Améliorer le climat social et la communication interne : raison n°1 des projets SIRH des entreprises

Résultats du Baromètre RH 2013 – Bodet Software – ESSCA

Bodet Software, éditeur de solutions de gestion des Ressources Humaines, et l’ESSCA, Ecole de Management à Angers et Paris, ont dévoilé les résultats de l’édition 2013 de leur Baromètre RH*. Cet outil a pour objectif de définir le rôle et la place de cette fonction au coeur de l’activité économique. Les deux entités reviennent sur les projets d’informatisation RH des entreprises, les raisons et leurs motivations, ainsi que la perception du service RH sur les solutions mobiles.
Tout d’abord, le Baromètre RH révèle que les fonctionnalités indispensables à un SIRH sont l’intégration des fonctionnalités en matière de tableaux de bords, de gestion des temps et d’absentéisme, de formation, d’évaluation et de GPEC.
Les sondés ont ensuite pu s’exprimer sur les motivations recherchées dans l’informatisation future d’activités RH. Les motivations évoluent dans le sens d’une attention marquée envers l’amélioration du climat social et de la communication interne, suivi par l’intérêt de se dégager du temps pour les missions à plus forte valeur ajoutée et l’atteinte des objectifs de productivité.
Les décideurs de ces projets SIRH sont bien évidemment la direction générale, suivie de la DRH. Quant aux porteurs de projets, ils se répartissent de manière plutôt égale entre la direction générale, la DRH et la direction des systèmes d’information. Près de la moitié des personnes interrogées estiment que l’accompagnement par un cabinet ou une société de services serait pertinent. Ce constat ouvre la voie vers une autre tendance majeure de la restructuration de la fonction, à savoir l’externalisation.
En ce qui concerne le mode d’informatisation de leur fonction RH, les personnes interrogées sont majoritairement en faveur du développement de solutions en mode propriétaire/licence (61%), même s’il apparaît que les solutions en mode Cloud sont également considérées (39%).
Enfin, la perception des responsables RH sur les fonctionnalités RH sur terminaux mobiles est partagée. En effet si 56% des répondants ne sont pas convaincus de leur utilité, 44% y voient un intérêt potentiel.
L’édition 2013 du Baromètre RH met en évidence la nécessité d’articuler les projets techniques d’informatisation RH autour de dimensions organisationnelles, stratégiques, économiques et humaines. La satisfaction à utiliser un SIRH dépend non seulement du niveau d’implication de la fonction RH à la réflexion stratégique de l’entreprise mais également de la qualité des relations entre les responsables RH et les parties prenantes (managers, collaborateurs, instances représentatives du personnel).
Les raisons de l’informatisation future des processus RH
* Depuis six ans, le Baromètre RH s’est principalement concentré sur quatre thèmes récurrents et inhérents à la fonction RH : son organisation, ses outils, sa vision et sa perception par les acteurs de ses contraintes et ses nouveaux enjeux. L’édition 2013 se voit marquer par une nouvelle thématique, à savoir l’informatisation de la fonction RH. Elle a été réalisée du 11 avril au 07 juin auprès de 202 directeurs et responsables des Ressources Humaines d’entreprises de moins de 5000 salariés.
Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

Améliorer le climat social et la communication interne : raison n°1 des projets SIRH des entreprises

12th décembre, 2013

Résultats du Baromètre RH 2013 – Bodet Software – ESSCA

Bodet Software, éditeur de solutions de gestion des Ressources Humaines, et l’ESSCA, Ecole de Management à Angers et Paris, ont dévoilé les résultats de l’édition 2013 de leur Baromètre RH*. Cet outil a pour objectif de définir le rôle et la place de cette fonction au coeur de l’activité économique. Les deux entités reviennent sur les projets d’informatisation RH des entreprises, les raisons et leurs motivations, ainsi que la perception du service RH sur les solutions mobiles.
Tout d’abord, le Baromètre RH révèle que les fonctionnalités indispensables à un SIRH sont l’intégration des fonctionnalités en matière de tableaux de bords, de gestion des temps et d’absentéisme, de formation, d’évaluation et de GPEC.
Les sondés ont ensuite pu s’exprimer sur les motivations recherchées dans l’informatisation future d’activités RH. Les motivations évoluent dans le sens d’une attention marquée envers l’amélioration du climat social et de la communication interne, suivi par l’intérêt de se dégager du temps pour les missions à plus forte valeur ajoutée et l’atteinte des objectifs de productivité.
Les décideurs de ces projets SIRH sont bien évidemment la direction générale, suivie de la DRH. Quant aux porteurs de projets, ils se répartissent de manière plutôt égale entre la direction générale, la DRH et la direction des systèmes d’information. Près de la moitié des personnes interrogées estiment que l’accompagnement par un cabinet ou une société de services serait pertinent. Ce constat ouvre la voie vers une autre tendance majeure de la restructuration de la fonction, à savoir l’externalisation.
En ce qui concerne le mode d’informatisation de leur fonction RH, les personnes interrogées sont majoritairement en faveur du développement de solutions en mode propriétaire/licence (61%), même s’il apparaît que les solutions en mode Cloud sont également considérées (39%).
Enfin, la perception des responsables RH sur les fonctionnalités RH sur terminaux mobiles est partagée. En effet si 56% des répondants ne sont pas convaincus de leur utilité, 44% y voient un intérêt potentiel.
L’édition 2013 du Baromètre RH met en évidence la nécessité d’articuler les projets techniques d’informatisation RH autour de dimensions organisationnelles, stratégiques, économiques et humaines. La satisfaction à utiliser un SIRH dépend non seulement du niveau d’implication de la fonction RH à la réflexion stratégique de l’entreprise mais également de la qualité des relations entre les responsables RH et les parties prenantes (managers, collaborateurs, instances représentatives du personnel).
Les raisons de l’informatisation future des processus RH
* Depuis six ans, le Baromètre RH s’est principalement concentré sur quatre thèmes récurrents et inhérents à la fonction RH : son organisation, ses outils, sa vision et sa perception par les acteurs de ses contraintes et ses nouveaux enjeux. L’édition 2013 se voit marquer par une nouvelle thématique, à savoir l’informatisation de la fonction RH. Elle a été réalisée du 11 avril au 07 juin auprès de 202 directeurs et responsables des Ressources Humaines d’entreprises de moins de 5000 salariés.
By
@coesteve1
backtotop