SIN – Papiers à usages graphiques : bilan économique 2013

Les papiers à usages graphiques ont vu leur production se contracter en 2013, avec un recul de 6,1 %. Ces sortes de papiers sont celles qui ont été les plus affectées par les fermetures de sites. Parmi ces produits, le recul de la production des papiers de presse (- 13,2 %) est plus marqué que celui des papiers d’impression-écriture (- 0,7 %) dont la production a été soutenue par le redémarrage d’un nouveau site.

Concernant la distribution, les ventes ont connu un recul de 6,8 % en volume par rapport à 2012, pour une baisse de 7,6 % en valeur. Ces chiffres s’inscrivent dans la tendance haute de l’ensemble du commerce inter-entreprise, dont la moyenne a été baissière en 2013, à hauteur de – 3,5 %. Face aux autres acteurs du marché, la part des distributeurs s’est toutefois maintenue.

Concernant les imprimeurs et les industries graphiques, l’ensemble du marketing direct, comprenant les mailings, les imprimés sans adresse, les autres imprimés publicitaires, a connu en 2013 une baisse globale de 4,7 %. La production d’imprimés publicitaires adressés termine l’année en baisse de – 2,3 %. La baisse des volumes de livres imprimés s’est établie à plus de – 4% au cumul de l’année 2013 par rapport à 2012. La production d’imprimés administratifs non personnalisés a baissé de – 2,6 % et celle des imprimés de gestion personnalisés de – 3%. (Source : Copacel / Résultats présentés le 1er avril 2014 lors de la conférence de presse de la MIP)

SIN

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

SIN – Papiers à usages graphiques : bilan économique 2013

11th avril, 2014

Les papiers à usages graphiques ont vu leur production se contracter en 2013, avec un recul de 6,1 %. Ces sortes de papiers sont celles qui ont été les plus affectées par les fermetures de sites. Parmi ces produits, le recul de la production des papiers de presse (- 13,2 %) est plus marqué que celui des papiers d’impression-écriture (- 0,7 %) dont la production a été soutenue par le redémarrage d’un nouveau site.

Concernant la distribution, les ventes ont connu un recul de 6,8 % en volume par rapport à 2012, pour une baisse de 7,6 % en valeur. Ces chiffres s’inscrivent dans la tendance haute de l’ensemble du commerce inter-entreprise, dont la moyenne a été baissière en 2013, à hauteur de – 3,5 %. Face aux autres acteurs du marché, la part des distributeurs s’est toutefois maintenue.

Concernant les imprimeurs et les industries graphiques, l’ensemble du marketing direct, comprenant les mailings, les imprimés sans adresse, les autres imprimés publicitaires, a connu en 2013 une baisse globale de 4,7 %. La production d’imprimés publicitaires adressés termine l’année en baisse de – 2,3 %. La baisse des volumes de livres imprimés s’est établie à plus de – 4% au cumul de l’année 2013 par rapport à 2012. La production d’imprimés administratifs non personnalisés a baissé de – 2,6 % et celle des imprimés de gestion personnalisés de – 3%. (Source : Copacel / Résultats présentés le 1er avril 2014 lors de la conférence de presse de la MIP)

SIN

By
@coesteve1
backtotop