Migration des systèmes de contrôle d’accès : facteurs déclencheurs et processus de changement selon HID Global

Mobile devices

Alors que les entreprises évoluent dans un contexte de mobilité grandissante et de multiplications des cyber-attaques, elles ont parfois tendance à éviter ou à reporter le changement de leurs systèmes de contrôle d’accès pour des raisons de budget, de productivité ou de flux de travail. Cette attitude comporte certains dangers, en particulier dans le contrôle d’accès, où l’obsolescence technologique combinée à la recrudescence des menaces risque à terme d’empêcher l’entreprise d’assurer la protection des données, des locaux et des personnes. Aborder le changement de manière proactive est pourtant bien plus efficace que de devoir y réagir.

Les situations les plus courantes à l’origine d’une migration

Plusieurs raisons peuvent amener les entreprises à apporter des changements dans le contrôle d’accès. Un déménagement ou l’acquisition d’un nouveau bâtiment par exemple vont impliquer l’émission de nouveaux identifiants pour ce site.  L’arrivée de nouveaux salariés peut aussi représenter une occasion d’émettre des cartes supplémentaires, pour l’accès à l’établissement, au parking ou encore à la photocopieuse. Une nouvelle image ou un nouveau logo d’entreprise peuvent également constituer le moment choisi pour une mise à niveau vers une technologie plus récente.

Alors que les collaborateurs se déplacent de plus en plus, les supports utilisés au sein des organisations sont de plus en plus nombreux (cartes, badges, smartphones ou encore tablettes) et les applications aussi : l’accès logique et physique, la gestion horaire ou encore l’impression sécurisée parmi d’autres. Les entreprises sont ainsi amenées à rationaliser et réorganiser la gestion globale de leur contrôle d’accès dans le but de faire converger les contrôles d’accès physique et logique sur un seul support.

La migration peut également être envisagée lorsqu’une organisation doit se mettre en conformité avec de nouvelles réglementations en matière de sécurité afin de répondre aux exigences des compagnies d’assurance par exemple. Un incident de sécurité peut aussi contraindre une entreprise à mettre ses systèmes à niveau.

Les changements de contrôles d’accès : évolutivité, normes et interopérabilité

Pour qu’un processus de migration soit profitable et offre une véritable perspective d’avenir, les entreprises doivent mettre en place un contrôle d’accès évolutif conçu pour faire face à leurs besoins futurs tout en préservant l’infrastructure existante. Cette capacité d’adaptation suppose une plateforme de contrôle d’accès capable de répondre aux exigences actuelles et en mesure d’offrir les niveaux de sécurité, la commodité et l’interopérabilité les plus élevés, tout en permettant aux organisations d’implémenter les évolutions sans devoir interrompre leur activité.

Contrairement aux solutions de cartes sans contact existantes, les nouvelles solutions sont conçues pour être interopérables. Parfaitement conformes aux standards ISO et aux recommandations en vigueur, elles garantissent l’indépendance de la sécurité par rapport aux technologies des matériels et des supports. Il est ainsi plus facile pour les entreprises de faire évoluer leur infrastructure pour s’adapter aux besoins futurs. Les nouveaux environnements fonctionnent de la même manière sur les cartes sans contact et les smartphones, si bien que les entreprises ont la possibilité d’utiliser des cartes, des appareils mobiles ou de combiner les deux au sein de leurs systèmes.

La plateforme iCLASS SE de HID Global, basée sur la technologie Seos, est la première à offrir de telles possibilités de sécurité tout en proposant la flexibilité nécessaire à l’adaptation aux nouvelles applications disponibles sur les cartes d’identification. En outre, les identifiants iCLASS Seos peuvent être transposés dans les smartphones, au sein d’un même environnement. Grâce aux encodeurs multi-technologies permettant aux entreprises de programmer et d’émettre des cartes différentes, il est de plus en plus facile de migrer d’une technologie existante vers une autre. La question qui se pose aujourd’hui à de nombreuses entreprises est quand commencer cette migration.

Author
By
@coesteve1

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Migration des systèmes de contrôle d’accès : facteurs déclencheurs et processus de changement selon HID Global

Mobile devices 6th mai, 2014

Alors que les entreprises évoluent dans un contexte de mobilité grandissante et de multiplications des cyber-attaques, elles ont parfois tendance à éviter ou à reporter le changement de leurs systèmes de contrôle d’accès pour des raisons de budget, de productivité ou de flux de travail. Cette attitude comporte certains dangers, en particulier dans le contrôle d’accès, où l’obsolescence technologique combinée à la recrudescence des menaces risque à terme d’empêcher l’entreprise d’assurer la protection des données, des locaux et des personnes. Aborder le changement de manière proactive est pourtant bien plus efficace que de devoir y réagir.

Les situations les plus courantes à l’origine d’une migration

Plusieurs raisons peuvent amener les entreprises à apporter des changements dans le contrôle d’accès. Un déménagement ou l’acquisition d’un nouveau bâtiment par exemple vont impliquer l’émission de nouveaux identifiants pour ce site.  L’arrivée de nouveaux salariés peut aussi représenter une occasion d’émettre des cartes supplémentaires, pour l’accès à l’établissement, au parking ou encore à la photocopieuse. Une nouvelle image ou un nouveau logo d’entreprise peuvent également constituer le moment choisi pour une mise à niveau vers une technologie plus récente.

Alors que les collaborateurs se déplacent de plus en plus, les supports utilisés au sein des organisations sont de plus en plus nombreux (cartes, badges, smartphones ou encore tablettes) et les applications aussi : l’accès logique et physique, la gestion horaire ou encore l’impression sécurisée parmi d’autres. Les entreprises sont ainsi amenées à rationaliser et réorganiser la gestion globale de leur contrôle d’accès dans le but de faire converger les contrôles d’accès physique et logique sur un seul support.

La migration peut également être envisagée lorsqu’une organisation doit se mettre en conformité avec de nouvelles réglementations en matière de sécurité afin de répondre aux exigences des compagnies d’assurance par exemple. Un incident de sécurité peut aussi contraindre une entreprise à mettre ses systèmes à niveau.

Les changements de contrôles d’accès : évolutivité, normes et interopérabilité

Pour qu’un processus de migration soit profitable et offre une véritable perspective d’avenir, les entreprises doivent mettre en place un contrôle d’accès évolutif conçu pour faire face à leurs besoins futurs tout en préservant l’infrastructure existante. Cette capacité d’adaptation suppose une plateforme de contrôle d’accès capable de répondre aux exigences actuelles et en mesure d’offrir les niveaux de sécurité, la commodité et l’interopérabilité les plus élevés, tout en permettant aux organisations d’implémenter les évolutions sans devoir interrompre leur activité.

Contrairement aux solutions de cartes sans contact existantes, les nouvelles solutions sont conçues pour être interopérables. Parfaitement conformes aux standards ISO et aux recommandations en vigueur, elles garantissent l’indépendance de la sécurité par rapport aux technologies des matériels et des supports. Il est ainsi plus facile pour les entreprises de faire évoluer leur infrastructure pour s’adapter aux besoins futurs. Les nouveaux environnements fonctionnent de la même manière sur les cartes sans contact et les smartphones, si bien que les entreprises ont la possibilité d’utiliser des cartes, des appareils mobiles ou de combiner les deux au sein de leurs systèmes.

La plateforme iCLASS SE de HID Global, basée sur la technologie Seos, est la première à offrir de telles possibilités de sécurité tout en proposant la flexibilité nécessaire à l’adaptation aux nouvelles applications disponibles sur les cartes d’identification. En outre, les identifiants iCLASS Seos peuvent être transposés dans les smartphones, au sein d’un même environnement. Grâce aux encodeurs multi-technologies permettant aux entreprises de programmer et d’émettre des cartes différentes, il est de plus en plus facile de migrer d’une technologie existante vers une autre. La question qui se pose aujourd’hui à de nombreuses entreprises est quand commencer cette migration.

By
@coesteve1
backtotop