Et si le secteur public français générait un potentiel de plus de 180 milliards de dollars (environ 129,6 milliards d’euros*) de valeur grâce à l’Internet of Everything (IoE) ?

Innovation

Une étude Cisco[1] détaille en effet, par pays et par villes, les bénéfices de l’Internet of Everything pour les organismes et services publics.

Pour Paris et l’Ile-de-France, ce potentiel est estimé à 45,5 milliards de dollars (32,7 milliards d’euros*)

Alors que la pression s’accentue sur la France pour qu’elle réduise ses déficits, le secteur public doit à la fois optimiser ses dépenses, améliorer ses performances et générer de nouveaux revenus.Dans ce contexte, une étude Cisco vient confirmer l’enjeu de l’Internet of Everything (IoE) – c’est-à-dire la connexion des personnes, processus, données et objets – pour les services publics.En effet, l’IoE représente un potentiel de 4 600 milliards de dollars (3 300 milliards d’euros*) de valeur pour le secteur public dans le monde d’ici à 2022. En Europe, la France est le pays qui a le plus à gagner de l’IoE.Potentiel de valeur de l’IoE pour le secteur public par pays : 

France 182,6 milliards de dollars 131,5 milliards d’euros*
Allemagne 177,8 milliards de dollars 128 milliards d’euros*
Royaume-Uni 173,4 milliards de dollars 124,9 milliards d’euros*

Ce bénéfice repose sur des applications et usages concrets générant économies et bénéfices pour les services publics et leurs usagers. Ainsi, en France, les 5 premiers leviers identifiés sont : 

Mobilité et collaboration des agents du secteur public 81,1 milliards de dollars

 

58,4 milliards d’euros*
Suivi des maladies chroniques 17,1 milliards de dollars

 

12,3 milliards d’euros*
Cybersécurité 14,7 milliards de dollars

 

10,6 milliards d’euros*
Télétravail 10,1 milliards de dollars

 

7,3 milliards d’euros*
Education 8,5 milliards de dollars

 

6,1 milliards d’euros*

Pour Paris et l’Ile-de-France, le potentiel de l’IoE est évalué à lui seul à 45,5 milliards de dollars (32,7 milliards d’euros*).

Les 5 premiers usages sont :

Mobilité et collaboration
Gestion des maladies chroniques
Télétravail
Cybersécurité
Réduction des déplacements

 

 

 

« Cette étude démontre que l’IoE constitue un enjeu pour notre économie, y compris pour le secteur public. C’est pourquoi, tout gouvernement, toute administration, toute collectivité doit dès maintenant intégrer l’IoE comme élément stratégique de sa gestion et de son développement. Au-delà de la qualité du service aux usagers, la performance du secteur public d’une région, d’une ville est aujourd’hui prise en compte par les investisseurs étrangers. L’attractivité et la compétitivité de la France dépendent de notre capacité à mettre en place des infrastructures performantes et innovantes » analyse Robert Vassoyan, Directeur général de Cisco France.

 

Liens utiles :
FAQ :
http://internetofeverything.cisco.com/sites/default/files/docs/en/ioe_value_at_stake_public_sector%20_analysis_faq_121913final.pdf

 


* Taux de change de 0,72 au 14 mars 2014

[1] Cette étude repose sur 40 expérimentations conduites dans différentes agglomérations du monde

 

 

 

 

 

 

 

 

* Taux de change de 0,72 au 14 mars 2014

 

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Et si le secteur public français générait un potentiel de plus de 180 milliards de dollars (environ 129,6 milliards d’euros*) de valeur grâce à l’Internet of Everything (IoE) ?

Innovation 17th mars, 2014

Une étude Cisco[1] détaille en effet, par pays et par villes, les bénéfices de l’Internet of Everything pour les organismes et services publics.

Pour Paris et l’Ile-de-France, ce potentiel est estimé à 45,5 milliards de dollars (32,7 milliards d’euros*)

Alors que la pression s’accentue sur la France pour qu’elle réduise ses déficits, le secteur public doit à la fois optimiser ses dépenses, améliorer ses performances et générer de nouveaux revenus.Dans ce contexte, une étude Cisco vient confirmer l’enjeu de l’Internet of Everything (IoE) – c’est-à-dire la connexion des personnes, processus, données et objets – pour les services publics.En effet, l’IoE représente un potentiel de 4 600 milliards de dollars (3 300 milliards d’euros*) de valeur pour le secteur public dans le monde d’ici à 2022. En Europe, la France est le pays qui a le plus à gagner de l’IoE.Potentiel de valeur de l’IoE pour le secteur public par pays : 

France 182,6 milliards de dollars 131,5 milliards d’euros*
Allemagne 177,8 milliards de dollars 128 milliards d’euros*
Royaume-Uni 173,4 milliards de dollars 124,9 milliards d’euros*

Ce bénéfice repose sur des applications et usages concrets générant économies et bénéfices pour les services publics et leurs usagers. Ainsi, en France, les 5 premiers leviers identifiés sont : 

Mobilité et collaboration des agents du secteur public 81,1 milliards de dollars

 

58,4 milliards d’euros*
Suivi des maladies chroniques 17,1 milliards de dollars

 

12,3 milliards d’euros*
Cybersécurité 14,7 milliards de dollars

 

10,6 milliards d’euros*
Télétravail 10,1 milliards de dollars

 

7,3 milliards d’euros*
Education 8,5 milliards de dollars

 

6,1 milliards d’euros*

Pour Paris et l’Ile-de-France, le potentiel de l’IoE est évalué à lui seul à 45,5 milliards de dollars (32,7 milliards d’euros*).

Les 5 premiers usages sont :

Mobilité et collaboration
Gestion des maladies chroniques
Télétravail
Cybersécurité
Réduction des déplacements

 

 

 

« Cette étude démontre que l’IoE constitue un enjeu pour notre économie, y compris pour le secteur public. C’est pourquoi, tout gouvernement, toute administration, toute collectivité doit dès maintenant intégrer l’IoE comme élément stratégique de sa gestion et de son développement. Au-delà de la qualité du service aux usagers, la performance du secteur public d’une région, d’une ville est aujourd’hui prise en compte par les investisseurs étrangers. L’attractivité et la compétitivité de la France dépendent de notre capacité à mettre en place des infrastructures performantes et innovantes » analyse Robert Vassoyan, Directeur général de Cisco France.

 

Liens utiles :
FAQ :
http://internetofeverything.cisco.com/sites/default/files/docs/en/ioe_value_at_stake_public_sector%20_analysis_faq_121913final.pdf

 


* Taux de change de 0,72 au 14 mars 2014

[1] Cette étude repose sur 40 expérimentations conduites dans différentes agglomérations du monde

 

 

 

 

 

 

 

 

* Taux de change de 0,72 au 14 mars 2014

 

By
@coesteve1
backtotop