« Cybercrime-as-a-Service » : McAfee dévoile les méthodes de vol de données les plus courantes sur le Net

Internet Theft Concept

Monétisation de données volées, « dark web », malwares ‘signés’, etc. révèlent une nouvelle tendance : le Cybercrime-as-a-Service (CaaS)

McAfee Labs révèle les principales menaces qui ont marqué le 4ème trimestre 2013. Les chercheurs McAfee mettent notamment en lumière le rôle joué par le « dark web » dans l’industrie des logiciels malveillants, réel catalyseur des attaques ciblant les points de vente en ligne, ainsi que les violations de données.

« Cet automne, les cybercriminels se sont appuyés sur les failles des sites marchands pour lancer leurs attaques. Ils ont su profiter de la période du shopping de Noël, où les gens se sentent le plus en confiance pour acheter pour accroître leur terrain de jeu », précise François Paget, chercheur de menaces au sein de McAfee Labs.

1/ Vente des données personnelles relatives aux cartes de crédits

Le rapport met en lumière la facilité d’achat en ligne de logiciels malveillants, de données personnelles ainsi que la vente de numéros de cartes de crédit volées. McAfee Labs relève également que le nombre de signatures électroniques malveillantes a triplé au cours de l’année 2013 et qu’une accélération de cette tendance pourrait engendrer une importante menace à l’authentification des logiciels sécurisés, par l’autorité de certification.

« Pour les professionnels de la lutte contre le cybercrime, les nouvelles pratiques employées par les hackers, simples à réaliser et à utiliser, annoncent l’ère du CaaS – ‘Cybercrime-as-a-Service’ » poursuit François Paget.

2/ Recrudescence des malwares relatifs aux certificats d’authenticité

Fin 2013, McAfee a référencé trois fois plus de malwares au sein de sa base de données (le ‘zoo’), aujourd’hui composée de plus de 8 millions de fichiers suspects. Au cours du quatrième trimestre, les chercheurs du Labs ont ainsi identifié plus de 2,3 millions de nouvelles applications malveillantes, soit une augmentation de 52 % par rapport au trimestre précédent.

Bien que le nombre total d’échantillons de logiciels malveillants intègrent des données volées, achetées ou des certificats erronés, le moteur majeur de leur croissance réside dans les réseaux de distribution aux contenus douteux. Ces organisations permettent aux développeurs de télécharger leurs programmes, ou une URL qui est en lien vers une application externe, et de la transformer en malware. McAfee entend alerter sur la confusion que peut créer ces malwares signés et remettre également en cause la viabilité du code source.

« Bien que les interventions des autorités de certification aient considérablement réduit les coûts de développement et de délivrance de logiciels pour les développeurs, les normes d’identification de l’éditeur ont également diminué spectaculairement », ajoute François Paget. « Désormais, nous devrons apprendre à faire plus confiance à la réputation du fournisseur qui a délivré/signé le fichier qu’à la simple présence d’un certificat. »

3/ Et toujours :

Les logiciels malveillants sur mobiles.
McAfee Labs a recueilli 2,47 millions de nouveaux échantillons en 2013, dont 744 000 sur le quatrième trimestre. La base d’échantillonnage relative aux logiciels malveillants mobiles a augmenté de 197 % depuis la fin 2012.

Les ransomwares.
Leur volume a augmenté d’un million cette année, 50 % de plus ont été référencés au 4ème trimestre 2013, en comparaison de la même période en 2012.

• Les URL suspectes.
McAfee a enregistré une augmentation de 70 % du nombre d’URL suspectes sur l’année 2013.

• La prolifération des malwares.
En 2013, McAfee Labs a trouvé, chaque minute, 200 nouveaux échantillons de malwares, soit plus de trois nouvelles menaces chaque seconde.

• L’enregistrement liés Master Boot.
2,2 millions de nouvelles -attaques ont été identifié sur 2013.

 

Pour lire l’intégralité du rapport sur les menaces de Q4 ‘ 2013 de McAfee Labs, rendez-vous sur http://mcaf.ee/qw7fe

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

« Cybercrime-as-a-Service » : McAfee dévoile les méthodes de vol de données les plus courantes sur le Net

Internet Theft Concept 11th mars, 2014

Monétisation de données volées, « dark web », malwares ‘signés’, etc. révèlent une nouvelle tendance : le Cybercrime-as-a-Service (CaaS)

McAfee Labs révèle les principales menaces qui ont marqué le 4ème trimestre 2013. Les chercheurs McAfee mettent notamment en lumière le rôle joué par le « dark web » dans l’industrie des logiciels malveillants, réel catalyseur des attaques ciblant les points de vente en ligne, ainsi que les violations de données.

« Cet automne, les cybercriminels se sont appuyés sur les failles des sites marchands pour lancer leurs attaques. Ils ont su profiter de la période du shopping de Noël, où les gens se sentent le plus en confiance pour acheter pour accroître leur terrain de jeu », précise François Paget, chercheur de menaces au sein de McAfee Labs.

1/ Vente des données personnelles relatives aux cartes de crédits

Le rapport met en lumière la facilité d’achat en ligne de logiciels malveillants, de données personnelles ainsi que la vente de numéros de cartes de crédit volées. McAfee Labs relève également que le nombre de signatures électroniques malveillantes a triplé au cours de l’année 2013 et qu’une accélération de cette tendance pourrait engendrer une importante menace à l’authentification des logiciels sécurisés, par l’autorité de certification.

« Pour les professionnels de la lutte contre le cybercrime, les nouvelles pratiques employées par les hackers, simples à réaliser et à utiliser, annoncent l’ère du CaaS – ‘Cybercrime-as-a-Service’ » poursuit François Paget.

2/ Recrudescence des malwares relatifs aux certificats d’authenticité

Fin 2013, McAfee a référencé trois fois plus de malwares au sein de sa base de données (le ‘zoo’), aujourd’hui composée de plus de 8 millions de fichiers suspects. Au cours du quatrième trimestre, les chercheurs du Labs ont ainsi identifié plus de 2,3 millions de nouvelles applications malveillantes, soit une augmentation de 52 % par rapport au trimestre précédent.

Bien que le nombre total d’échantillons de logiciels malveillants intègrent des données volées, achetées ou des certificats erronés, le moteur majeur de leur croissance réside dans les réseaux de distribution aux contenus douteux. Ces organisations permettent aux développeurs de télécharger leurs programmes, ou une URL qui est en lien vers une application externe, et de la transformer en malware. McAfee entend alerter sur la confusion que peut créer ces malwares signés et remettre également en cause la viabilité du code source.

« Bien que les interventions des autorités de certification aient considérablement réduit les coûts de développement et de délivrance de logiciels pour les développeurs, les normes d’identification de l’éditeur ont également diminué spectaculairement », ajoute François Paget. « Désormais, nous devrons apprendre à faire plus confiance à la réputation du fournisseur qui a délivré/signé le fichier qu’à la simple présence d’un certificat. »

3/ Et toujours :

Les logiciels malveillants sur mobiles.
McAfee Labs a recueilli 2,47 millions de nouveaux échantillons en 2013, dont 744 000 sur le quatrième trimestre. La base d’échantillonnage relative aux logiciels malveillants mobiles a augmenté de 197 % depuis la fin 2012.

Les ransomwares.
Leur volume a augmenté d’un million cette année, 50 % de plus ont été référencés au 4ème trimestre 2013, en comparaison de la même période en 2012.

• Les URL suspectes.
McAfee a enregistré une augmentation de 70 % du nombre d’URL suspectes sur l’année 2013.

• La prolifération des malwares.
En 2013, McAfee Labs a trouvé, chaque minute, 200 nouveaux échantillons de malwares, soit plus de trois nouvelles menaces chaque seconde.

• L’enregistrement liés Master Boot.
2,2 millions de nouvelles -attaques ont été identifié sur 2013.

 

Pour lire l’intégralité du rapport sur les menaces de Q4 ‘ 2013 de McAfee Labs, rendez-vous sur http://mcaf.ee/qw7fe

By
@coesteve1
backtotop