MGI Ceradrop annonce 3 succès commerciaux dans l’électronique imprimée et l’impression 3D intelligente

MGI Digital Graphic Technology annonce la signature, au travers de sa filiale CERADROP, de trois commandes d’équipements auprès de grands centres de recherche Internationaux dans le domaine de l’Electronique Imprimée et de l’Impression 3D intelligente.

SUISSE – L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a fait l’acquisition d’une imprimante jet d’encre Ceradrop X-Série pour son Laboratoire de Physique et d’Electrochimie Analytique (LEPA). Cet équipement sera dédié à une recherche de haut niveau dans le domaine de la micro-fabrication de systèmes électrochimiques (capteurs, batteries, piles à combustible…etc.) par impression jet d’encre.
« Avec cet équipement CERADROP au sommet de l’état de l’art, EPFL-LEPA prend un avantage grâce notamment à la possibilité d’utiliser simultanément des têtes d’impression « high and low cost », cruciales pour le développement de nouvelles encres, et des têtes d’impression professionnelles pour la définition de procédés industriels de production. De même, le porte-tête innovant des machines CERADROP permettant d’embarquer trois types de têtes d’impression différents ainsi que les multiples systèmes de cuisson disponibles in-situ ouvrent la voie à l’impression 3D de composants intelligents multifonctions. Cet équipement CERADROP garantit le succès de nos projets de recherche actuels et futurs. » déclare le Dr Fernando Cortés Salazar.

ANGLETERRE – Le Collège Impérial de Londres a fait l’acquisition d’une imprimante jet d’encre Ceradrop X-Série pour son Laboratoire d’électrochimie. Cet équipement sera utilisé dans le cadre de programmes de recherche de pointe dans le domaine de la fabrication de composants 3D intelligents pour le stockage et la conversion d’énergie.
« Notre centre de recherche a choisi les imprimantes CERADROP car elles permettent de déposer simultanément plusieurs matériaux électroniques (métaux, céramiques) avec une grande précision et une grande flexibilité dans les designs grâce au logiciel CeraSlice. Ce logiciel nous permettra de traiter des géométries 3D complexes incorporant plusieurs fonctions électroniques »
précise le professeur Geoff Kelsall du Département d’ingénierie chimique.

CANADA – L’Université de Waterloo a également choisi un équipement Ceradrop L-Série pour son Laboratoire de Nanoélectronique. Cet équipement jouera un rôle clé dans les programmes de recherche menés par l’Université dans les domaines de la fabrication de transistors en couches minces, de la formulation d’encres électroniques et des composants électroniques imprimées grande surface.

« Nous avons choisi les imprimantes CERADROP pour leurs avantages concurrentiels décisifs grâce à leur très grande flexibilité et à leur capacité à évoluer en fonction de nos besoins. Notre configuration est unique et nous permettra de réaliser avec une seule machine, ce que d’autres établissements de recherche dans le monde sont obligés de faire avec plusieurs systèmes. Nous sommes impatients de recevoir cet équipement de pointe qui va nous permettre d’engager nos travaux qui couvriront non seulement les études de recherche mais aussi les développements préindustriels. » déclare William S. Wong, Directeur du centre “Giga-to-Nanoelectronics”.

Ces commandes représentent un chiffre d’affaires cumulé de 700 K€ facturables sur le premier semestre 2014. Au-delà de cet apport d’affaires, ces succès commerciaux viennent renforcer la reconnaissance des technologies CERADROP à l’échelle Internationale. Ils valident également le bien-fondé de la stratégie offensive engagée par MGI Digital Graphic Technology sur le marché prometteur de l’Electronique Imprimée et de l’Impression 3D intelligente.

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

MGI Ceradrop annonce 3 succès commerciaux dans l’électronique imprimée et l’impression 3D intelligente

8th avril, 2014

MGI Digital Graphic Technology annonce la signature, au travers de sa filiale CERADROP, de trois commandes d’équipements auprès de grands centres de recherche Internationaux dans le domaine de l’Electronique Imprimée et de l’Impression 3D intelligente.

SUISSE – L’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a fait l’acquisition d’une imprimante jet d’encre Ceradrop X-Série pour son Laboratoire de Physique et d’Electrochimie Analytique (LEPA). Cet équipement sera dédié à une recherche de haut niveau dans le domaine de la micro-fabrication de systèmes électrochimiques (capteurs, batteries, piles à combustible…etc.) par impression jet d’encre.
« Avec cet équipement CERADROP au sommet de l’état de l’art, EPFL-LEPA prend un avantage grâce notamment à la possibilité d’utiliser simultanément des têtes d’impression « high and low cost », cruciales pour le développement de nouvelles encres, et des têtes d’impression professionnelles pour la définition de procédés industriels de production. De même, le porte-tête innovant des machines CERADROP permettant d’embarquer trois types de têtes d’impression différents ainsi que les multiples systèmes de cuisson disponibles in-situ ouvrent la voie à l’impression 3D de composants intelligents multifonctions. Cet équipement CERADROP garantit le succès de nos projets de recherche actuels et futurs. » déclare le Dr Fernando Cortés Salazar.

ANGLETERRE – Le Collège Impérial de Londres a fait l’acquisition d’une imprimante jet d’encre Ceradrop X-Série pour son Laboratoire d’électrochimie. Cet équipement sera utilisé dans le cadre de programmes de recherche de pointe dans le domaine de la fabrication de composants 3D intelligents pour le stockage et la conversion d’énergie.
« Notre centre de recherche a choisi les imprimantes CERADROP car elles permettent de déposer simultanément plusieurs matériaux électroniques (métaux, céramiques) avec une grande précision et une grande flexibilité dans les designs grâce au logiciel CeraSlice. Ce logiciel nous permettra de traiter des géométries 3D complexes incorporant plusieurs fonctions électroniques »
précise le professeur Geoff Kelsall du Département d’ingénierie chimique.

CANADA – L’Université de Waterloo a également choisi un équipement Ceradrop L-Série pour son Laboratoire de Nanoélectronique. Cet équipement jouera un rôle clé dans les programmes de recherche menés par l’Université dans les domaines de la fabrication de transistors en couches minces, de la formulation d’encres électroniques et des composants électroniques imprimées grande surface.

« Nous avons choisi les imprimantes CERADROP pour leurs avantages concurrentiels décisifs grâce à leur très grande flexibilité et à leur capacité à évoluer en fonction de nos besoins. Notre configuration est unique et nous permettra de réaliser avec une seule machine, ce que d’autres établissements de recherche dans le monde sont obligés de faire avec plusieurs systèmes. Nous sommes impatients de recevoir cet équipement de pointe qui va nous permettre d’engager nos travaux qui couvriront non seulement les études de recherche mais aussi les développements préindustriels. » déclare William S. Wong, Directeur du centre “Giga-to-Nanoelectronics”.

Ces commandes représentent un chiffre d’affaires cumulé de 700 K€ facturables sur le premier semestre 2014. Au-delà de cet apport d’affaires, ces succès commerciaux viennent renforcer la reconnaissance des technologies CERADROP à l’échelle Internationale. Ils valident également le bien-fondé de la stratégie offensive engagée par MGI Digital Graphic Technology sur le marché prometteur de l’Electronique Imprimée et de l’Impression 3D intelligente.

By
@coesteve1
backtotop