Creative Publishing – Doc@Futur 2014, un salon PAS comme les autres …

Nous n’avons pas pour habitude de mélanger les genres ! Voilà une phrase que nous entendons souvent. Elle aurait pût être prononcée à l’occasion de ce salon, et pourtant. Quelle riche idée que de présenter un « 3 en 1 »; cela sonne comme une publicité, et pour cause; « parce que nous le valons bien » ! Prétentieux… NON. La réalité est que les acteurs des métiers du document (éditique, impression, dématérialisation…) sont malmenés et ce grand village, organisé par DotEvents, était, à n’en pas douter, un grand moment de plaisir partagé.

Le salon Creative Publishing réunissait des métiers qui ne se croisent pas souvent aujourd’hui. Nous serions tentées de dire « bien joué ».

Le document sous toutes ses formes aujourd’hui et demain!

La grande variété d’exposants, tous aussi enthousiastes les uns que les autres, de belles réalisations, une dynamique que nous devons noter. Parmi les visiteurs nous avons rencontré de belles marques comme la Société Générale, le Crédit Agricole, Aviva, le CNED, des agences de communication, des mairies et des Services Public, des imprimeurs, des Universités, des constructeurs et éditeurs venus se convaincre, s’ils en avaient besoin, d’être présents en 2015, des concurrents organisateurs d’autres salons bien établis. OUI, ce Forum convivial a marqué des points en ce début d’année.

Côté ‘contenus’ les conférences ont été un moment fort. Qui parle de ‘disparition’ de tel ou tel support ? Que nenni, parlons de complémentarité, d’innovation, de rebond, d’enrichissement ! L’accès à l’image, à l’écrit fait partie de notre richesse et de notre culture. Ne serait-ce pas là des valeurs essentielles ? Notre communication s’oriente de plus en plus vers le numérique pour certains, le digital -question de vocabulaire- pour d’autres, mais si une notion reste bien présente c’est celle de la communication et du document. Développé, chahuté, malaxé, exprimé sous toutes ces coutures, ce thème est revenu à de nombreuses reprises dans les ateliers et plénières, notamment celle organisées par TikiBuzz et Xplor France.

 3d supermarket laptopTikiBuzz a démarré les séances ‘contenus’ par une table ronde mettant en oeuvre le document dans le parcours client omnicanal; vaste sujet!

Pour répondre aux nombreuses questions, TikiBuzz avait réuni plusieurs acteurs de domaines variés: Philippe Rouas, Directeur Commercial EMEA de Cincom, éditeur de logicielle de gestion documentaire, Jean-Philippe Sarraut, Directeur Général de Limonetik, plateforme d’orchestration des paiements opérant dans le monde du e-commerce, Eric Frances, Directeur Général de eGain, éditeur de solutions logicielles de knowledge management et Jean-Pierre Blanger, Directeur des Offres de Services de Ricoh France, bien connu pour ses équipements et les solutions logicielles qui les accompagnent.

Les marketeurs et analystes créent régulièrement de nouveaux mots, acronymes, concepts…. Qu’en est-il de l’omnicanal ? Classiquement l’omnicanal amène une nuance qui réside dans la continuité du parcours d’un canal d’achat à l’autre : le consommateur initialise ses achats sur un média (magasin physique / enseigne ou smartphone dans les transports en commun) et les finalise sur un autre support (son ordinateur / en magasin). Il s’agit de l’usage simultané des différents canaux de vente pour un « panier » unique ; tout en conservant son historique de recherche, son identifiant et son panier en cours. Le parcours d’achat est rendu fluide et sans rupture. Ce comportement fait entrer très fortement les notions de multi-device, multi supports, la mobilité, la relation client intégrée. Les achats réalisés grâce à l’utilisation ou la consultation de plusieurs canaux de distribution sont devenus légions. Internet est une vraie mine d’informations pour comparer différents produits… Et nos 4 orateurs de s’en donner à cœur joie pour partager leurs expériences et constat dans le domaine, rebondissant de l’un à l’autre pour compléter ou préciser les besoins et difficultés technologiques, les contraintes comme le responsive design, l’intelligence des systèmes à mettre en place, les logiques et barrières, les impacts sur l’organisation, le rôle et la place du document dans un tel parcours client, etc.

Mobile and tablet business communication usageLa conférence Xplor France, pour ne revenir ici que sur ces deux là, a voulu réunir autour du thème de l’évolution des supports de communication « Adieu les doigts plein d’encre… de la tablette d’argile à la tablette numérique » quelques-uns de ses fidèles adhérents.

Experts reconnus, professionnels du monde du document, Xplor France a mis sous les feux des projecteurs des « hommes passionnés et passionnants »: Philippe Rouas (Cincom), Jean-Pierre Blanger (Ricoh), Philippe Tessier (Systèmes & Documents), Philippe Filippi (Compart), Pascal Lenoir (Kalpa Conseils) et François Gouverneur (Xerox). Ils ont accepté de répondre à des questions qui sont aujourd’hui présentes dans tous les esprits et réflexions. « Vivons-nous une révolution ou une évolution numérique ? N’est-ce pas plutôt la numérisation de la société; qu’en est-il de nos identités numériques; quelle influence au quotidien? » Chacun, en prenant un angle soit philosophique, psychosociologique, technique, organisationnel, a su apporter sa pierre à l’édifice avec beaucoup de simplicité et d’humour.

Ainsi, après la dématérialisation des paiements, qui a réussi à s’imposer partout dans le monde et qui connait toujours de grands bouleversements, il nous faut trouver les bons usages de la dématérialisation des documents qui permettront de profiter pleinement de l’économie numérique tout en préservant les valeurs de la communication papier. Le lecteur doit avoir « confiance », et pour que ce nouveau mode de communication puisse se faire dans « les confiances », les émetteurs doivent donner des garanties de sécurité, mais pas seulement, ils doivent également avoir une politique de transparence et de vérification de l’information délivrée…

Impression…Vivement l’année prochaine !

 

Par Nathalie Miossec, Xplor France et Corinne Estève, TikiBuzz

 

Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Creative Publishing – Doc@Futur 2014, un salon PAS comme les autres …

1st février, 2014

Nous n’avons pas pour habitude de mélanger les genres ! Voilà une phrase que nous entendons souvent. Elle aurait pût être prononcée à l’occasion de ce salon, et pourtant. Quelle riche idée que de présenter un « 3 en 1 »; cela sonne comme une publicité, et pour cause; « parce que nous le valons bien » ! Prétentieux… NON. La réalité est que les acteurs des métiers du document (éditique, impression, dématérialisation…) sont malmenés et ce grand village, organisé par DotEvents, était, à n’en pas douter, un grand moment de plaisir partagé.

Le salon Creative Publishing réunissait des métiers qui ne se croisent pas souvent aujourd’hui. Nous serions tentées de dire « bien joué ».

Le document sous toutes ses formes aujourd’hui et demain!

La grande variété d’exposants, tous aussi enthousiastes les uns que les autres, de belles réalisations, une dynamique que nous devons noter. Parmi les visiteurs nous avons rencontré de belles marques comme la Société Générale, le Crédit Agricole, Aviva, le CNED, des agences de communication, des mairies et des Services Public, des imprimeurs, des Universités, des constructeurs et éditeurs venus se convaincre, s’ils en avaient besoin, d’être présents en 2015, des concurrents organisateurs d’autres salons bien établis. OUI, ce Forum convivial a marqué des points en ce début d’année.

Côté ‘contenus’ les conférences ont été un moment fort. Qui parle de ‘disparition’ de tel ou tel support ? Que nenni, parlons de complémentarité, d’innovation, de rebond, d’enrichissement ! L’accès à l’image, à l’écrit fait partie de notre richesse et de notre culture. Ne serait-ce pas là des valeurs essentielles ? Notre communication s’oriente de plus en plus vers le numérique pour certains, le digital -question de vocabulaire- pour d’autres, mais si une notion reste bien présente c’est celle de la communication et du document. Développé, chahuté, malaxé, exprimé sous toutes ces coutures, ce thème est revenu à de nombreuses reprises dans les ateliers et plénières, notamment celle organisées par TikiBuzz et Xplor France.

 3d supermarket laptopTikiBuzz a démarré les séances ‘contenus’ par une table ronde mettant en oeuvre le document dans le parcours client omnicanal; vaste sujet!

Pour répondre aux nombreuses questions, TikiBuzz avait réuni plusieurs acteurs de domaines variés: Philippe Rouas, Directeur Commercial EMEA de Cincom, éditeur de logicielle de gestion documentaire, Jean-Philippe Sarraut, Directeur Général de Limonetik, plateforme d’orchestration des paiements opérant dans le monde du e-commerce, Eric Frances, Directeur Général de eGain, éditeur de solutions logicielles de knowledge management et Jean-Pierre Blanger, Directeur des Offres de Services de Ricoh France, bien connu pour ses équipements et les solutions logicielles qui les accompagnent.

Les marketeurs et analystes créent régulièrement de nouveaux mots, acronymes, concepts…. Qu’en est-il de l’omnicanal ? Classiquement l’omnicanal amène une nuance qui réside dans la continuité du parcours d’un canal d’achat à l’autre : le consommateur initialise ses achats sur un média (magasin physique / enseigne ou smartphone dans les transports en commun) et les finalise sur un autre support (son ordinateur / en magasin). Il s’agit de l’usage simultané des différents canaux de vente pour un « panier » unique ; tout en conservant son historique de recherche, son identifiant et son panier en cours. Le parcours d’achat est rendu fluide et sans rupture. Ce comportement fait entrer très fortement les notions de multi-device, multi supports, la mobilité, la relation client intégrée. Les achats réalisés grâce à l’utilisation ou la consultation de plusieurs canaux de distribution sont devenus légions. Internet est une vraie mine d’informations pour comparer différents produits… Et nos 4 orateurs de s’en donner à cœur joie pour partager leurs expériences et constat dans le domaine, rebondissant de l’un à l’autre pour compléter ou préciser les besoins et difficultés technologiques, les contraintes comme le responsive design, l’intelligence des systèmes à mettre en place, les logiques et barrières, les impacts sur l’organisation, le rôle et la place du document dans un tel parcours client, etc.

Mobile and tablet business communication usageLa conférence Xplor France, pour ne revenir ici que sur ces deux là, a voulu réunir autour du thème de l’évolution des supports de communication « Adieu les doigts plein d’encre… de la tablette d’argile à la tablette numérique » quelques-uns de ses fidèles adhérents.

Experts reconnus, professionnels du monde du document, Xplor France a mis sous les feux des projecteurs des « hommes passionnés et passionnants »: Philippe Rouas (Cincom), Jean-Pierre Blanger (Ricoh), Philippe Tessier (Systèmes & Documents), Philippe Filippi (Compart), Pascal Lenoir (Kalpa Conseils) et François Gouverneur (Xerox). Ils ont accepté de répondre à des questions qui sont aujourd’hui présentes dans tous les esprits et réflexions. « Vivons-nous une révolution ou une évolution numérique ? N’est-ce pas plutôt la numérisation de la société; qu’en est-il de nos identités numériques; quelle influence au quotidien? » Chacun, en prenant un angle soit philosophique, psychosociologique, technique, organisationnel, a su apporter sa pierre à l’édifice avec beaucoup de simplicité et d’humour.

Ainsi, après la dématérialisation des paiements, qui a réussi à s’imposer partout dans le monde et qui connait toujours de grands bouleversements, il nous faut trouver les bons usages de la dématérialisation des documents qui permettront de profiter pleinement de l’économie numérique tout en préservant les valeurs de la communication papier. Le lecteur doit avoir « confiance », et pour que ce nouveau mode de communication puisse se faire dans « les confiances », les émetteurs doivent donner des garanties de sécurité, mais pas seulement, ils doivent également avoir une politique de transparence et de vérification de l’information délivrée…

Impression…Vivement l’année prochaine !

 

Par Nathalie Miossec, Xplor France et Corinne Estève, TikiBuzz

 

By
@coesteve1
backtotop