E-santé : Le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens confie à DOCAPOST la gestion et le développement technique du Dossier Pharmaceutique

Le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens (CNOP) a choisi DOCAPOST, filiale du Groupe La Poste spécialisée dans la gestion de processus métier et les e-services, pour gérer et développer le Dossier Pharmaceutique (DP), outil professionnel au service des patients et 1er service d’e-Santé en France.

Ce dossier pharmaceutique électronique recense, pour chaque patient qui le souhaite, tous les médicaments qui lui ont été délivrés par les pharmaciens au cours des quatre derniers mois. Il donne ainsi au pharmacien une vue globale des traitements d’un patient, ce qui lui permet d’améliorer les performances de son exercice. 22 000 officines et plusieurs milliers de professionnels de la santé (personnels hospitaliers et pharmaciens) peuvent ainsi accéder à l’historique de distribution de médicaments. A ce jour, plus de 28 millions de Français disposent d’un Dossier Pharmaceutique.

« Pour développer le Dossier Pharmaceutique, nous avions besoin d’un partenaire industriel de confiance à même de respecter nos exigences de qualité et de sécurité et ayant une bonne compréhension du métier de la santé et de ses enjeux. Il est également essentiel d’être accompagnés dans le développement des services e-santé de demain,», précise Isabelle Adenot, Président du CNOP.

Du côté de DOCAPOST, « il s’agit de mettre nos savoir-faire et capacités d’innovation au service de la santé », précise Jean-Marie Dunand, Directeur du développement e-Santé chez DOCAPOST.

Tirer profit des nouvelles technologies pour développer de nouveaux services de santé : l’enjeu de la collaboration entre DOCAPOST et le CNOP

En s’appuyant sur son expertise en e-services et externalisation de processus, DOCAPOST propose déjà plusieurs services e-Santé, dont notamment :

  • DP-Alerte : diffusion automatisée d’alertes sanitaires 24h/24 et 7j/7.
  • DP-Rappel : pour les rappels et retraits de lots de médicaments.
  • DP-Suivi sanitaire : veille sanitaire pour les autorités publiques autorisées à partir des données anonymes du DP

En parallèle, le CNOP et DOCAPOST expérimentent de nouveaux services, tels que:

  1. «DP-Ruptures » : les laboratoires pharmaceutiques, les agences régionales de santé, les autorités sanitaires ainsi que l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) sont informés en temps réel, 24h/24 et 7j/7, des ruptures d’approvisionnement de médicaments.
  2. « DP-Accès FAST par les médecins» : actuellement, plus de 100 hôpitaux expérimentent le dossier pharmaceutique avec l’objectif de renforcer la coordination des soins entre ville et établissements de santé, en permettant aux professionnels hospitaliers d’accéder au dossier pharmaceutique et de connaître l’historique médicamenteux des patients, notamment dans les cas d’admission aux services d’urgences, d’anesthésie-réanimation ou de gériatrie.

Les chiffres clés du DP :

  • 22.268 (98%) d’officines raccordées
  • 28,3 millions de DP
  • 30 alertes sanitaires diffusées au cours des 12 derniers mois
  • 85 rappels de lots diffusés au cours des 12 derniers mois
  • Plus de 2 milliards de médicaments alimentés dans le DP depuis l’origine
  • 7,7 millions de plus de 60 ans ont un DP, soit plus d’un senior sur 2
  • 5,6 millions de moins de vingt ans ont un DP soit plus d’un enfant sur 3
Related Topics
Author
By
@coesteve1
Related Posts

Readers Comments


Add Your Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

In The News

E-santé : Le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens confie à DOCAPOST la gestion et le développement technique du Dossier Pharmaceutique

24th octobre, 2013

Le Conseil National de l’Ordre des Pharmaciens (CNOP) a choisi DOCAPOST, filiale du Groupe La Poste spécialisée dans la gestion de processus métier et les e-services, pour gérer et développer le Dossier Pharmaceutique (DP), outil professionnel au service des patients et 1er service d’e-Santé en France.

Ce dossier pharmaceutique électronique recense, pour chaque patient qui le souhaite, tous les médicaments qui lui ont été délivrés par les pharmaciens au cours des quatre derniers mois. Il donne ainsi au pharmacien une vue globale des traitements d’un patient, ce qui lui permet d’améliorer les performances de son exercice. 22 000 officines et plusieurs milliers de professionnels de la santé (personnels hospitaliers et pharmaciens) peuvent ainsi accéder à l’historique de distribution de médicaments. A ce jour, plus de 28 millions de Français disposent d’un Dossier Pharmaceutique.

« Pour développer le Dossier Pharmaceutique, nous avions besoin d’un partenaire industriel de confiance à même de respecter nos exigences de qualité et de sécurité et ayant une bonne compréhension du métier de la santé et de ses enjeux. Il est également essentiel d’être accompagnés dans le développement des services e-santé de demain,», précise Isabelle Adenot, Président du CNOP.

Du côté de DOCAPOST, « il s’agit de mettre nos savoir-faire et capacités d’innovation au service de la santé », précise Jean-Marie Dunand, Directeur du développement e-Santé chez DOCAPOST.

Tirer profit des nouvelles technologies pour développer de nouveaux services de santé : l’enjeu de la collaboration entre DOCAPOST et le CNOP

En s’appuyant sur son expertise en e-services et externalisation de processus, DOCAPOST propose déjà plusieurs services e-Santé, dont notamment :

  • DP-Alerte : diffusion automatisée d’alertes sanitaires 24h/24 et 7j/7.
  • DP-Rappel : pour les rappels et retraits de lots de médicaments.
  • DP-Suivi sanitaire : veille sanitaire pour les autorités publiques autorisées à partir des données anonymes du DP

En parallèle, le CNOP et DOCAPOST expérimentent de nouveaux services, tels que:

  1. «DP-Ruptures » : les laboratoires pharmaceutiques, les agences régionales de santé, les autorités sanitaires ainsi que l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) sont informés en temps réel, 24h/24 et 7j/7, des ruptures d’approvisionnement de médicaments.
  2. « DP-Accès FAST par les médecins» : actuellement, plus de 100 hôpitaux expérimentent le dossier pharmaceutique avec l’objectif de renforcer la coordination des soins entre ville et établissements de santé, en permettant aux professionnels hospitaliers d’accéder au dossier pharmaceutique et de connaître l’historique médicamenteux des patients, notamment dans les cas d’admission aux services d’urgences, d’anesthésie-réanimation ou de gériatrie.

Les chiffres clés du DP :

  • 22.268 (98%) d’officines raccordées
  • 28,3 millions de DP
  • 30 alertes sanitaires diffusées au cours des 12 derniers mois
  • 85 rappels de lots diffusés au cours des 12 derniers mois
  • Plus de 2 milliards de médicaments alimentés dans le DP depuis l’origine
  • 7,7 millions de plus de 60 ans ont un DP, soit plus d’un senior sur 2
  • 5,6 millions de moins de vingt ans ont un DP soit plus d’un enfant sur 3
By
@coesteve1
backtotop