Et si l’histoire du papier m’était contée ? par Nathalie Miossec, Xplor France pour DocauFutur, l’avenir du document

LA TRANSFORMATION

Si l’on m’avais dit il y seulement 3 ans que je serais un jour conquise par un papier recyclé. Mais, avant de vous raconter ma rencontre … Je me dois de vous raconter mon voyage en «  terre  papetière ».

Ce matin-là, je me suis réveillée relativement tôt, car j’avais quelques kilomètres à parcourir avant d’arriver à mon rendez-vous ! En France, à Château Thierry, plus exactement chez Arjowiggins  (Groupe Sequana). Arrivée en début de journée, après un accueil tout en douceur avec un café, place à la découverte de Greenfield.

Tout commence par la collecte, et là, même les plus assidus s’y laissent surprendre. Seule une toute petite partie des papiers de bureau entre dans le circuit du recyclage.

LE COMMENCEMENT Qu’attendons-nous pour que les 900 000 tonnes de papiers de bureaux suivent le chemin du recyclage ? Mais pour ceux qui s’y laissent prendre, plusieurs vies s’offrent à eux. Un papier peut avoir 5 vies ! Cela fait rêver.

Arrivée sur site, j’ai découvert des hommes et des femmes investis dans leur mission, avec une approche très humaine de l’industrie. Et oui, tout en œuvrant « économiquement », ils apportent de la valeur à notre planète, et leurs actions rendent notre monde un peu meilleur. Une chaîne de production où les hommes et les femmes sont présents et responsables. Des lieux propres, sécurisés, clairs, malgré la matière, insoumise, volage. Des normes de qualité affichées, visibles, claires, des équipements adaptés.

Les « 3 boucles », sont un des facteurs différenciants. Rien ne vient ternir ou contrarier la fibre papetière. Au sortir de son troisième bain, la fibre à fait peau neuve !

Prête pour une nouvelle vie.

Je ne suis pas une grande sportive, loin s’en faut ! Et pourtant, je ne regrette pas les distances parcourues, les marches (montées et descendues), les passerelles traversées…. Après une telle visite, il ne me restait plus qu’à découvrir le résultat final ….. Cocoon, c’est son nom … Il est tout en douceur, en blancheur; bref il s’agit d’un papier 100% recyclé. Bluffant !

LA REALISATIONEt si on ne vous le dit pas …. Faites le test ! Juste vous et Cocoon …. Vous verrez bien si vous faites la différence.

Lorsque j’ai pris la route du retour, en fin de journée, les bouchons et la circulation n’ont pas réussi à entamer ma bonne humeur ! J’ai découvert une terre papetière ! En France …..

 

Un très grand merci à Janick FRENOY , ANTALIS (Groupe Sequana), qui a organisé ce voyage en terre papetière.

 

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Et si l’histoire du papier m’était contée ? par Nathalie Miossec, Xplor France pour DocauFutur, l’avenir du document

LA TRANSFORMATION 27th février, 2014

Si l’on m’avais dit il y seulement 3 ans que je serais un jour conquise par un papier recyclé. Mais, avant de vous raconter ma rencontre … Je me dois de vous raconter mon voyage en «  terre  papetière ».

Ce matin-là, je me suis réveillée relativement tôt, car j’avais quelques kilomètres à parcourir avant d’arriver à mon rendez-vous ! En France, à Château Thierry, plus exactement chez Arjowiggins  (Groupe Sequana). Arrivée en début de journée, après un accueil tout en douceur avec un café, place à la découverte de Greenfield.

Tout commence par la collecte, et là, même les plus assidus s’y laissent surprendre. Seule une toute petite partie des papiers de bureau entre dans le circuit du recyclage.

LE COMMENCEMENT Qu’attendons-nous pour que les 900 000 tonnes de papiers de bureaux suivent le chemin du recyclage ? Mais pour ceux qui s’y laissent prendre, plusieurs vies s’offrent à eux. Un papier peut avoir 5 vies ! Cela fait rêver.

Arrivée sur site, j’ai découvert des hommes et des femmes investis dans leur mission, avec une approche très humaine de l’industrie. Et oui, tout en œuvrant « économiquement », ils apportent de la valeur à notre planète, et leurs actions rendent notre monde un peu meilleur. Une chaîne de production où les hommes et les femmes sont présents et responsables. Des lieux propres, sécurisés, clairs, malgré la matière, insoumise, volage. Des normes de qualité affichées, visibles, claires, des équipements adaptés.

Les « 3 boucles », sont un des facteurs différenciants. Rien ne vient ternir ou contrarier la fibre papetière. Au sortir de son troisième bain, la fibre à fait peau neuve !

Prête pour une nouvelle vie.

Je ne suis pas une grande sportive, loin s’en faut ! Et pourtant, je ne regrette pas les distances parcourues, les marches (montées et descendues), les passerelles traversées…. Après une telle visite, il ne me restait plus qu’à découvrir le résultat final ….. Cocoon, c’est son nom … Il est tout en douceur, en blancheur; bref il s’agit d’un papier 100% recyclé. Bluffant !

LA REALISATIONEt si on ne vous le dit pas …. Faites le test ! Juste vous et Cocoon …. Vous verrez bien si vous faites la différence.

Lorsque j’ai pris la route du retour, en fin de journée, les bouchons et la circulation n’ont pas réussi à entamer ma bonne humeur ! J’ai découvert une terre papetière ! En France …..

 

Un très grand merci à Janick FRENOY , ANTALIS (Groupe Sequana), qui a organisé ce voyage en terre papetière.

 

By
@coesteve1
backtotop