analyse Simon-Pierre de la Seiglière, Directeur Europe du Sud chez Ogone.

Méthodologie du baromètre

Pour ce cinquième baromètre 3-D Secure, l’étude a été réalisée sur un total de 10.567.005 transactions effectuées entre le 15 mars 2014 et le 31 mars 2014 auprès de 50.000 e-commerçants Ogone. Il analyse l’adoption de 3-D Secure sur 7 marchés européens (France, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Pays-Bas, Espagne et Suisse) grâce à plusieurs indicateurs :

  • Le déploiement 3-D Secure par pays
  • La réussite d’authentification
  • Le déploiement 3-D Secure marchand par pays  (traditionnel ou débrayable).

Ces statistiques ne tiennent pas compte des abandons de panier effectués avant la finalisation de la commande qui se veulent particulièrement significatifs dans les pays où l’authentification 3-D Secure n’est pas largement déployée.

 

*Rappel sur 3-D Secure

Déployé sous les appellations commerciales Verified By Visa,  MasterCard SecureCode, American Express SafeKey, Diners ProtectBuy et JCB J-Secure, le système de sécurisation 3-D Secure permet aux marchands de limiter le risque de fraude lié aux tentatives d’usurpation d’identité. Il consiste à s’assurer, lors de chaque paiement, que la carte est bien utilisée par son titulaire.

Dans ce dernier cas où, à la fois le commerçant et la banque du porteur sont équipés, une étape supplémentaire a lieu au moment du paiement. En plus du numéro de carte bancaire et des trois derniers chiffres du code de sécurité, l’internaute doit saisir un mot de passe, tel que sa date de naissance (authentification simple) ou un code dynamique à usage unique (authentification forte). Pour bénéficier de la fonctionnalité Flex3DS, le marchand doit avoir l’autorisation de son acquéreur. En cas de fraude, 3-D Secure permet aussi aux e-commerçants de transférer la responsabilité dans la chaîne de paiement.

By
@coesteve1
backtotop